par Buzzz?!...



Bonjour tout le monde,


Bien que je sais qu'il risque de causer un frisson sur certaines personnes, je tiens à préciser de ce qui suit est un rêve...rien d'autre qu'un rêve et je ne voudrais pas outrepasser votre perception de l'écrit...j'émets seulement une vision onirique...un rêve...alors, serrez vos frondes et ne me crucifiez pas sur la place public, je vous en prie.


Voici donc ce rêve qui peut sembler prénomitoire mais qui au fond n'est qu'une émotion reflètée de mon miroir subconscientiel...:


St-Jérôme, le 2 décembre 2002


Bonjour et paix aux gens de la terre,


C’est avec réticence que j’écris ces paragraphes qui vont suivre. Je n’aime pas annoncer ce genre de nouvelle et encore bien moins d’y croire. Il faut cependant que je me dise en-dedans de moi qu’il ne faut couper ce genre de communication évolutive. Je dois laisser les gens en faire leurs propres conclusions. Ça vient à eux de saisir le sens car moi dans mon coeur, j’ai agit.


À tous ceux et celles qui ont un coeur pour vibrer...


À tous ceux et celles qui ont des yeux pour percevoir...


À tous ceux et celles qui ont des oreilles pour capter...


À tous ceux et celles qui ont une bouche pour communiquer...


Moi André Brisson troisième fils d’Antonio Brisson et de Jeannine Nantel descendant de la deuxième génération d’Honoré Brisson fut ravi en songe devant la lumière et fut transporter dans le temps dans la grande ville de Montréal. Voici ce que j’ai vu:


Je suis dans un restaurant où il se vend des sandwichs de viande fumée. Je regarde l’horloge aux couleurs de la marque Pepsi-cola. Il est 12:14. Je vois les gens en tenue d’été et il fait chaud. Je vois des gens qui sont mal à l’aise face à cette chaleur. J’en vois qui transpirent. En prêtant l’oreille, j’attends dire les gens parler de la température extérieure d’une façon incompréhensible comme s’ils trouvaient ça bizarre. Me sentant étouffé devant autant de gens dans un endroit restreint, j’ai sorti à l’extérieur.


À l’extérieur, il faisait aussi chaud qu’à l’intérieur de ce restaurant. Scrutant les environs, ma vue s’arrête devant un thermomètre digital installer sur une façade d’un building couleur béton dont la devanture comportait une ascension comme un énorme perron, munit de dalle large et quatre palliers. 30° C qu’il était inscrit sur ce thermomètre. Là je regarde de gauche à droite et je vois bien que les gens sont stressés même si le soleil radiait de ses chauds rayons. À vrai dire, ils se cachaient les yeux en me voyant. Je voyais bien que j’étais comme eux, en tenue d’été.


Là je me suis rendu compte l’erreur du tableau en regardant la nature verte. Là je comprends pourquoi les gens semblaient stressés. J’ai bien vu quelques petits pissenlits ici et là au travers du béton près des trottoirs mais j’ai pas vraiment allumé. C’est en voyant les arbres que mon coeur s’est mis à vibrer de plus en plus vite. Les feuilles commencent à peine à éclore de leurs gros bourgeons. Aucune feuille mature. Nous sommes au printemps et il fait 30° C au plein midi de la journée.


Tout d’un coup en regardant les dégats de la nature, un immense “flash” comme celui utiliser par des soudeurs à l’arc déchira la lumière du soleil. Le son de ce “flash” était encore plus terrifiant. Ce fit le même bruit que lorsque le soudeur allume son arc. Le contact du gaz avec l’étincelle du briquet.


Le temps que je cherche ce qui s’est passé, un énorme bang fit résonner de son bruit et un énorme courant fit résonné mes pieds. La terre se secoue et un grand vent souffle tous les édifices, fracassant tout sur son passage. Tous les vitrines se sont fracassées en même temps. Je me suis senti couper de mon souffle et je me suis réveillé.


Là où vient ma principale raison de faire un recul du forum. Ça dépasse tout entendement... en tout cas la mienne. J’ai envoyé des messages aux gens de ce forum par courriel car je n’arrivais pas à cerner pourquoi j’ai été moi témoin de cette vision. Pendant 3 jours après avoir reçu ce rêve, mes pieds étaient groundés accompagné de douleurs intenses inimaginables pour te faire comprendre pour de bon que la souffrance n’est pas juste physique. Je dois vous avouer que ma douleur n’est rien à comparer à la douleur de voir cette vision. Juste pour vous dire, j’ai perdu 20 livres de mon poids pendant cette semaine suivant ce rêve.

Tout était amer à ma bouche...


Tout était lugubre à mes yeux...


Tout son était bruyant...

Je peux vous dire que ma petite famille, je là regarde d’une autre façon aujourd’hui.


Maintenant, je laisse à la science de découvrir l’année que celà pourrait se produire. La météorologie et la mathématique pourraient être des outils de choix. Par contre, je dois mentionné que je ne suis pas le seul à avoir eu cette vision. Il y a des gens qui se taisent et je vous le dis souvent. Je ne peux croire que moi un grain de sel parmi cette grande mer puisse être le seul élu...


Maintenant, je n’ai plus peur de mourir mais j’ai peur de souffrir. Je ne demande pas de me croire, mais de croire en la lumière parce que ce n’est rien à comparer ce que l’on vit maintenant...l’hypocrisie des grands de ce monde.


Tout ce que je peux espérer de vous maintenant, c’est que vous regardiez le contenu et non le contenant.


Voilà ce message dont j’hésitais à mentionner car j’aurai toujours l’impression de tirer une croix si je tenais le silence. De toute façon, je l’ai ma croix maintenant, elle s’appelle la souffrance.


Le plus terrible cependant, c’est comment les gens vont l’interpréter. Dites-vous bien, pour vous donner un feeling, je suis comme Noé qui supplia Dieu de sauver sa propre création et lui permis de construire une arche en lui révélant la suite. Mais moi, je n’ai pas de suite car mon souffle se coupera car j’y étais...


Amicalement vôtre Buzzz?!...


Cliquez sur le bouton pour le retour à la page onirique.
Google