Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 19 décembre 1997

De: Claude Montpetit (56)

Sujet: Petit recit de l'outaouais

Voice ma petite histoire de parapente.

Le 6 aout 1997, immediatement apres une semaine de vols fous a

Mont-St-Pierre, j'ai fait un de mes plus beaux vols. Ici, en

Outaouais. Journee sans vent. Des cumulus legerement allonges,

eparpilles regulirement, avec fonds plats, et une hauteur relativent

elevee pour la region. J'estime la base des nuages a environ 5000'.

Daniel Parent, Jean DeFayette et moi arrivons a bout de souffle a un des

decollages ouest, parapentes colles a nos dos en sueur. 700' AGL.

Autour de 14:00, je decolle malgre la faible intensite (apparente) des

thermiques. Malgre mon pessimisme quant a mes chances de succes, je

combat la gravite. Je saute sur tout ce qui monte. (Les decollages en

Outaouais ne depassent pas 700'. Le plus populaire est meme a 350'.

Nous comptons donc souvent sur un minumum de dynamique afin de nous

permettre de balayer les environs a la recherche de la pompe. Sans

vent, nous n'avons pas beaucoup de temps pour reagir. Nous pouvons par

contre gratter pratiquement jusqu'a l'atterissage etant donne le bon

degagement a la base de la montagne.)

Apres 1 minute de grattage acharne, je me retrouve a environ 250', juste

au dessus d'un cap rocheux reconnu pour son emission de bulles. Bip.

C'est parti. Je tourne immediatement. L'absence de vent vertical me

permet de tourner 360 degres immediatement et ca monte toujours. Je

passe devant mes amis toujours au decollage et je monte, et monte

toujours. La derive est pratiquement inexistante. A 4700', je suis

legement derriere le decollage. Les nuages sont autour de moi et la

pompe qui m'a mene la s'assoupie un peu sans que j'approche d'un nuage.

De toute facon, je depasse un peu la hauteur maximale qui nous est

autorisee (4500' depuis cet ete). Je dois decider de la suite.

Je decide de partir. Donc, je pars vent de travers. ( Lors de mes

quelques vols voyages, j'ai toujours eu plus de succes en crabant lors

de mes transitions. Je compare la transition vers une autre bulle a

l'action de traverser une autoroute a 8 voies et ou le but est d'etre

frappe par une voiture, les voitures representant ici les thermiques.

En allant dans le meme sens que la circulation, on peut avancer entre

deux automobiles sans etre frappe. En allant dans le sens tout a fait

inverse, il se peut qu'il n'y ait pas d'auto dans la voie ou on est.

Traverser toutes les voies perpendiculairement me parait etre la facon

la plus sure de se faire accrocher.) D'ou je suis, perpendiculaire veut

dire aller vers la riviere des Outaouais qui se trouve a environ 7 km au

sud. Je pars donc en finesse vers la riviere. Mon but? Je ne sais trop

encore.

Quelques thermiques plus tard, je me retrouve a environ 2500' aux abords

de la riviere. A ce point, j'accepte l'idee d'un atterissage de l'autre

cote. Je traverse en m'attendant a descendre assez rapidement. Les

plans d'eau n'ont pas la reputation de generer beaucoup de thermiques.

Grande surprise, au-dessus de l'eau, j'enroule un thermique faible qui

me ramene a environ 3000'. L'idee de me retrouver dans une degueulante

au-dessus de la riviere me refroidi un peu et j'accelere vers l'autre

rive. 1500'. Je pourrais continuer vers le sud mais les limites d'un

espace aerien controle sont a proximite dans cette direction. Longer la

riviere vers l'ouest ne me dit rien qui vaille etant sous le vent par

rapport a la riviere.

Etant parvenu a traverser, j'accepte un atterissage sur la rive

ontarienne. Je suis a 750'. Sans pression, je gratte tout de meme, par

instinct. 5 minutes plus tard, j'oscille toujours entre 700' et 800' en

grattage continuel. Je realise qu'il y a quelque chose que se prepare

en dessous de moi (ou il y a une route et quelques maisons.)

Eventuellement, j'arrive a enrouler de facon reguliere pour monter a

envion 300p/m. 2500'. Je decide de revenir. Je traverse donc a

nouveau.

Une fois revenu du cote quebecois de la riviere, il y a des thermiques

partout. Je saute d'une a l'autre pour me rendre au-dessus d'un autre

decollage (celui a 350' au belvedere Champlain.) J'y arrive a plus de

4000'. Le ciel est toujours bourre de cumulus. Du cote ontarien de la

riviere a ma position actuelle, j'ai parcouru environ 10 km. J'observe

un parapente qui decolle a 350' et atteri une minute plus tard;

J'entends alors Benoit Charette qui m'engueule a la radio. Je decide

alors de retourner au site ou j'ai decolle. La distance a parcourir est

d'environ 7-8 km, vent de face. A cette hauteur, le vent est plus fort

mais j'arrive a penetrer suffisemment, accelerateur a fond entre les

thermiques. J'enroule les bulles rencontrees, juste assez pour monter a

une hauteur qui me permette de continuer (avec quelques fermetures en

prime lors de mes entrees/sorties.)

Sur cette derniere arete de triangle, je croise Daniel Parent qui va

dans la direction opposee a la meme hauteur que moi.

Apres 2 heures de vol, parcourant un triangle de 25 km, j'ai atteri a10

metres de ma voiture.

Voila! Ce vol fut exaltant surtout a cause du fait que j'ai pu revenir

a mon point de depart. J'ai tout de meme eu un peu de regrets: Partir

dans une seule direction aurait pu m'amener loin. Ca montre tout de

meme que le region de l'Outaouais peut offrir d'excellentes conditions

de vol.

Claude


Date: 19 décembre 1997

De: Michel Montmigny (95)

Sujet: Mon plus beau vol de l'année

Alain LaRochelle wrote:

>

> Vous allez rire, mais moi pas. Mon vol beau vol de l'année, j'm'en

> souviens même pas tellement ça fait longtemps que j'ai volé. Le sevrage

> hivernal, j'connais même pas ça: j'ai volé 4 fois cette année... Dont une

> fois accroché sous un delta, pour un saut de paramécie (ça, c'est pas mal

> plus petit qu'une puce...) Merci encore, Marco. J'espère qu'on poura se

> reprendre...

>

> Mon premier vol: quelque part en février. Personne au Morne sinon

> un chum de Montréal venu avec moi et plus tard, le "Duck" qui promène son

> char brun, pis ses cassettes de ZZ Top. C'a l'air venteux, mais coudonc,

> quand on veut que ca tienne... Faqu'on vient à boutte de décoller pis c'est

> bon. Aie, quand ça fait 2,3 mois que t'as pas volé, j'vas te dire que tu

> viens les larmes aux yeux tellement t'es heureux d'être là, accroché sur ta

> balançoire dirigeable. Pis c'est bon, pis c'est bon. Ah, ça dure pas très

> longtemps, une tite demi-heure peut-être, mais ça vaut la peine. J'aurais

> pu fort bien me contenter de ces instants de jouissance. J'aurais du.

> Voilà qu'intervient le drame de notre société... le "Encore siouplait

> Maman...", j'ai nommée: la sur-CONSOMMATION... le PLUS...

>

> Faque je décide de remonter pour un p'tit dernier. En fin de

> journée... t'sé quand le soleil se couche. C'est donc beau han???

> Tellement beau que quand j'ai fini de regarder, il fait plus clair ben ben.

> Mais là, chus en haut... Faque je décolle. Mais ça vire tu-seul vers la

> gauche, pis ça arrête pas de virer, même si je viens d'arracher la poignée

> de frein de droite. Faque la journée finit, le parapente écartelé à la

> grandeur entre 2 sapins d'à peu près 40 pieds de haut, pis moi suspendu

> dans ma sellette, entre les deux à une couple de pieds du sol.

>

> Hé le Duck, te souviens-tu de ma face ce soir-là ???

>

> Quand on est venu chercher le parapente le lendemain, avec un de mes

> chums, tailleur d'arbres de son état, on a pu constater que ma chère petite

> Colibri, de Saint-Fulgence, avait rendu l'âme. Dieu ait son âme, elle

> m'avait donné environ 280 vols pour une soixantaine d'heures de pures

> jouissances aériennes.

>

> Depuis ce temps, je n'ai volé que quelques fois, avec les ailes de

> bons chums. D'ailleurs, une petite Nova (Phoënix, de son prénom) m'a fait

> de l'oeil cet été et on s'est revu. Puis il y aussi cette Gemini qui vit

> avec Marco...

>

> Aie les gars de delta??? Savez-vous ça qu'on peut voler l'hiver en

> parapente? Pis ça adonne juste ben avec un cultivateur qui peut pas voler

> l'été pour cause "trop occupé, chus dans les foins...". Faque si du monde

> m'appelle pour aller voler cet hiver, mettons au Morne ou au Mont Orignal,

> j'vas être le gars le plus heureux de la terre, pis le printemps prochain,

> si le concierge n'a pas tiré la plug (aie Louis, c'mon) , je vous raconterai

> mon plus beau vol de l'hiver, pis j'vous parlerai du sevrage estival...

>

> Next...

>

> MecSlède

>

> P.S.: Mon plus beau vol de l'année. Fin octobre: Je dois $200 à ma chum,

> pis là, j'ai l'argent pour la rembourser. J'arrive pour y donner. Elle me

> dit: "J'en ai pas besoin tu-suite, paye donc ton permis de conduire à la

> place." Moi, je pense en moi: "Fuck le permis de conduire, je donne un

> accompte pour la p'tite Nova à la place..."

>

> Pis c'est ça que j'ai fait...

>

> Aie j'ai du fun à vous lire, tous, lâchez pas. Mais môdit qu'c'est long

> écrire de quoi au clavier. Ca coule moins que l'oral, me semble.

>

> Tant qu'à y être: Message pour Patrick Golliot. Y'a-tu des terres à vendre

> près de Mont-Saint-Pierre? Moi pis mes chèvres, on pourrait être tenté...

Ahhhhhhhhhhh! quel tristesse de voir mourir une petite Colibri de

St-Fulgence!

En plus cette dernière m'avait donner bien des joies à moi aussi.

Mon cher Alain, je sympatise avec toi.

Michel Montminy

P.S Je n'écris pas souvent faute de temps, mais ATTENTION je vous

surveille.

Joyeux Noel à tous


Date: 19 décembre 1997

De: Marco Levasseur (143)

Sujet: Plus_beaux_vol_de_l'année....yes

Àu programme de la "Morosevision", à la fin de décembre, il y aura la revue

annuelle des catastrophes et des disparus 1997.

Cette année, je remplacerais cette tradition par la lecture de la "Revue

des plus beaux vols 1997" à l'écran de la "Volvision"

Les récits de nos amis pilotes sont tous aussi savoureux et arrive presque

à nous faire oublier que nous ne volons pas assez souvent.

(Je dis ça juste pour mettre un peu de crémage sur le gâteau, parceque

quand t'es en manque....ben ya juste le vol pour te le faire passer!!! )

Merci pour les supers récits et ceux qui viendront avant la tombée de

l'année.

Marco Levasseur

Allez dériver dans le plus sérieux des sites de vol libre Québécois sur le

WWW.

http://www.oocities.com/Pipeline/Ramp/9870/flaq.htm

nuage@minfo.net

418-338-6531


Date: 19 décembre 1997

De: Marco Levasseur (143)

Sujet: Radio portable et plus

Pour ceux qui se cherche un radio portable pour facilité les échanges,

autour, sur et au dessus des montagnes, voici une adresse qui peux combler

vos besoins.

http://www.raqi.qc.ca/puces.htm

Il faut tout de même spécifier que la loi canadienne exige la possession de

la licence radio amateur pour l'acquisition d'un tel radio. Les radios

amateurs ayant leurs petites annonces à cette adresse vous l'exigeront

surement...

note: Un petit truc pour ne par avoir à lire la quantité incroyable

d'annonces

pele mele de cette page. Utilisez la commande RECHERCHER (CTRL +F) que vous

avez dans le menu édition. Si vous recherchez "porta", vous verrez toutes

les annonces de PORTAtifs et de PORTAbles.

Pour les informations relatifs au cours pour la licence, Hélène Jacob

(jacobh@megaweb.ca) est une référence précieuse.

Salut

Marco Levasseur

Allez dériver dans le plus sérieux des sites de vol libre Québécois sur le

WWW.

http://www.oocities.com/Pipeline/Ramp/9870/flaq.htm

nuage@minfo.net

418-338-6531


Date: 19 décembre 1997

De: Louis Bastarache (234)

Sujet: Petit recit pour un grand vol

Claude,

Tu vas surement etre mis en nomination pour le vol et le recit le plus

interessant de 97... mais la competition s'annonce deja tres forte.

J'ai trouve qu'il y avait beaucoup de choses dans ton recit: realites de la

vie (comme parapente qui colle au dos en sueur apres la montee), trucs de

transition (comme la traverse de l'autoroute a 8 voies), considerations

politiques (comme que c'est plus thermique au Quebec qu'en Ontario), etc.

Tu ecris:

> Apres 2 heures de vol, parcourant un triangle de 25 km, j'ai atteri a 10

> metres de ma voiture.

> Voila! Ce vol fut exaltant surtout a cause du fait que j'ai pu revenir

> a mon point de depart. J'ai tout de meme eu un peu de regrets: Partir

> dans une seule direction aurait pu m'amener loin.

Point de regrets ne seront toleres pour ce vol memorable. C'est justement

ce que j'ai aime le plus dans ton recit: le defit consistant a essayer de

revenir au point de depart en parapente. Mission accomplie, Felicitation!

(j'ai un genou a terre...)

> Ca montre tout de

> meme que le region de l'Outaouais peut offrir d'excellentes conditions

> de vol.

Hum, hum... Serait-ce de la publicite abusive pour ta region??? Farce a

part, il y a quelqu'un qui m'a dit dernierement qu'il n'annoncait pas son

aile sur la liste parce que la publicite etait interdite!!!

Let's go les gars (et les filles), soyez serieux(ses)... En autant que vous

ne commencez pas a annoncer vos electro-menagers, ca devrait aller...

Louis Bastarache

Bigade speciale anti-publicite


Date: 19 décembre 1997

De: Louis Bastarache (234)

Sujet: Robert landry est maintenant abonne a la liste vol-libre

-----Original Message-----

From: L-Soft list server at U. Laval (1.8c)

Sent: Friday, December 19, 1997 9:33 AM

To: Robert Landry

Cc: Louis Bastarache

Subject: Vous etes maintenant abonne(e) a la liste VOL-LIBRE

1997-12-19 09:33:29

Vous avez ete ajoute a la liste de courrier VOL-LIBRE (Vol libre au Quebec).


Date: 19 décembre 1997

De: Patrick Golliot (24)

Sujet: Des chèvres _

Pour le chevrier en herbe,

Hé bien oui il y a des terres à vendre ou à louer dans les environs. =

Si tes

chèvres veulent bien venir coloniser le pays, elles sont les bienvenues=

ici.

On pourrait même leur donner leur baptême de l'air, pourquoi pas.

En tout les cas, il y a de l'herbe en masse sur le plancher des vaches,

pardon je me reprend; sur le plancher des chèvres...

Patrick Golliot

56, rue Louis Ouellet

Mont-Saint-Pierre, Québec

G0E 1V0

E-mail : carefour@quebectel.com

Internet : www.carrefouraventure.com

Téléphone: 418-797-5033


Date: 19 décembre 1997

De: Benoit Tremblay (35)

Sujet: Lapo logne (2)

wooooooow encore 6 jours pis nous serons en pologne pour l'mondial de la

voile sur glace so exciting moi michel et jean on va remettre en jeux

nos titres de champion du monde gagner l'an passé au nez des yankees qui

nez tait pas vraiment con tent de nos perfs, c dur de faire plaisir a

tous le monde. ceux qui croient en nous pourront avoir une pensée

positive pour que nos fixations ne fassent pas défo, l'rest lon sen

charge slut a + Ben concept airrrrrrrrrrrr


Front de Libération aérienne du Québec
1