1998-07-01

Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 01 juillet 1998

De: Martin Lavertu (39)

Sujet: Branchage au mont yamaska

Salut tout le monde,

J'ai decide de partager mon experience de branchage que j'ai eu

la fin de semaine passe car je crois que ca peut-etre utile pour

d'autres pilotes. On apprend beaucoup de nos erreurs mais on

peut aussi apprendre des erreurs des autres.

Qui suis-je?

Mon nom est Martin et je suis un tout nouveau pilote de parapente.

J'ai commence a voler l'automne passe et j'ai complete mon cours il

y a environ un mois. J'ai fait environ 7 ou 8 vols depuis et ajouter

plusieurs heures de vols a mon actif. Depuis la fin de mon cours,

je n'ai pas eu de problemes avec mes decollages et mes atterrissages.

Quand est-ce que je me suis branche?

Dimanche, le 28 juin, en fin d'apres-midi par vents assez faible

qui soudainement est devenu un peu plus fort.

Est-ce que j'ai fait d'autres vols precedent mon vol "branche"

dans la meme journee?

Oui, j'ai fait un autre vol de 10 minutes du decollage NE.

Aucun probleme au decollage. J'ai monte pres de 200 pieds

au dessus du decollage avant de me faire descendre entre

la montagne Est et Nord Est. Lors de la descente, j'ai change

de direction mais meme pres de la montagne, je n'avais pas de lift.

Je me suis alors dirige vers l'attero Nord en passant au-dessus

d'un pit de sable au cas ou que je ne me rendre pas. Au dessus du

pit, j'ai rencontre une bulle qui m'a remonte un peu,

mais je me trouvais trop bas et pas asez d'experience

pour l'exploiter, j'ai decider de me diriger vers l'attero Nord.

Attero reussi et precis.

Comment s'est passe ma premiere partie de mon vol "branche"?

Apres le vol du NE, je suis reparti au decollage Nord des

Corsaires avec quatre autres pilotes. Le vent rentrait droit dedans.

Deux pilotes ont decolle, ensuite des cycles de l'Est ont commence

a rentrer. Mais il y encore des cycles du Nord qui rentraient de

temps en temps. Apres plusieurs minutes, tous le monde avait decolle,

et il ne restait plus que moi. J'ai attendu une bonne dizaine de

minutes avant d'avoir un vent assez fort, stable et dans la bonne direction.

J'ai decolle sans aucune difficulte et je me suis dirige vers le decollage NE.

J'ai reussi a coller pendant au moins une bonne vingtaine de minutes

et meme saluer Renaud avec sa nouvelle voile. Je volais entre le decollage

NE et le decollage Nord. Tout allait bien jusqu'a...

Jusqu'a quoi?

Jusqu'a temps que je passe devant le decollage Nord des Corsaires.

Je vois que le vent est dans la bonne direction et je decide de faire

un tour un peu plus loin vers l'Ouest pour voir si le rocher ne me

donnerait pas une petit lift. En faisant un 180 pour retourner

vers le decollage Nord, je me mets a descendre tres rapidement avec

beaucoup de turbulences. (Erreur #1, il y avait des cycles de l'Est

qui rentrait au decollage Nord, veux-tu bien dire ce que je faisais

a l'Ouest de ce decollage). Eh oui, le vent venait de changer de

direction avec un petit peu plus de puissance. Je decide de me diriger

vers l'attero Nord (chez Roussin). J'essai d'evaluer si je

vais me rendre, il semble que oui mais je rencontre un autre

"sink" assez fort. J'essai d'utiliser mon accelerateur, mais

aucun effet, je m'apercois qu'il n'est pas installe. Je perds

de precieuses secondes a essayer de comprendre pourquoi qui

n'est pas installe et essayer de trouver un moyen d'accellere

ma voile. Ensuite je m'apercois qu'un de mes mousquetons est

a l'envers, rien de grave mais encore la, je perds de precieuses

secondes a essayer de comprendre pourquoi. (Erreur #2, deconcentrer

durant mon vol a cause d'une preparation pre-vol incomplete).

Maintenant je me rends a l'evidence que je me rendrai

jamais a l'attero Nord, je regarde les options mais je

suis rendu tres bas. J'ai le choix entre un grand champ

a l'Ouest et une grande clairiere dans le bois. Je decide

d'y aller pour la clairiere car je crois qu'elle est

beaucoup plus accessible. Tout va bien, je me dirige vers

le clairiere qui est tout pres. Je m'approche rapidement

de la clairiere mais je suis encore assez haut (environ 200 a

300 pieds du sol). Je me mets debout dans ma sellette

et me prepare a faire les oreilles pour etre sur de ne pas

defoncer ma clairiere quand tout a coup...

Ca s'est mis a descendre tres rapidement, mais tres rapidement.

Apres quelques secondes, j'etais sure de ne plus defoncer ma

clairiere et quelques secondes plus tard, je me suis apercu que

j'allais avoir beaucoup difficulte a me rendre a la clairiere.

(Erreur #3, le vent qui venait du NE frappe le mur que

forme la foret et le champ de mais qui cre beaucoup de pertubations.

Un detail que j'ai completement oublie. Y avoir pense j'aurais

probablement choisi le champ au risque d'atterir dos au vent. )

Alors je vois ces grandres aiguilles s'approcher tres rapidement.

Je m'enligne entre deux et j'arbrerri en accrochant seulement

un petit arbre qui me frappe sur la cuisse. Tout est beau,

ca ne bouge plus. Je suis a 10 pieds du sol et mon parapente

et soigneusement accrocher au centre dans un de ces poteaux.

J'ai manque la clairiere par environ 75 pieds.

Et la descente jusqu'au sol?

Je m'accroche apres un arbre pour essayer de me monter un peu

pour me defaire de mon parapente. Je reussi a decrocher un

elevateur mais incapable de decrocher l'autre. Je sors ma corde

que j'attache a un de mes mousquetons (une corde que je venais

tout juste d'acheter a La Cordee la semaine passee, un

pressentiment probablement). J'essai de passer la corde par dessus

une branche mais impossible, les arbres sont petits et distances

et pratiquement pas avec aucune branche. Je decide de me decrocher

de ma sellete et de me descendre le long de l'arbre. Je defais ma

boucle ventrale et une boucle d'une cuissade, mais impossible

de defaire l'autre cuissade. C'est trop serre, et les boucles

automatiques soint coinces.

Je decide donc d'essayer de glisser ma jambe dans la cuissade

en me laissant glisser le long de l'arbre la tete en bas.

Surprise! Ma botte reste pris dans la cuissade. Imaginer,

j'ai le pied coince dans ma cuissade la tete en bas a 5

pieds du sol. J'avoue que la situation est comique. J'esperais

juste que personne arrive et me voit dans cette situation.

Apres quelques secondes de repos dans cette situation, je

me remonte avec la corde qui est attachee a l'un de mes mousquetons

et je detache facilement l'autre cuissade. Et me voila au sol

sain et sauf. Croyant que des gens allaient me rejoindre, je

me suis dirige vers l'attero Nord. (Erreur #4, je laisse mon

cellulaire dans ma sellette). J'ai creer toute une surprise aux

deux perssonnes qui etaient en train de plier leurs ailes quand

j'ai sorti du mais. Personne ne m'avait vu me brancher!

Apres quelques gorgees d'eau, j'ai retourne sur les lieux

de l'accident pour recuperer mon cellulaire et avertir

l'ecole de vol libre.

Qu'est-ce que j'ai appris?

Disons que j'ai appris beaucoup cette journee la.

Voici les choses importantes que je retiens.

1) Procedure pre-vol stricte

Je crois que c'est la phase la plus importante du vol.

Il ne faut pas laisser des details te deconcentrer durant

ton vol et ce n'est pas le temps de commencer a faire

des ajustements durant ton vol. Ces details peuvent

une tres grosse difference dans une situation precaire.

A partir de maintenance, je vais avoir une "checklist" pour etre

sur de ne pas oublie des details. Je crois que c'est ce

qui peut faire la difference entre un vol securitaire et

un vol risque.

2) Communication aussitot que l'accident arrive

Communiquer tout de suite ma position et mon etat aussitot

que l'accident arrive. J'aurais pu me blesser en essayant de

me descendre tout seul ou j'aurais pu rester coincu dans

une position facheuse et ca aurait pris beaucoup de temps

avant que quelqu'un vienne a mon secours.

Toujours avoir avec soi un radio ou un cellulaire. Si ce n'est

pas le cas, voler avec quelqu'un d'autre.

3) Anticiper et imaginer le vent.

Ma premiere erreur etait d'aller jouer trop a l'ouest quand

le vent a une dominance NE. Ma derniere erreur etait d'oublier

que le vent est comme l'eau d'une riviere. Quand elle frappe

une roche il y a beaucoup de turbulences qui se cree autour de

la roche comme un petit boise. Ce n'est pas tout d'anticiper

la direction du vent pour l'attero, il faut aussi s'imaginer

ces turbulences. Et je vous dit que ca ne prend pas grand chose,

la pente ecole au Mont Yamaska peut creer de surprenante

turbulences d'apres les histoires que j'ai entendu.

Est-ce que se brancher est plus dangereux a cause

des effets du verglas?

Ca s'est une question interessante. Je ne peux malheureusement

comparer etant que c'est mon premier branchage et j'espere

que je n'aurai pas l'occasion de comparer. Dans mon cas

je dirais que ca m'a sauve de blessures mineures et majeures.

Imagine, toute les branches sont casses et il y quand meme

beaucoup de distance entre les arbres. Il ne reste plus

que des poteaux pointus, alors il suffit de viser entre les

poteaux. Si tu es chanceux, tu toucheras pratiquement a rien mais si

tu atteris sur le bout du poteau c'est une autre histoire.

Pour ce qui est de la voile, ca ne pardonne pas, les

dechirures sont beaucoup plus severes. Ma voile de l'annee est

dans un tres piteux etat. Mais j'aime mieux voir ma voile

chez le medecin que moi. En delta, c'est probablement une

tout autre histoire.

Est-ce bien ta copine qui s'est branchee il y a quelques semaines

pres du decollage ouest?

Oui, et elle s'en est tiree avec seulement quelques piqures de

maringouins. Les circonstances de son accident sont un peu

differentes des miennes. D'apres nos experiences, c'est plus

stressant d'etre le copain ou la copine du branche que

d'etre le branche.

En esperant que mon experience va pouvoir servir a quelqu'un d'autre.

- martin


Front de Libération aérienne du Québec