DADA

Contre le fascisme

dada_jgr@yahoo.fr

Mis en ligne le 26 Avril 2002 – Mise à jour le 30 Avril 2002

Votez avec des gants - Message aux abstentionnistesDessins

 

 

A une exception près (1988), j’ai toujours voté blanc aux seconds tours des élections.

Aux premiers tours, je vote L.O. ou L.C.R.,  à défaut P.C. quand il n’y a pas d’autre choix.

Pour moi, droite et gauche ont le même programme économique et social, seules quelques prises de position sur des sujets de société (parfois importants) comme les PACS peuvent peut-être justifier une différence entre eux, mais sur l’essentiel, ils se valent. Je ne me sens donc pas du tout obligé de choisir entre PS, RPR ou UDF, PC et Verts s’étant de plus trop résignés dans le gouvernement Jospin pour mériter un quelconque intérêt.

Je n’ai pas oublié qui était Chirac. Je me souviens bien de la période 1986-1988, du mouvement étudiant et de la sauvagerie de sa répression, des otages du Liban «miraculeusement» libérés entre les deux tours des présidentielles, du massacre d’Ouvéa en Kanaquie, des privatisations … La liste des saloperies de Chirac sous la première cohabitation est encore longue. Rajoutez à cela ce qui a suivi, plus les Pasqua, Pendrau, Debré, Juppé, Balladur et vous comprendrez sans peine qu’il me semble totalement surréaliste d’imaginer que je puisse prendre un bulletin de vote avec inscrit Jacques Chirac pour le déposer dans une urne. Vous imaginez ça : voter comme Sarkozy ?!?

 

Et pourtant, je vais le faire, je vais voter Chirac le 5 mai. La rage au cœur.

 

Car si Chirac est élu, on aura certes un ardent libéral à la Présidence (vous me direz qu’on est un peu habitué, c’est le cas depuis au moins 30 ans…), mais on sait au moins qu’il suffira d’un vote ou d’un mouvement social important pour en être débarrassé. Si Le Pen est élu, on ne sait pas ce qui se passera et s’il acceptera les règles démocratiques, bref, il y a une possibilité non négligeable pour qu’on doive le subir longtemps… et dans des conditions bien difficiles. Il est important de ne pas se tromper d’enjeu pour ces élections.

 

Tous les moyens sont bons pour empêcher l’extrême droite d’arriver au pouvoir, même le bulletin de vote.

 

Enfin, même si tout semble montrer que Le Pen ne sera pas élu, je refuse de courir le moindre risque et je voterai. Le premier tour a bien montré qu’on ne peut se fier aux prévisions. Imaginez que vous ne votiez pas Chirac et que Le Pen soit élu, êtes vous sûr que vous n’aurez pas d’énormes regrets ?

 

A propos du vote blanc : il ne sert à mon sens à rien, si ce n’est à ne pas voter Chirac : c’est celui des deux candidats qui obtiendra le plus de voix qui sera élu, les bulletins blancs et nuls ne sont pas comptabilisés dans le résultat.

ATTENTION : un bulletin Chirac avec la moindre inscription ou rature est compté comme nul. Retenez vous donc de rajouter « en prison », même si c’est tentant…

 

P.S. : A propos du slogan « Votez escroc, pas facho », il peut laisser croire que « facho = honnête », quand on sait comment Le Pen a accaparé ses millions… (voir – entre autre – les dossiers du Canards enchaîné sur Le Pen)

 

P.P.S. : En 1988, j’ai voté Mitterrand pour ne pas avoir Chirac, en 2002, je vais voter Chirac pour ne pas avoir Le Pen. Ce sera quoi la prochaine fois ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans nos institutions…

 

Haut de pageVotez avec des gantsMessage aux abstentionnistes - Dessins

 

 

 

 

Votez avec des gants

et autres suggestions

Haut de pageMessage aux abstentionnistes - Dessins

Plusieurs propositions ont été faites pour rendre plus digérable ce second tour et pour marquer notre réticence à voter Chirac :

- voter avec des gants (quelque soit le type, des gants de vaisselle aux gants de boxe) ;

- voter à reculons, au sens propre du terme ;

- s’engager à écrire tous les ans, entre le 21 avril et le 5 mai à Chirac (s’il est élu…) histoire de lui rappeler qu’il n’a pas été élu sur son programme.

 

 

 

 

 

Message aux abstentionnistes

rédigé par Ivan (non DADA) mais avec lequel je suis globalement d’accort

Haut de pageVotez avec des gants - Dessins

Un scrutin vient de se dérouler dans notre pays. Ses conséquences seront multiples, mais l’une d’entre elle mérite votre attention : pour la première fois depuis le début de la cinquième république, l’extrême droite sera présente au deuxième tour de l’élection présidentielle.

 

   Vous n’avez pas envie de voter Chirac et vous avancez pour cela de bonnes raisons :

1-Vous êtes de gauche tendance juge halphen.

2-Vous avez la mémoire des mots, du bruit et des odeurs…

3-Vous vous dites qu’entre un gangster et un raciste, votre cœur balance, mais plutôt du côté de la canne à pêche.

4-Vous êtes tombé en amour devant Arlette Laguiller et sa  consigne de vote parce que pour vous le Pen et Chirac c’est la même chose à quelques détails près.

5-Vous considérez comme acquise la victoire de Chirac et vous préféreriez n’y être pour rien.

 

O.K. Alors je vous propose de réfuter tout ça dans l’ordre :

 

1-Le juge Halphen va voter Chirac parce que le travail de juge sous un état front national, c’est pas exactement ce qu’il imaginait pour rétablir une justice équitable. Et Chirac, même s’il échappe à toute poursuite, n’a pas supprimé les droits de la défense, l’aide juridictionnelle et n’a pas déclaré caduque la déclaration des droits de l’homme. Le Pen,lui, le fera.

2-Chirac est un beauf qui balance des propos racistes quand il boit trop. Le Pen n’a pas besoin de boire pour affirmer qu’il existe des races et que chacune doit avoir sa place et sa fonction. Le Pen parle d’inégalité des races quand il est à jeun, je vous laisse imaginer ce qu’il dit quand il boit.

3-Réélire Chirac, c’est permettre à un homme qui refuse de se soumettre à la justice de ne pas s’y soumettre avant cinq ans. Laisser élire Le Pen, c’est se rendre compte dans cinq ans que les élections sont repoussées à 2024 et que la justice est réduite à une institution de notables soumis au prince.

4-Je ne m’attarderai pas sur le terme « détail », mais laisser élire Le Pen c’est aussi laisser les mains libres aux antisémites, aux racistes, aux misogynes. C’est autoriser la persécution des minorités et des opposants, subir une propagande de masse visant à attiser la haine de la population contre les boucs émissaires.

5-Vous vous souvenez, au premier tour… ? Vous considériez comme acquis le duel Jospin/ Chirac. Parce que les sondages n’en doutaient pas. Vous êtes prêts à prendre le risque au 2ème tour ? Le Pen est aujourd’hui le seul détenteur d’une vraie dynamique de campagne. Il va se montrer offensif, se poser en défenseur des petites gens, des mécontents et des laissés pour compte. Il va s’affirmer comme le candidat des petits contre celui de l’establishment. Il va en définitive appuyer là où ça fait mal : sur l’incapacité de la gauche plurielle et de la droite parlementaire à régler les problèmes de pauvreté et de précarité. Et il va séduire des électeurs de gauche à n’en pas douter…vous voulez parier ? Pari tenu. Mais souvenez vous, si j’ai raison, le 5 mai, on a tous perdu…

 

Le score de Chirac ne pourra pas être interprété comme autre chose que ce qu’il sera : une mobilisation des démocrates. Il ne sera ni un blanc-seing à une politique libérale de Chirac ni un acte de décès de nos aspirations.

 

Il sera la proclamation nécessaire du rejet de ceux qui veulent abattre la démocratie. Non pas un vote utile. Un vote dont l’ampleur signifiera le choix de chacun de nous de continuer à vivre en démocratie.

 

Haut de pageVotez avec des gants - Dessins

 

 

 

 

 

Quelques dessins anti fascistes

Haut de pageVotez avec des gants - Message aux abstentionnistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de pageVotez avec des gants - Message aux abstentionnistes

1