par Buzzz?!...


Le 12 juillet 2003.

Aujourd'hui est différemment ce que j'étais hier. Je me sens très calme et je savais qu'il se tramait quelque chose dans mon intérieur. Un courant négatif s'est déferlé sur moi depuis quelques jours et hier, c'était l'apothéose de mon corps et mon esprit concernant cette énergie négative.

Depuis deux jours infernaux que mon corps souffre. Deux jours infernaux que les spasmes musculaires se déchaînaient dans mon esprit conduisant mon être dans la folie pur et simple.

Hier, j'ai demandé à mon âme de se calmer car je voyais le loup-garou sortant ses incives par la douleur de l'animal blessé, son refoulement dans sa tanière hurlant et maugréant quiconque oserait s'en approcher.

Hier soir, j'ai parlé à la Brebis et celle-ci su calmer l'ardeur ardente du goût de mordre...de broyer la chair jusqu'à l'os...de faire mal dans le tréfond de l'être-humain.

Après cette discussion fort apaisante, je me suis couché presque sans douleur mais ce fut que de très courte durée. Au coucher, les spasmes reprenaient de plus belle tellement que j'ai voulu mourir...j'ai voulu tuer l'homme que je suis mais, il en été tout autrement...un flash s'est produit...regardez par vous même.


Buzzz?!..., cesses de te débattre et laisses-toi aller.

Je cherche où venait cette voix calme et reposante. Tellement reposante que je me suis senti flotter, sans apesanteur. J'étais dans le noir le plus total comme l'aveugle.

Qui es-tu celui qui me parle?

Je suis ta voix et c'est moi qui prend contrôle de toi. Je suis ta voix qui calme et réconforte les âmes de ton monde. Je suis ta voix qui parcours ton monde réel et virtuel. Je suis ta voix qui porte au travers des portes. Je suis ta voix qui indique le lieu à suivre d'éternité à éternité.

Je suis devenu calme avec mais, je me suis senti aspirer par le dos. Chose incroyable, je ne vois rien, absolument rien. Même pas une petite étoile, pas de Soleil et même pas une petite planète pour me guider. Rien du tout sauf que je me sentais aspirer et puis, ça me faisait très mal. Je hurle de douleur, je vomis sans voir la vomissure et j'urine sans voir mon urine.

Calmes toi Buzzz?!...calmes toi car là où tu vas, aucun humain n'a atteint ce niveau. Tu es l'heureux élu Buzzz?!...mais calmes toi donc avant car il te faut de la compéhension pour que tes yeux voient ce que tu dois voir.

Encore une fois, je me suis senti calmer par cette voix. J'entends un déclic comme si quelqu'un ouvrirait une prise pour allumer une lumière. Je me tourne la tête d'où venait ce déclic ( gauche ) et je vois les étoiles. Magnifique spectacle, grandiose je vous dis.

Mon aspiration est moins rapide et je décide de regarder par la droite et je vois Saturne. Sa teinte et ses anneaux me laisse perplexe car je me souviens très bien ce qu'il s'est passé à la suite de ce voyage auprès d'elle. Une chance je m'éloigne d'elle en reculons. Une chance que je n'arrête pas là que je me dis.

Tout d'un coup, je la vois disparaître comme si un horizon s'élèverait sous mes yeux. Une peur m'envahie l'esprit.

N'est pas peur Buzzz?!..., tu es sur la Lune Noire. Elle doit se présenter à toi avant de poursuivre sur la dernière planète que l'homme connaît dans son Univers...à partir de son monde.

Bon, correct je me calme. Il fait pas mal noir sur cette Lune. Est-ce normal que je ne distingue pas aucun sol, aucune montagne ou aucun relief?

Bonjour Buzzz?!...

Une voix de femme, tiens donc.

En disant ces mots, un sourire narquois retenti en écho formant une sensation de trois dimensions. J'entendis ce rire de toutes parts.

Tu as encore une perception humaine mon cher Buzzz?!... Tu me fais rire toi l'élu...toi l'humain choisi parmi toutes les âmes de ton monde.

Tu sais, toi qui que tu sois, tu as droit de rire et d'agir à la façon qui est bon te semble. Je n'ai rien et encore bien moins le pouvoir de te juger.

En es-tu bien sûr ce que tu me dis Buzzz?!...?

Oui Lune Noire j'en suis sûr parce que là où je vis, tu juges et tu te fais juger. Là où je suis, tu ratures et tu te fais raturer. Là où je suis, tu fais et tu reçois. En un mot Lune Noire, ne fais pas aux autres si tu ne désires pas recevoir. Tel est la façon de faire je crois.

Je vois que le rebelle s'est assagit. Moi qui croyais que tu te rebellerais devant moi, je vois bien le contraire ce qui se produit. Maintenant, en sachant qui tu es vraiment, il va falloir que tu sois fort mon petit Buzzz?!... car là où je t'envoie, c'est la planète la plus rebelle que ce système solaire a. Il va falloir que tu sois bien nanti.

Voici ce que je te donne, une fiole contre le poison que celle-ci te fera boire car tu auras soif sans doute. Ne prends pas de chance bois ce contenu.

Pourquoi je te ferais confiance si tu me dis de ne pas avoir confiance ce que cette planète m'offrira de boire? N'est-il pas contradictoire un peu de boire cette fiole que tu veux m'offrir?

En disant ces mots, une fiole apparaît sur ma main gauche. Une fiole fait de crystal limpide refermé par un bouchon de crystal et lier par un fil d'or. À l'intérieur, un liquide très clair et sans couleur. Fait bizarre, c'est comme si je ne voyais que cette fiole...c'est seulement cette fiole que je voyais comme si une lumière fut directement frappée dessus.

M.Buzzz?!...commence à douter...tiens tiens, intéressant ça. Tu es difficile à te faire leurrer toi. Qu'il en soit selon ta volonté, je ne te propose plus rien car ta sagesse fera le reste devant Pluton.

Le fiole disparut aussi vite qu'il ou elle parlait et je me ressens aspirer par derrière. Un autre voyage en reculons. Je vois réapparaître Saturne complètement tout en m'éloigant d'elle...puis Uranus...puis Neptune et mon corps s'arrête devant celle-ci. Je vois Neptune, cette belle asiatique au corps sublime qui me salue, et je repars aussi vite. Mon corps cesse d'être aspirer. Je suis devant les étoiles et rien ne se produit. Je décide de me retourner et je vois une minuscule planète...ouf! à peine perceptible par la Lumière. Sa couleur est grise au teinte bleutée, couleur très opaque...comme le cailloux que j'ai vu sur la couronne d'Uranus, cette Reine lors de mon voyage sur Uranus.

Bonjour Buzzz?!...

Une autre voix féminine que j'entendis. Je me suis dit coudonc, il n'y a juste que des femmes dans cette Univers.

Tu sembles surpris de ma voix Buzzz?!...Serais-ce que ma voix t'importune?

Non pas du tout, au contraire car la voix féminine calme l'homme que je suis et vu que je suis terrien normalement constitué, je préfère à tout le moins discuter avec la féminité car cela entretien l'émotion de se sentir aimer et surtout de sentir plaire.

Justement, ta soif de te faire plaire par la féminité te fera vivre l'ulcère que le Scorpion quand il éjecte son venin venant de son pic de sa queue. Qu'attends-tu pour comprendre que cette émotion est purement humain? Qu'attends-tu pour comprendre que cette voie est voué à la perdition? Que tu meurs pour de vrai?

Au cas tu ne le saurais pas, je suis humain moi. Je n'ai pas dit que les hommes sont des ennemis, je les écoute eux aussi, je discute avec eux aussi, je suis bien avec eux aussi. J'ai juste dit que je me sens mieux avec la féminité, il n'y a rien de mal à ça j'espère.

Si tu es devant moi, c'est justement pour que tu comprennes à faire un discernement avec ton émotion en rapport à la femme. Tu as déjà une femme qui côtoie ton cheminement et sans compter celles qui ont été dans ton cheminement que tu as vulgairement raturer. Tu es devant moi pour une seule et unique raison...une fiole que je dois te donner et que tu dois boire.

Bon, une autre fiole calvénus. La Lune Noire m'a proposé une tantôt pour boire car elle ou il me disait que c'était justement une antidocte contre celle que tu me proposes de boire.

Buzzz?!..., cette Lune n'existe pas, elle est mystique et psychique cette Lune...elle n'est pas réelle.

Ok, montres-moi ta fiole et je te dirai si c'est vrai ou pas.

Elle me lance la fiole et celle-ci fut identique que celle de la Lune Noire...identique et présentée et ficelée identiquement que l'autre.

Je vois bien que c'est la même que m'a proposé la Lune Noire. J'ai refusé tantôt de la boire cette fiole. Crois-tu vraiment que je vais en boire même si elle vien de toi?

Non seulement que tu dois la boire, il faut que tu la brise cette fiole. Elle contient la connaissance pour l'émotion que tu as devant les femmes et devant les hommes. Elle contient l'antidote contre le Scorpion qui te piquera de son dard. Et au cas tu ne le saurais pas Buzzz?!...le Scorpion est comme toi, un yin et un yan.

Moi, ça ne me fait rien du tout si tu ne la bois pas et tu ne la fracasses pas. C'est toi qui va en souffrir de ce venin qui te fera déraisonné l'esprit tant et aussi longtemps que tu vas vivre sur cette planète qui est la tienne...la Terre.

Tu me dis qu'il faut que je bois cette fiole pour me contrer du venin du Scorpion...n'es-tu pas Scorpion toi-même?

Buzzz?!..., c'est une perception humaine que tu as là. Moi je suis là pour t'aider à évoluer sur le cheminement que tu dois parcourir car le Soleil m'a demandé de t'instruire sur ton émotion typiquement humaine. N'oublies pas qu'il te faut être parfait pour entrer dans son intérieur et que tu as vu ton destin que plusieurs parmi les hommes et les femmes de ton monde envieraient sûrement de voir ce que tu as vu. Pourquoi t'entêter?

Prends la fiole et bois, tu ne regretteras pas je te le jure.

Je regarde encore la fiole et je délie la ficelle d'or et je débouchonne. Une lumière se forme sur la fiole et toutes les petites bulles se forment comme si j'ouvrirais une bouteille de liqueur douce comme du Seven-Up. Aucune odeur sortait de cette fiole. J'examine l'opacité et j'écoute les petites bulles éclatant en atteignant le haut du liquide.

Vas-y Buzzz?!..., bois et n'es pas peur car le liquide sera bon à boire et tu n'auras jamais plus soif et l'émotion ne te fera jamais plus mal.

En disant ces mots, j'ai compris pourquoi je dois boire. Regardant Pluton pour lui faire un signe de "Chin Chin", je cale d'un trait la fiole. Aucun goût quoique les bulles chatouillaient mon palais. À vrai dire, c'est comme si j'aurais envalé de l'eau gazéifiée.

Par la suite, d'un solide coup de poing tout en tenant le col, je fracasse la fiole. Des tonnerres et des éclairs retentirent depuis les confins de l'Univers et des voix multiples s'emparirent de mes oreilles. Je vois rire Pluton et elle me fait un clin d'oeil approbateur comme les icones sur le MSN Messenger et par la suite, j'ai eu droit à tout un sourire de celle-ci.

Elle semblait heureuse que j'ais fait ce geste. Cependant, une douleur insupportable tressaillait dans mon abdomen me créant ainsi une douleur comme des flatulences, un ballonnement. Je fis un rot qui résonna à mon tour comme le tonnerre.

Je me suis réveillé ainsi avec une douleur abdominale et je vais vous dire, ce matin j'ai vomis gros comme le bras et il était temps que j'arrive près de la cuvette car j'aurais fait un énorme dégât.

Aujourd'hui, je suis perplexe de ce rêve car j'ai beau d'essayé de comprendre, j'ai de la difficulté. En prime, je suis incapable de garder aucun liquide dans mon corps car je le rejète 5 minutes après et que dire, la nourriture est fade et sans goût. Je me sens mieux depuis quelques instants et j'ai réussi à garder un liquide et pouvoir manger à ma faim. J'ai comme toujours faim.

Voilà pour ce rêve, en espérant que je recoives de l'aide pour sa compréhension.

Amicalement vôtre Buzzz?!...

Cliquez sur le bouton pour le retour à la boutique.
Google