Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 09 septembre 1998

De: DucK KcuD (110)

Sujet: Merci au club de parapente du saguenay

En passant par le fabuleux site secret des Hautes-Gorges, phantasme

grandiose de chiffon, un commando FLaQuiste de la cellule Orageuse a joint

une cellule harmonieuse de pilotes qui débordent de la joie de voler libre

(http://www.minfo.net/FLaQ/gloire.htm), cette joie pure qui rase tous les

tracas qui nous traquent de toutes parts. Un club où il n'y a pas de

problème hormis celui d'attendre que le vent baisse un peu. Et en

attendant, on a eu le privilège d'assister à l'établissement du çurf-volant

par les druides de ConceptAir. Les planchistes classiques tardaient quelque

peu dans le sillage vaporeux de ces flèches. Avec un peu de patience, de la

tourtière autochtone et du maïs indigène, le vent s'est finalement adouci

sur le " Cap de Rush ". On a pu admirer une prestation de finesse

artistique, de précision paufinée et de délicatesse aussi légère que le

vent. Bravo ! Ils savent par là-là saisir et cueillir l'occasion à point.

On en veut toujours plus mais bien prendre ce qu'offre la réalité est une

magie incontournable et efficace sur la jovialité. À ce point, j'ai

grandement apprécié la générosité de certains membres dévoués qui nous ont

véhiculés au sommet du mont Vâlin pour un moment de contemplation.

Ail-y-oilllle ! Ail-y-oilllle ! Ail-y-oilllle ! C'est un monument

d'imposante montagne en pleine exploration et en plein développement.

Beaucoup d'énergie en cause, beaucoup à récolter. L'accueil chaleureux,

volcanique, fait qu'on ne sait plus comment quitter le fjord sinon que de

collectionner des tas de promesses qu'on viendra nous visiter. Vous êtes

tous invités, personnellement. On a ce qu'il faut pour vous recevoir en

volcan. Apportez cependant votre météo. Nous, humbles volcanologues

méconnus, avons des réserves réduites en météo ; celles d'Érabière baissent

aussi. La cellule orageuse du FlaQ attend patiemment la

cellule\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\.


Date: 09 septembre 1998

De: Marco Levasseur (143)

Sujet: Guide_de_site_du_québec (2)

High !

Je m'occupe présentement à contruire un guide des sites québécois.

J'y ai mis les Iles de la Madeleine et Percé (hé oui). Ce ne sont pas des

sites très connu et volé mais leur présence dans ce

guide internet les aidera à être plus volé.

J'aimerais bien que vous corrigiez les informations erronnées ou incomplète

que j'y ai compilé.

Le guide complet est en route et sera sur le net au cour des prochains mois.

Ces pages sont à l'adresse:

http://www.mlink.net/~jmp/aqvl/clubs/ile-mad.html

http://www.mlink.net/~jmp/aqvl/clubs/perce.html

Marco Levasseur

nuage@minfo.net

418-338-6531

Allez dériver dans le plus sérieux des sites de vol libre Québécois sur le

WWW.

http://www.oocities.com/Pipeline/Ramp/9870/


Date: 09 septembre 1998

De: Andre F. Gallant" (122)

Sujet: Le festival de la mine de cretons (2)

Bonjour à tous,

Ce fut une belle rencontre de vol libre, mais libre de vols, ou presque.

Mais encore une fois, une excellente occasion de déguster un ensemble

d'échantillons provenant directement de la mine de creton de St-Fulgence. Et

ils sont excellents. Sûrement pas engraissants. À preuve, Ben et Isabelle.

Rien que du muscle... dans le cas de Ben. Je n'ai pas vraiment osé vérifier

pour Isabelle. À mon âge, les tentations de pécher sont contre-indiquées...

mais tout de même très tentantes...

La butte à St-Fulg, lorsque les conditions sont bonnes, est toujours

incroyable. Imaginez une dénivellation de 75 mètres, en forçant, et pouvoir

tenir pendant une heure et plus, mais cette fin de semaine.

Samedi, il ventait à écorner les polices, excusez, les boeufs. Et dimanche,

c'était pire, il ventait à étêter les pylônes. Lundi, avant la pluie, on a

volé un peu... et mangé des cretons... directs de la mine. Vous savez la

mine des Produits Maison. Celle de Jimmy Tremblay et de Fabienne Maltais.

Les meilleurs à ce qu'on dit. L'ais-je déjà mentionné, surtout pas engraissants.

On a volé si peu. Mais maudit qu'on a ri. Pourquoi? On s'en rappelle pas.

L'effet des cretons sûrement. Heureusement, ils ne sont pas engraissants.

On rigole, mais sur un air plus sérieux, on peut dire que les amis du

Saguenay ne ménagent rien pour bien nous recevoir et pas juste les cretons.

Les activités alternatives, les spectacles de ski cerf-volants, le blé

d'inde, les chiens chauds et, il me semble que j'en oublie, ah oui, la

mousse, la broue. Les ventes d'Unibroue ont été moussées en fin de semaine...

Donc merci à vous tous du Saguenay et plus spécialement à Ben, Isabelle,

Michel, Sonia, Julien, Diane et tous les autres qu'on sait apprécier et

aimer qui ont su si bien nous recevoir. Merci de nous avoir donné la chance

de rencontrer des copains et amis de partout.

On s'ennuit déjà de vous et de votre région, sans oublier les cretons et on

a hâte à la prochaine rencontre.

André Gallant


Date: 09 septembre 1998

De: Louis Bastarache (234)

Sujet: Le site de ste-croix

Avec un beau NO prévu pour demain, je vous envoye un message que j'ai reçu de Clément Legendre. Pour ceux qui ont volé dernièrement ou qui envisage de voler prochainement à Ste-Croix, prennez le temps de le lire attentivement. Vous remarquerez que Clément a payé 100$ de sa poche pour que le site reste ouvert pour tous. J'espère qu'on se comprend bien...

Clément écrit:

Suite à notre conversation téléphonique, voici des précisions sur le site de

Ste-Croix qui serait d'intérêt général. Plusieurs croient que le site de Ste-Croix

appartient au club de vol libre de Québec, mais non, il est sous la supervision du

Club de Vol Libre Amicale Thermodynamique. Il serait très inconvenant que chacun

essayait de faire une entente avec le propriétaire du site de Ste-Croix, M. Claude

Daigle sans passer par les gens qui ont développé le site en coupant des arbustes, en

faisant relever la terre à l'aide d'une pelle mécanique, en semant du gazon, en

maintenant des contacts sympathiques et réguliers avec le propriétaire et son épouse

de même que les voisins et les propriétaires de chalets. On se retrouverait dans la

même situation que le site perdu de St-Nicolas. Les 3 développeurs du site, Claude

Delisle, Carol Boulianne et Clément Legendre sont très intéressés de voler avec des

pilotes qui partagent la même passion, nous voulons donc garder le site disponible le

plus longtemps possible.

Si vous avez des commentaires ou des réclamations du propriétaire ou des gens

environnants, il serait nécessaire de les communiquer à l'un des 3 développeurs du

site de façon à centraliser l'information et la rendre disponible à tous et faire les

correctifs nécessaires s'il y a lieu.

Afin d'illustrer l'importance de se concerter pour garder un site, voici un exemple.

Supposons qu'un de tes amis pilotes(M.X.) te demande d'essayer ton parapente sur une

pente école, et que tu acceptes. La semaine suivante, M.X. arrive avec 3 de ses amis

et te redemande d'essayer ton parapente sur la pente école, et tu acceptes après

quelques discussions. Une semaine plus tard les 3 amis te demandent, en l'absence de

M.X., d'essayer ton parapente sur la dite pente école. Là, tu commencerais peut-être

à hésiter, car tu ne connais pas ces gars là, mais après des pourparlers tu

acceptes. Tu appels ton ami, M.X., et il te dit qu'il ne savait rien de leur projet

d'emprunter ton parapente. Encore une semaine plus tard, toujours en l'absence de

M.X., 3 personnes, dont seulement une que tu as vue la semaine précédente se

présente chez toi et te demande d'essayer ton parapente sur la pente école. Ce

serait probablement la dernière fois qu'on te demanderait ton parapente sans

dédommagement. C'est un peu ce qui est arrivé au site de St-Nicolas. Et je ne

voudrais pas que l'aventure de St-Nicolas se répète. En effet, en essayant de faire

des ententes personnelles avec le propriétaire on met en marche le même processus

qu'à St-Nicolas (chacun cherche à solliciter des privilèges). La solution, c'est de

centraliser l'information et l'effort de négociation. Évidemment, vous pouvez faire

ce que vous voulez, le terrain n'est pas à nous, même si nous y avons quelques

privilèges, et de plus le degré du respect des autres ça vous regarde.

Voici une courte histoire du site de Ste-Croix: Claude Delisle, résident dans la même

paroisse, a établi les premiers contacts avec M. Daigle vers 1988 et par la suite il

allait les voir régulièrement. Moi, je me suis fait reconnaître car un de ses frères

était un ami d'enfance. Carol Boulianne s'est fait connaître comme ami et pilote

sympathique. Nous n'étions donc pas de purs inconnus pour le propriétaire. M.

Daigle nous a accordé la permission d'inviter des amis du vol libre sachant qu'on

superviserait les activités du site. Nous étions très heureux d'en faire profiter

nos amis et nos connaissances d'autant plus que c'est plus sécuritaire et intéressant

en groupe que seulement 2 ou 3 pilotes.

Le 19 août 98, j'ai offert au propriétaire un petit dédommagement de $100. pour les

remercier de leur hospitalité et les aider à payer la coupe du gazon. De plus, je

lui ai demandé si son fils pourrait nous assister au décollage, j'ai ajouté que les

pilotes aidés pourraient lui donner un pourboire allant jusqu'à $5 (je pensais à ceux

qui sont seuls pour décoller: le dernier ou le solitaire). Mme Daigle m'a répondu:

s'il le veut, je n'ai pas d'objection, s'adresser au 5484 Marie-Victorin.

Voici les informations pertinentes au site de Ste-Croix : (Ces détails paraîtront sur

la liste des sites créée par Marco Levasseur)

NOM DU SITE : Ste-Croix EST.

EMPLACEMENT : Côté Ouest du 5490 Route Marie-Victorin, Ste-Croix de Lotbinière,

Québec, Canada

POUR S'Y RENDRE : Ste-Croix est situé sur le bord du fleuve et sur la rive sud à 50

km à l'ouest du pont de Québec. Prenez l'autoroute 20, sortie de Laurier Station,

vous arrivez à Ste-Croix après avoir roulé 12 minutes vers le nord. Vous arrivez

dans le village au feu de circulation, là, vous tournez à droite sur la route 132

appelée Route Marie-Victorin et roulez environ 4 km. Sur votre gauche le site et le

stationnement est à l’Ouest du 5490 Marie-Victorin (Un autre repère: à 5km direction

EST de l'Église sur la route Marie-Victorin). Note: le 5490 n'est propriétaire du

site.

USAGE : Parapente, deltaplane

SAISON : Avril-Novembre (en général)

NIVEAU : Intermédiaire parapente et delta

EXIGEANCES : AQVL et assurance responsabilité valide. Vous êtes mille fois les

bienvenus mais Contacter à votre première visite de chaque année les responsables de

la bonne entente du site: Claude Delisle ou Carol Boulianne ou Clément Legendre

(418) 889-9440 ou (418) 655-1298. Ainsi on vous avisera des nouvelles conditions et

ou des modifications exigées par les propriétaires environnants.

FRÉQUENCE RADIO :

DÉCOLLAGE:

DÉCOLLAGE : Falaise

DÉNIVELÉ : 200'

ORIENTATION :340° => utilisable avec vent de 30° à 300°

PORTAGE : Court, 200 mètres.

MANCHE À AIR : Oui

SURFACE : Herbe

OBLIGATIONS : Assistant(s) expérimenté(s), même par vent faible.

ACCÈS AU DÉCOLLAGE : À pied à partir du stationnement.

STATIONNEMENT : Petit champ sur le côté ouest du 5490 Route

Marie-Victorin.(Évitez d'écraser les arbustes)

COMMODITÉS : 2km à l'ouest du site: casse-croûte, pétrole, etc.

ESPACE D'ASSEMBLAGE : 20 ailes delta.

DIFFICULTÉS : Décollage exigeant des câbleurs ou des assistants

expérimentés. Il est fortement déconseillé de décoller, à la falaise, en deltaplane

par vent dépassant 35km/h et en parapente dépassant 20km/h.

VOL

VOL : Ascendance dynamique et thermique.

VOL DE DISTANCE :

RESTRICTIONS : éviter de faire peur aux animaux de fermes.

DIFFICULTÉS DE VOL :

ATTERISSAGE

DESCRIPTION : L'atterrissage se fait sur le bord du fleuve (environ sur 20

km) de préférence à l'entrée EST du village où il y a une côte publique appelé Côte

du Bateau ou rue du Bateau. En cas d'urgence ou de marée très haute on peut se

poser dans un champ de l'autre côté de la route un peu à l'est du décollage.

OBLIGATIONS : Respecter l'environnement et l'intimité des propriétaires.

ROUTE D'ACCÈS : Il y a un chemin public à l'entrée EST du village pour se

faire récupérer sur le bord du fleuve.

STATIONNEMENT : Il n'y a aucun problème sur le bord du fleuve sauf durant

les grandes marées (printemps et automne).

COMMODITÉES : manche à air, dépanneur en haut de la Côte du Bateau sur la

route Marie-Victorin.

DIFFICULTÉS : a marée haute il y a presque toujours un îlot de sable en face

de la Côte du Bateau.

RESTRICTIONS : Éviter de passer en auto par la côte situé à 1km à l'est du

site (certains proprio ne veulent pas pour le moment). Il faut être très poli.

GÉNÉRALE

AVANT DE VOLER pour la première fois de chaque année, ON CONTACTE : Claude

Delisle ou Carol Boulianne ou Clément Legendre (418) 889-9440 ou (418) 655-1298 ou

legendre@videotron.ca

RECORDS PARAPENTES : Durée: 4 heures

Gain en altitude: 600' AGL

Distance: Environ 8 km (direction EST )

RECORDS DELTAS : Durée: 3h30

Gain en altitude: 3000' AGL (estimé par témoins)

Distance: Environ 8 km (direction EST et OUEST )

FINESSE-SOL :

URGENCE : 911

MAINTENANCE : Le Club de Vol libre Amical Thermodynamique

COÛT : Généralement $0.00. Cependant j'accepte qu'on m'aide à payer les

frais car, en 98 Clément Legendre a remis $100. au propriétaire. Ce serait donc

raisonnable que chacun des pilotes remettre à Clément Legendre un maximum de

$10/année. Une liste des montants et des donateurs(avec leur permission) apparaîtra

sur internet à la fin de la saison (décembre). Tout surplus sera alloué au site du

vol libre.

Tout commentaire est bienvenu pour augmenter nos chances de voler le plus souvent et

le plus longtemps possibles.

Amicalement,

Clément Legendre (418) 889-9440 ou 655-1298

130, rue Roy,

St-Lambert de Lauzon,

P.Q. GOS 2W0


Front de Libération aérienne du Québec
1