ðHgeocities.com/canoekayakstlouis/mission4.htmlgeocities.com/canoekayakstlouis/mission4.htmlelayedxˏÕJÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿȀó–OKtext/html_Îþÿÿÿÿb‰.HSat, 26 Nov 2005 16:05:51 GMT Mozilla/4.5 (compatible; HTTrack 3.0x; Windows 98)en, *ˏÕJ mission4
PARTICIPATION DES PARENTS

Un club de jeunes a besoin du soutien des parents.Pour que les parents puissent soutenir leurs jeunes ainsi que l’organisation, ils doivent connaître les attentes à leur égard et être toujours informés aussi rapidement et précisément que possible des activités de leurs jeunes.

Le premier soutien essentiel d’un parent c’est de laisser son enfant pratiquer le canoë-kayak auprès du Club, le véhiculer à l’endroit d’une compétition ou d’un entraînement spécial  hors des horaires habituels et, autant que possible en regard des très jeunes, rester sur place à l’occasion des régates pour combler les besoins spéciaux de leurs jeunes et soutenir les moniteurs et instructeurs.  Habituellement, lors des compétitions, les parents sont bien heureux et curieux de voir leurs enfants tenter leur chance et sont généralement présents.

Il est essentiel que les horaires soient respectés de manière à ne pas imposer aux parents et évidemment aux pagayeurs de se rendre disponibles pour une activité du Club qui serait mal organisée, qui débuterait en retard ou qui s’éterniserait après l’heure de tombée prévue.

Lorsque des tâches sont confiées aux parents, elles doivent être précises. De plus, les pagayeurs et leurs parents doivent être informés de la délégation de responsabilités afin qu’un parent à qui la tâche est déléguée puisse l’assumer en toute légitimité.


RÔLE DE L’INSTRUCTEUR LORS DE RÉGATES ET SOUTIEN À LUI APPORTER

Lors d’une compétition, l’instructeur devrait avoir pour tâche principale de diriger les jeunes, de les conseiller, de les encourager et de les préparer pour leurs courses.

Un instructeur doit se préoccuper plus de l’allure de l’embarcation lorsqu’elle est lancée du quai, que de son allure à la ligne d’arrivée. En effet, une fois le départ donné, l’instructeur ne peut plus rien faire pour améliorer le résultat des pagayeurs. Toutefois, lorsque l’embarcation est mise à l’eau, il a l’occasion de prodiguer les derniers conseils aux pagayeurs, vérifier si les dossards sont portés, vérifier si les numéros sont fixés sur les embarcations, positionner les jeunes dans les canoës afin de s’assurer que les embarcations soient bien équilibrées, que les bancs ou coussins de kayaks sont bien positionnés et fixés, vérifier les plaques de poussées et le fonctionnement des gouvernails des kayaks et répéter les consignes de course.

Les consignes de course, l’établissement de la stratégie et la délégation d’autorité à l’un des pagayeurs de l’embarcation est un rôle essentiel à être assumé par l’instructeur lors de la lancée du quai d’équipes de C-4 et de K-4.

Sauf s’il est empêché de le faire, l’instructeur observera la course pour pouvoir par la suite la commenter aux athlètes et leur prodiguer des conseils. Pour l’athlète, le fait que son instructeur a vu sa course représente beaucoup.

Les très importantes tâches de l’instructeur font en sorte qu’il sera rapidement débordé s’il doit en plus s’assurer de rabattre les jeunes vers les embarcations en préparation des courses (les jeunes sont souvent en exploration sur les sites de compétitions, ce qui est normal, mais il faut pourvoir à cette situation), distribuer les dossards et fixer les numéros sur les embarcations.

Les parents sont toujours les bienvenus à assister à toute activité du Club afin qu’ils puissent vérifier la mise en œuvre de la mission et de la philosophie du Club.

Le canoë-kayak est en concurrence avec les autres sports et activités d’été et, dans cette course, nous voulons gagner.
                                                
Révisée le 23 novembre 2005
  Mission  page 4 de 4
Page 1
Page 2
Page 3
Accueil