Source: geocities.com/atp_chica4

REPORTAGE DU TOURNOI: L'OPEN D'AUSTRALIE 2006

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Bon, j'avais à peine eu le temps de me remettre à jour après ma semaine chargée à la Hopman Cup et c'était déjà l'heure
d'aller à Melbourne! Mon reportage de l'Open d'Australie est assez long (comme d'habitude) mais j'espère que vous
l'aimerez!


*** Mercredi le 11 janvier: ***

On est partie au milieu de la matinée pour Melbourne et on est arrivée le soir à cause du décalage horaire de 3 heures
entre Perth et Melbourne. Le temps qu'on s'installe dans l'hôtel, on était assez fatiguées, donc on a décidé de dîner
vite au complexe du Crown Casino et de nous coucher tôt puisqu'on allait avoir une journée chargée le lendemain. Cependant,
quand on y est arrivées, on a vu Feliciano Lopez dans la reception de l'hôtel...il discutait quelque chose avec son
cordeur de raquette, Greg, (qu'on connaît aussi) et un autre homme, donc on les a salué vite et continué de marcher.
On a entrevu Maria Sharapova aussi quand elle est sortie de l'ascenseur avec quelques amis (ils allaient probablement
voir Andy Roddick jouer au poker au casino) mais c'est tout pour aujourd'hui.


*** Jeudi le 12 janvier: ***

Le premier jour des qualifications...j'étais impatiente d'y aller! J'ai décidé que ma partie favorite d'un tournoi c'est
les qualifications parce qu'on peut voir des joueurs moins connus (que j'aime bien soutenir) en plus de voir quelques
joueurs mieux connus s'entraîner. On est allées à Melbourne Park vers 11h00 et on a flâné un peu pour voir qui jouait
et où. On a vu un peu du match de Gilles Simon et on a vu Gilles Muller et son entraîneur dans la tribune. Je ne savais
pas que Gilles Muller avait changé d'entraîneur et que son nouvel entraîneur était un Français qui s'appelait Norbert,
que j'avais rencontré à Bangkok en 2003 quand il était l'entraîneur de Dick Norman. Il est très sympa et on a parlé un
peu avec lui. Mathieu Montcourt est venu voir le match aussi mais on n'y est pas restées très longtemps parce que
c'était l'heure du match d'Olivier Patience!!! Ceux qui me connaissez, vous savez déjà combien j'aime Olivier, hehe. Il
jouait sur le court 22 contre Victor Crivoi et il n'y avait pas beaucoup de gens, donc on l'a encouragé avec quelques
"allez". A la fin, il a gagné assez facilement et il était très gentil quand je l'ai félicité après le match. Puis, on
est allées voir le match de Julien Benneteau. Il y a eu de la confusion au début quand Julien est venu et a attendu
que son adversaire vienne. Le tableau d'affichage indiquait qu'il jouait contre Cristian Villagran mais c'était Michael
Kohlmann qui est finalement venu, donc je n'ai aucune idée de ce qui s'est passé! De toute façon, c'était un bon match
et bienque Julien se soit parfois énervé, il a su gagner.

Le soir on est allées dîner au Crown encore. Quand je suis entrée dans la reception de l'hôtel, j'ai vu un mec assis sur
le sofa et il saluait quelqu'un de la main. Je n'avais aucune idée de qui il saluait mais soudain je me suis rendu compte
qu'il me saluait! J'ai mis longtemps pour me rendre compte qu'il était parce que je ne pouvais voir que le sommet de sa
tête mais c'était Juan Carlos Ferrero!! Je m'en voulais parce que j'ai dû avoir un regard sans expression mais je suis
allée toute de suite parler avec lui. Juan Carlos est très sympa. Je l'ai rencontré à Bangkok en 2003 et depuis lors, 
quand il me voit à un tournoi, il me salue toujours. Normalement ce sont les fans qui reconnaissent les joueurs et ne pas
vice versa donc je m'en voulais beaucoup de ne pas l'avoir reconnu la première! Mais c'est bon. Il était avec Guillermo
Garcia-Lopez et puis leurs entraîneurs, Andres et Antonio, sont venus parler avec nous. Le fait qu'on surnommait 
Guillermo "GGL" a semblé les amuser puisqu'ils n'avaient jamais entendu parler de ça. Après le dîner, on est allées au 
casino et on a vu Andy Murray, Xavier Malisse (qui semble habiter au casino) et Robby Ginepri. On a vu aussi Juan Ignacio
Chela, Mariano Zabaleta et Juan Monaco s'amuser bien (je crois qu'ils jouaient à la roulette) mais après ça, on est
rentrées à l'hôtel.


*** Vendredi le 13 janvier: ***

Bienqu'aujourd'hui soit le vendredi noir, il n'y a eu rien de noir pour moi. L'ambiance augmentait avant le tournoi et
il y avait de plus en plus de joueurs à Melbourne Park. Quand j'y suis arrivée, j'ai reçu un sms de ma copine pour me dire
que Fernando Verdasco et Richard Gasquet s'entraînaient sur le court 16, qui était malheureusement COMPLETEMENT à l'autre
côté du complexe d'où j'étais...typique! Je me suis dépêchée de le voir mais je n'y suis pas restée longtemps puisque
le match d'Olivier allait commencer (à l'autre côté de Melbourne Park, bien sûr!). Il jouait contre Rajeev Ram et je ne
savais pas comment ça serait pour lui car Ram n'est pas un mauvais joueur. Cependant, il a gagné facilement encore, à
notre plus grande joie. Je lui ai demandé de prendre une photo avec moi après le match et il était très gentil. Sachant
qu'Olivier était arrivé au dernier tour des qualifications et donc, très heureuses, on est allées voir le match de Nicolas
Mahut. Il faisait assez chaud et on avait envie de dormir mais on s'est animées quand on a vu Olivier venir s'assesoir
pas très loin de nous! Julien Benneteau jouait sur un court voisin aussi donc, quand le match de Mahut a fini, on
est allés (Olivier aussi) voir le match de Ju. Après ça, on a flâné un peu pour voir quoi d'autre se passait et on a eu
l'occasion de voir Fernando Verdasco s'entraîner torse nue. Bien sûr, on ne pouvait pas rater ça, donc on s'est dirigées
tout droit vers le court pour avoir une meilleure vue. L'entraîneur/l'ami de Fernando, Garry Toussaint, y était aussi. 
Je l'avais rencontré aux autres Opens d'Australie quand il était avec Marat Safin et aussi à Dubaï l'année dernière, donc
on a parlé avec lui. Il est un mec bien. Quand l'entraînement de Fernando a fini, on a pris des photos avec lui et il
était très sympa. Normalement, je ne prends pas beaucoup de photos avec les joueurs puisque je connais quelques y ça peut
devenir un peu gênant, donc 2 en un jour n'était pas mal pour moi! Finalement, on a vu les premiers jeux du match de
Mathieu Montcourt mais il se faisait tard, donc on a décidé de rentrer à l'hôtel pour faire un brin de toilette.

On est allées dîner au Crown encore et on a vu Tatiana Golovin acheter des chocolats dans un des magazins. On a vu aussi
Franco Davin (l'entraîneur de Gaston Gaudio), Kristof Vliegen, Xavier Malisse, Flavia Pennetta et Carlos Moya au casino.


*** Samedi le 14 janvier: ***

Le dernier jour des qualifications...et ça allait être un jour très chargé pour moi parce qu'on a dû d'abord retrouver
Nicolas Almagro et son entraîneur, Antonio, à 11h30 pour organiser l'accreditation. On est allées avec eux en voiture
(et Oscar Hernandez y était aussi) au bureau d'accreditation, puisque le garde chargé de la sécurité (qui voulait tout
régenter) ne nous a pas laissé entrer dans la zone des joueurs pour obtenir l'accreditation malgré le fait qu'on était
avec Nico et Antonio. Quand on a enfin réussi à entrer dans le bureau d'accreditation, on a vu David Ferrer et son
entraîneur, Javier. C'était la première fois que je voyais David depuis l'Open d'Australie l'année dernière, donc je l'ai
félicité beaucoup de son année 2005 fantastique. Il m'a embrassé deux fois sur la joue et était très reconnaissant. C'est
un autre mec bien...normalement, il est très timide mais maintenant qu'il m'a vu quelques fois déjà (dont une fois au
supermarché du coin à Valence quand j'y habitais!), il n'est plus timide et me salue toujours. C'est génial de voir que
son année 2005 incroyable et le fait qu'il est sur le point d'être parmi les Top 10 pour la première fois ne l'ont pas
rendu arrogant ou impoli, ce qui n'est pas vrai pour certains joueurs, dont je ne vais pas écrire les noms ici. Après ça,
je me suis dépêchée à le court 7 où Olivier jouait. Il jouait contre Alex Bogomolov et pendant toute la journée, j'avais eu
un horrible sentiment à cause de ce match. Alex est un joueur très dangereux et ce match n'allait pas être facile. Quand
j'y suis arrivée, Olivier avait déjà perdu le premier set, donc j'ai paniqué un peu. Il a mieux joué au deuxième et il 
menait par 4-1, ce qui m'a calmé. Malheureusement, ceci n'a pas duré longtemps car Bogomolov a refait le break deux fois,
et, d'une manière ou d'autre, en un clin d'œil, Bogomolov a gagné le match! C'est clair qu'Olivier était vachement deçu.
Après le match, il est resté longtemps assis dans sa chaise et a regardé dans le vide avant de quitter le court. Je le
plaignais beaucoup. Je crois que perdre au dernier tour des qualifications est encore plus déchirant que perdre au premier
tour. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte comment c'est difficile pour les joueurs de ce niveau. Ce n'est pas 
glamour, c'est leur vie, et être si près de se qualifier pour le tableau principal et puis rater de peu, ça anéanti. Dieu
merci qu'on avait pris les photos avec lui hier parce que pas de question que je fasse ça aujourd'hui. Après ça, on était
un peu déprimées et pendant quelques temps, on n'a pas fait grand chose. On a vu un peu de l'entraînement de David Ferrer
avec Albert Montañés (qui est très gentil aussi). J'ai parlé avec l'entraîneur d'Albert, Marcos, après l'entraînement. En
fait, Marcos est l'entraîneur d'Alberto Martin et il ne travaillait avec Montañés que cette semaine. Je l'ai rencontré
en 2003 quand il était l'entraîneur d'Albert Portas et il aime toujours bavarder. Après ça, je suis allée à la salle
des joueurs. C'est assez difficile de dire exactement qui j'ai vu parce qu'en fait, il y avait presque tout le monde. 
Normalement, c'est interdit de prendre photos dans la salle des joueurs, mais si j'avais pu le faire, il y aurait eu de
bonnes photos!! Il y a eu beaucoup de monde comme c'était l'heure de déjeuner donc je me suis assise à la première table
libre que j'ai trouvée. J'ai parlé un peu avec Prakash Amritraj, qui est très sympa et très poli...je l'avais rencontré
à l'Open de Thaïlande en 2004. En sortant de la salle, j'ai vu Alex Corretja qui était là comme commentateur de TVE 
(chaîne de télé/radio espagnole). Il était très courtois comme d'habitude. Après ça, je suis allée voir un peu de 
l'entraînement de Juan Monaco et de Juan Ignacio Chela. Gilles Muller et son entraîneur y étaient aussi...ils attendaient 
de commencer leur entraînement, donc j'ai pris une photo avec Gilles. Cependant, mon fantastique appareil-photo a décidé 
de ne pas marcher à ce moment important et malheureusement, la photo n'est pas réussie. Je ne voulais pas les déranger 
encore pour demander une autre photo donc je n'ai rien fait. J'y suis restée pendant quelques temps pour voir 
l'entraînement et puis j'ai décidé de rentrer à l'hôtel.

Le soir, on est allées encore au Crown. J'ai vu Robby Ginepri et Andy Roddick (pas en même temps) dans la galérie 
marchande et aussi Flavia Pennetta et Carlos Moya dans la reception de l'hôtel. Plus tard au casino, on a vu Robby Ginepri
encore, en plus de Xavier Malisse (comme par hasard), Kim Clijsters, Gaston Gaudio, Mariano Zabeleta et Juan Monaco.


*** Dimanche le 15 janvier: ***

Le dimanche avant le tournoi est le jour où je sors normalement faire d'autres choses à Melbourne, mais cette année j'ai
décidé d'aller à Melbourne Park pour tirer parti de l'accreditation. Le public n'est pas autorisé d'entrer aujourd'hui,
seulement les gens accredités, donc je pensais que ce serait une bonne opportunité de voir quelques entraînements sans
devoir combattre la foule. On a pris la navette gratuite de l'hôtel officiel (un des avantages de l'accreditation 
bienqu'on ne reste pas dans l'hôtel officiel) et Thierry Ascione était assis pas très loin de nous. Quand on est arrivées,
j'ai flâné un peu pour voir ce qui se passait sur les courts d'entraînement. J'avais toujours pensé que les jours des
qualifications étaient très calmes, malgré le fait que le public pouvait entrer gratuit. Mais aujourd'hui, quand le
public ne pouvait pas entrer, c'était encore plus bizarre! J'ai vu Nicolas Almagro s'entraîner avec Luis Horna et j'ai
parlé avec lui et Antonio après l'entraînement. Puis, on est allées déjeuner dans la salle des joueurs mais il y avait
tellement de gens qu'on n'a pas pu trouver une table, donc on a décidé de rentrer plus tard. Quand on y est rentrées, 
la salle s'était vidée un peu, mais il y avait quand même pas mal de gens. Juan Carlos nous a salué et Olivier aussi et
j'ai parlé un peu avec Mariano Monachesi (l'entraîneur de Tommy Robredo), qui est un mec bien aussi. En sortant, je suis 
tombée sur Arantxa Sanchez Vicario, qui est TRES sympa. Elle ne me connaissait pas du tout mais il semblait que ça ne 
faisait rien! Je lui ai dit que je l'avais vue gagner la Hopman Cup avec Robredo en 2002 et elle m'a dit qu'elle était 
maintenant commentatrice comme Alex Corretja. C'était génial de la revoir en Australie parce qu'elle est très vive. Puis 
on a décidé de prendre la navette gratuite à l'hôtel officiel. On pensait s'y arrêter pendant quelques minutes pour voir 
ce qui se passait...et devinez qui j'ai vu dès que j'y suis entrée! Olivier avec quelques autres joueurs français, comme 
par exemple Arnaud Clément! Donc c'était une bonne manière de terminer la journée! 

Le soir il y a eu la fête des joueurs d'IMG à un des bars chics près de la piscine du Crown donc on n'a pas vu beaucoup
de joueurs. Je n'ai vu que Xavier Malisse et Kristof Vliegen (je crois que le casino est maintenant leur adresse fixe)
et aussi Adrian Garcia, Jean-René Lisnard et Stanislas Wawrinka. 


*** Lundi le 16 janvier: ***

Le premier jour...la ville est toujours bourdonnante. Je suis arrivée au centre de tennis une heure avant les matchs
parce que j'ai dû aider l'entraîneur de Nico Almagro, Antonio, à reserver les vols au Chili. Dès que je suis entrée dans
la salle des joueurs, je suis tombée sur Olivier...je pensais qu'il était déjà parti mais je ne me plaignais pas du tout!
En fait, il est venu parler un peu avec nous et j'ai dû faire mon mieux pour ne pas sembler hypnotisée! Il a dit qu'il
attendait au cas où il pouvait entrer dans le tableau principal comme un "lucky loser". J'espérais qu'il pourrait le faire!
Cette petite conversation m'a fait un plaisir fou et j'ai flotté voir le match de David Ferrer et Florent Serra. Ce 
match-là allait être une des meilleurs matchs de premier tour. C'est dommage parce que j'aimais bien tous les deux
joueurs mais dans ce cas-ci, j'étais pour David. Cependant, je ne l'encourageait pas très fort puisqu'il y avait des 
joueurs français assis derrière nous, une certaine personne comprise! Il faisait très chaud et j'étais presque heureuse
quand Antonio m'a appelé pour l'aider plus avec le voyage. Quand je suis rentrée au match, Ferrer était sur le point de
gagner. C'était une bonne victoire pour lui mais c'était triste pour Florent, qui avait très bien joué il y a quelques
semaines quand il a gagné le tournoi d'Adelaïde. Puis, j'ai déjeuné dans la salle des joueurs avant d'aller voir plus
de matchs des Français. Gilles Simon jouait contre Nicolas Massu, Julien Benneteau jouait contre Marcos Daniel et Jean-
Christophe Faurel jouait contre Alexander Waske. Tous ces matchs avaient lieu sur les courts voisins donc on a flâné
entre toutes les courts. Ma copine et moi devons être tombées 10 fois sur Olivier et Marc Gicquel, et le pire était que
c'était purement par hazard (je le jure!). On ne voulait pas qu'il pense qu'on le suivait donc on est allées ailleurs. 
Puis, ma copine a dû travailler mais moi je suis restée pour voir le match de Gilles Muller contre Ricardo Mello. Le
match a commencé vers 18h30 et j'ai commencé à avoir froid. Il a perdu le premier set mais il a gagné le deuxième et
puis j'ai décidé de m'en aller. Je m'en voulais de le faire mais ç'avait été un journée longue et fatigante et il se 
faisait tard.

Le soir, je suis rentrée assez tôt à l'hôtel aussi mais au casino j'ai vu les frères Rochus avec Kristof Vliegen, en plus
des Argentins Gaston Gaudio, Juan Ignacio Chela, Mariano Zabaleta et Juan Monaco.


*** Mardi le 17 janvier: ***

Quand je suis arrivée à la salle des joueurs, j'ai vu Mariano Monachesi et je savais que c'était son anniversaire, donc
je l'ai souhaité bon anniversaire et il était très content. Puis j'ai décidé d'aller à Vodafone Arena pour voir un peu
du match entre Tommy Haas et Richard Gasquet. Ce match était une autre dure rencontre du premier tour et à la fin, c'était
Haas qui a gagné. De retour à la salle des joueurs, on a parlé avec Jeff Coetzee avec qui j'avais parlé plusieurs fois 
aux autres tournois et c'est un mec bien. Puis, je suis allée voir le match de Nico Almagro contre Igor Andreev. Ceci
allait être très dur pour Nico puisque c'était son premier match depuis très longtemps. Il avait été blessé au genou et
Igor venait d'arriver en finale à Sydney la semaine précédente. Nico n'a pas mal joué mais malheureusement, il a perdu en
3 sets. Puis, on a flâné un peu et on a vu un peu du match entre Paul-Henri Mathieu et Arnaud Clément et aussi un peu de
l'entraînement de Richard Gasquet (le pauvre était déjà de retour sur le court d'entraînement après avoir perdu il y a
quelques heures!). Puis, j'ai dû rentrer à la salle des joueurs pour aider Antonio avec les vols et après, j'ai vu un peu
du match de Fernando Verdasco contre Kenneth Carlsen. Il était tard et j'allais rester pour voir le match du soir sur
Margaret Court Arena, donc j'ai dîné dans la salle des joueurs. Andy Murray y était aussi et il semblait qu'il allait
pleurer...il avait perdu contre Juan Ignacio Chela, ce qui était un premier tour très difficile pour lui. Mais sa mère
était très sympa et on a parlé un peu avec elle. A ce moment-là, Lleyton Hewitt perdait contre Robin Vik sur Rod Laver
Arena! Le match était à la télé aussi et TOUT LE MONDE y était, cloué devant la télévision. A mesure que le match devenait
de plus en plus serré, des joueurs et des entraîneurs sont venus de nulle part pour le voir! Il y avait un groupe 
d'espagnols, Carlos Moya compris (et sa copine, Flavia Pennetta) et Juan Carlos Ferrero est venu le voir aussi. Hewitt
n'est pas un des joueurs le plus populairs sur le circuit et il était évident qui la plupart des gens encourageait. A la
fin du quatrième set, la foule s'est dispersée et j'ai dîné en relative paix. Juan Carlos y était aussi avec ses
entraîneurs. Il dînait et se préparait pour le match. Le match aurait dû commencer à 19h30 mais, à cause du long match
entre Alex Bogomolov et Fernando Gonzalez (qui était finalemant gagné par Bogomolov en 5 sets), le match de Juan Carlos
n'a pas commencé qu'à 21h00. Il jouait contre Tomas Zib. Je pensais qu'il ferait très froid mais cela s'est avéré un soir
très agréable et Juan Carlos a gagné en 3 sets. 


*** Mercredi le 18 janvier: ***

On a pris le bus de l'hôtel officiel vers midi et et Fernando Verdasco, Mariano Zabaleta et Paradorn Srichaphan y étaient
aussi. Zabaleta jurait à cause de son portable qui n'a pas cessé de le couper et Verdasco gloussait. Quand on est arrivées
au centre de tennis, je suis allée voir David Ferrer qui jouait contre Daniele Bracciali. Ferrer avait gagné les deux
premiers sets mais il semblait que je lui ai porté la guigne parce que pendant que j'y étais, il a perdu le troisième set!
Je ne voulais pas continuer de lui porter la guigne donc je suis allée au court voisin où Guillermo Garcia-Lopez jouait
contre Julien Benneteau. Juan Carlos Ferrero y était aussi, en plus d'Alex Corretja. Encore une fois, j'aimais bien tous
les deux joueurs mais j'ai encouragé Guillermo. Mais finalement, c'était Julien qui a gagné. Pendant que j'y étais, je
pouvais voir le tableau d'affichage du match de Ferrer et il semblait que je lui avais vraiment porté la guigne parce que,
depuis que j'étais partie, il avait facilement gagné le quatrième set! Puis, c'était l'heure de déjeuner et j'ai aidé 
Antonio à organiser les billets aussi. Après le déjeuner, c'était l'heure de braver la chaleur encore et d'aller au court
d'honneur 3 où Gilles Muller et Feliciano Lopez s'affrontaient - encore une fois un match entre deux de mes favoris! J'en 
avais marre! Feli avait beaucoup de soutien (par exemple de Fernando Verdasco et de Nicolas Almagro qui y étaient aussi), 
donc j'ai décidé d'encourager Gilles. Son entraîneur, Norbert, nous a salué et il était très sympa malgré le fait que 
Gilles perdait. J'y suis restée pendant tout le match mais ce n'était pas très agréable à cause de la chaleur torride. 
Le soir, c'était plus supportable et j'ai vu les derniers jeux du double entre Carlos Moya/Mariano Zabaleta et 
Fisher/Gimelstob. Quand j'avais vu le tableau de double pour la première fois et j'avais vu que Carlos jouait avec Mariano, 
j'avais pensé que c'était une équipe très cool et, apparemment, tous les autres l'avaient pensé aussi, car le court était 
très bondé. Malheureusement, ils ont perdu mais quand même, ça avait été un bon match. Puis, c'était l'heure de dîner dans 
la salle des joueurs. Pendant que je dînais, j'ai vu un peu du match entre Tommy Robredo et Dmitry Tursunov à la télé. 
James Blake était assis tout près et il a dit qu'il allait jouer contre le gagnant de ce match. Quel mec bien James 
Blake...très poli et sympa! Après le dîner, il n'y avait rien à voir donc on est rentrées à l'hôtel et on a vu le match 
entre Nalbandian et Wawrinka à la télé.


*** Jeudi le 19 janvier: ***

On a pris une voiture gratuite au centre de tennis à 11h30 et on est allées voir le match de Fernando Verdasco. En chemin,
je suis tombée sur Juan Carlos, son entraîneur, Nico Almagro et Antonio. Juan Carlos allait s'entraîner mais Nico et
Antonio allaient voir le match de Fernando aussi. Il faisait TRES CHAUD et on n'aurait pas dû être dehors. Ça c'est un
problème à l'Open d'Australie qui doit être résolu - à la plupart des courts, il n'y a pas d'ombre et la chaleur torride
du soleil avec la chaleur renvoyée de la terre font un mélange fatal. Ce serait génial s'il y avait quelque chose qui
pourrait donner plus d'ombre aux spectateurs pour que ce soit un peu plus agréable (et moins dangereux) pour les fans
parce que c'est vraiment désagréable. Moi, j'avais de la chance de pouvoir entrer dans la salle des joueurs quand il
faisait trop chaud mais dans le passé, j'y ai été comme spectatrice normale aussi et il faut dire qu'il n'y a aucun endroit 
où échapper à la chaleur. Je crois qu'un peu plus d'ombre à ces courts serait très bon pour le tournoi. Je n'y suis 
restée que pour les deux premier sets et puis j'ai vu un peu des entraînements de Gaston Gaudio et de Gilles Muller avant
d'aller déjeuner. Ferrero y était et Richard Gasquet aussi. Je suis sortie pendant quelques instants pour voir un peu du
match entre Sébastien Grosjean et Juan Monaco sur Margaret Court Arena mais il faisait trop chaud donc je suis rentrée à
la salle des joueurs. J'y étais pendant quelques heures...j'ai parlé avec ma copine et puis avec Antonio, qui partait
pour Chili avec Nico le lendemain. Le soir, je suis allée au court 13 pour voir le double de Gilles Muller et Michael
Kohlmann. Ils avaient la tâche dure de jouer contre les deuxième têtes de série, Björkman et Mirnyi, au premier tour. 
Je pensais qu'ils perdraient très facilement mais ils ont très bien joué et ont eu beaucoup d'opportunités de gagner. 
Ils ont finalement perdu 5-7 7-6 6-7. C'était un long match et n'a pas terminé qu'à 21h30. Je ne savais même pas si le
restaurant à la salle des joueurs serait encore ouvert mais il l'était et donc j'y ai dîné. Karsten Braasch y était et
un Kohlmann déçu y est venu plus tard aussi. Ils ont bu de la bière et puis ils sont partis. Nous y sommes restées un
peu plus longtemps pour voir le match entre Hewitt et Chela à la télé mais après ça, on est parties aussi.


*** Vendredi le 20 janvier: ***

Aujourd'hui le premier match pour moi était celui entre Gaston Gaudio et Fabrice Santoro sur Vodafone Arena. Sur le papier,
c'était un bon match et il s'est avéré l'être. Le tennis était fantastique - Santoro a démontré son jeu magique et Gaston
son revers impressionnant. L'échange du match était sans doute à la balle de set pour Santoro au deuxième set quand il
servait à 40-15. Le public était en extase devant le long échange et Gaston a sauvé la balle de set avec des coups
fantastiques. Fabrice l'a même applaudi! Puis on est allées voir les derniers jeux du match entre Andy Roddick et Julien
Benneteau sur Rod Laver Arena. Ça avait était génial pour Julien d'arriver au troisième tour après avoir joué les qualifs. 
Malheureusement, la chance l'a brusquement lâché contre Roddick, comme prévu. Il y avait beaucoup de fans de Roddick, comme
les "femmes à moitié nues" (comme a dit Andy) en bikinis et les mecs torses nues qui l'encourageaient et agitaient des
drapeaux américains. Après avoir déjeuné, on a décidé de rentrer à l'hôtel pour faire un brin de toilette avant de
retourner à Melbourne Park à 19h. On a dîné dans la salle des joueurs. Tommy Robredo y était avec son entraîneur et Gisela
Dulko, et son adversaire, James Blake, y était aussi. Feliciano Lopez est brièvement entré, et Fernando Verdasco aussi.
Nous allions voir le match de Feli contre Ivan Ljubicic sur Margaret Court Arena. Il y avait eu un grand orage quelques
heures plus tôt mais le temps s'était éclairci et c'était un soir parfait. Les fans croates y étaient pour encourager
Ivan. Feli a bien joué aux deux premiers sets mais malheureusement, au troisième, il a eu un "bagel". Puis on est rentrées
pendant quelques temps à la salle des joueurs et on a vu les derniers jeux du match entre Robredo et Blake à la télé,
avant de rentrer à l'hôtel.


*** Samedi le 21 janvier: ***

On est arrivées à Melbourne Park à 12h30 et on a vu Feli Lopez et Fernando Verdasco s'entraîner. Feli était torse nue et
il y avait un tas de filles qui bavaient d'admiration devant lui (bienque la plupart d'elles n'ait aucune idée de qui
il était). Feli et Nando s'amusaient bien. Mais il faisait tellement chaud (40°C) que je suis allée à la salle des joueurs.
Nous nous sommes assises pour le déjeuner et notre table a été vite envahie par des Tchèques. Il me semble qu'il y a un
tas de joueurs, hommes et femmes, de ce pays. Il y avait par exemple Tomas Berdych, sa copine Lucie Safarova, Jiri Vanek,
Jan Hernych, Iveta Benesova, Barbara Strycova et Klara Koukalova. L'entraîneur de Fernando Verdasco, Pepo Clavet, était
plongé dans une partie d'échecs à l'autre bout de la table avec un des entraîneurs tschèques, pendant que Fernando lui-même 
était plongé dans quelques jeux vidéos portables. Quand les Tchèques sont partis et tout était un peu plus calme, on a 
parlé avec la femme et la fille de Wally Masur qui étaient très sympas! Puis la table a été envahie par des Argentins et 
des Espagnols, donc on est allées à Vodafone Arena pour voir jouer Juan Carlos Ferrero contre Nicolas Kiefer. 
Malheureusement, Ferrero a perdu. Une blessure abdominal semblait le gêner vers la fin du match et il a même arrêté en 
plein jeu pour appeler le médecin. Après le match, on est allée au court 10 pour voir le double de Feliciano et Fernando 
contre Santoro et Zimonjic. C'était un match très serré et nos garçons espagnols ont eu des possibilités de gagner mais, 
malheureusement, ils n'ont pas gagné. On était avec Garry pendant tout le match et on a parlé avec lui. Puis on est 
rentrées à la salle des joueurs pour le dîner. Miroslava Vavrinec, la copine de Roger Federer, y était avant le match de 
Roger contre Max Mirnyi. Mais on n'y est pas restées pour voir le match, on est plutôt rentrées à l'hôtel.


*** Dimanche le 22 janvier: ***

On est allées au centre de tennis vers 13h et on y a déjeuné. La salle des joueurs était nettement plus calme, comme
beaucoup de gens étaient déjà partis. Aujourd'hui était un des jours où on ne veut pas sortir. Il faisait 43°C - pas
terrible. Donc on n'a fait que rester dans la salle et voir quelques matchs à la télé - Robredo v Nalbandian, Baghdatis v 
Roddick et Ferrer v Santoro. C'étaient les seules matchs à avoir lieu parce que tous les matchs des courts annexes
avaient été suspendus à cause de la chaleur. Juan Carlos Ferrero y était aussi. Il semblait triste, probablement à cause
de la défaite d'hier et de la blessure. Puis Feliciano Lopez est venu aussi. Ils étaient en tenue décontractée et je
suposais qu'ils allaient bientôt à l'aéroport. On a parlé aussi avec le "sparring-partner" de Patty Schnyder qui était
un mec espagnol très sympa et qui s'appelait Marc. Le soir on est sorties voir un peu du match entre Sharapova et
Hantuchova sur grand écran mais il était si venteux qu'on est vite rentrées à la salle des joueurs. On y a dîné et la 
femme de Fabrice Santoro y était avec leur fille adorable de 4 ans, Djenae. Je ne peux pas vous dire comment elle est
mignonne!! J'ai joué avec elle pendant presqu'une heure! Elle me disait des choses sur son nounours et puis elle m'a
chanté "joyeux anniversaire" en espagnol!! Vraiment adorable! Puis on est allées voir un peu du match de double de José
Acasuso et Sebastian Prieto. On s'est bien amusées avec quelques ivrognes qui étaient assis à côté de nous mais il faisait
si froid qu'on n'y est pas restées longtemps. On aurait pensé qu'après un jour de 43°C, il y aurait un soir doux, mais
on est à Melbourne, où il peut y avoir 4 saisons en un jour. Moi je portais un maillot de corps et un short et je n'avais
pas de pull et je GELAIS! Cependant, malgré le froid, je voulais voir le double mixte de Novak Djokovic et Ana Ivanovic
contre Igor Andreev et Maria Kirilenko. Le match aurait dû avoir lieu le jour mais ils n'avaient pas pu jouer à cause de
la chaleur et il n'a pas commencé avant 21h30! On frissonnait et on a dû paraître avoir très froid parce que l'entraîneur
de Novak, Jovan, qui était derrière nous, était très gentil et il nous donné des serviettes! Il est très très très sympa et 
il nous était très reconnaissant de notre soutien. C'est incroyable la différence que font les serviettes et on y est 
restées pendant tout le match! Ana et Novak ont gagné dans un match-tie-break du troisième set. Ils font une équipe 
formidable!


*** Lundi le 23 janvier: ***

C'était mon vingt et unième anniversaire et aussi notre dernier jour au tournoi. Quand on est arrivées à Melbourne Park,
on est d'abord allées à la salle des joueurs mais elle était presque vide. Je déteste quand l'ambiance d'un tournoi meurt
et elle était surement morte ici. Cependant, on a vu Novak Djokovic et Ana Ivanovic et on a parlé un peu avec eux. Ils 
était TRES GENTILS tous les deux et ils m'ont même souhaité joyeux anniversaire! J'ai déjà écrit des choses sur eux dans
mon reportage de la Hopman Cup mais on ne saurait trop insister sur le fait qu'ils sont très sympas et très modestes. 
Ivanovic est dans le Top 20 mais elle est quand même super gentille et Novak, c'est un sacré numéro! C'est génial de voir
des jeunes si heureux et sincères sur le circuit. J'ai vu et observé beaucoup de choses dans les coulisses pour savoir que
pas tous les joueurs sont aussi sympas. Quand on est fan, normalement ce n'est pas possible de juger comment les joueurs
sont personnellement. Juste parce qu'ils vous signent un autographe ou ils prennent une photo avec vous, ça ne veut pas
toujours dire qu'ils sont sympas. Mais avec ces 2 jeunes, je peux dire qu'ils sont 2 des joueurs les plus gentils! Après
le déjeuner, on est allées voir un peu du match entre Paul-Henri Mathieu et Sébastien Grosjean. On était avec Garry et
puis on y est restées plus longtemps pour voir un peu du double de Paul Baccanello avec Robert Smeets contre Jan Hernych
et Ivo Karlovic. J'avais parlé avec Paul Baccanello à quelques tournois dans le passé et il est un autre mec bien, donc
j'ai pensé que je l'encouragerais en double! Puis on a dîné dans la salle des joueurs pour la dernière fois. Tommy Haas
y était...il se préparait pour son match contre Roger Federer - une tâche intimidante. Il faut dire qu'il était très
beau avec les cheveux courts! Le match s'est avéré être très bon, puisqu'il y a eu 5 sets mais à la fin, le numéro un du 
monde l'a emporté. 


Bon, voilà mon Open d'Australie 2006. C'était sans doute un des meilleurs auxquels j'ai assisté, malgré les absences de 2
de mes favoris (Marat Safin et Rafael Nadal). Il faut dire qu'à mon avis, l'Open d'Australie est un des meilleurs tournois
du monde. Ça me fait toujours du plaisir d'y aller chaque année et j'attends déjà avec impatience d'y assister encore en 
2007!