2000-01-12

Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 12 janvier 2000

De: DucK KcuD (110)

Sujet: 1er contact . (8)

Je me rappelle bien de la journée dont tu parles. À part de servir de fond de ciel à une pub de baz pas rap ( la liberté n’est pas une marque de yogourt ), j’avais la consolation d’être bien minime sur la pellicule. Et j’étais plus que bien consolé de cette bousculade. Cela faisait une semaine qu’on assiégeait le grand caillou noir ( poème encore inédit ), sleddant jour après jour sauf pour une mémorable apothéose. Le festival était terminé et la grande magie du Nunatak allait encore se manifester. Bien cloué au plafond à admirer une grande splendeur de la planète, à perte de vue, j’étais alors pourchassé en l’air par Patrick qui voulait me montrer son élégante passagère. Le village était tout minuscule devant la baie toute blanchie par les moutons des vagues. Le baz sur la plage, on ne le distinguait plus. Au fond de la vallée, on distingue à peine la plage comme un mince fil doré. Mais je savais quelle galvaude s’y déroulait. Je n’échappais que partiellement à son so!

rt, vu que mon esprit s’y attardait. Il n’en tenait qu’à moi de m’en libérer. C’était en bonne voie quand je me suis avancé au-dessus de la mer, loin à la sortie de la baie. La côte se découvre et l’appel du large du large me chuchotait : « Viens, viens... ». J’ai pas répond. J’ai juste regardé un peu encore et suis rentré.

Nouvelle perspective que ce long retour. Même si on respecte des balises conservatrices établies d’après les observations du vol, on se demande toujours si on aura assez de gaz pour revenir ou s’il faudra crawler un peu. Alors les machins de la plage, on les oublie pour tout de bon. Tous les sens sont occupés à l’estime et à surveiller les modifications de la légèreté mouvante qui nous entoure et nous soutient. Cela s’est très bien passé et je suis là pour vous témoigner un peu des notes de mon carnet de vol. Je suis rentré au-dessus du bercail avec une ample provision d’altitude pour le combat final de l’atterro où j’ai embrassé tout le monde et paternellement cette passagère ( ma fille ) tout aussi éblouie que toi de son premier vol.

Au fait, quelle type d’aile as-tu acheté ?

DucK KcuD

----------------------------------------------------------------


Date: 12 janvier 2000

De: js (6)

Sujet: 1er contact . (8)

C'est vrai que c'est un drole de paradoxe d'emmener cette machine puante

dans un festival aussi pur que celui-ci! Ton vol m'avait l'air magnifique .

Il s'est probablemaent déroulé le lendemain de mon saut car cette journée la

j'était sur la montagne mais Claude A. n'était pas disponible . Je t'ai

sûrement vu décoller avec les autre sans savoir que trois ans plus tard on

s'en reparlerais. J'ai passé ma dernière journée sur le toît du Mont

St-Pierre a vous regarder valser regrettant intensément de ne pas être avec

vous. Pourtant cette année c'est la bonne : Icare pourra toujours en

rire...mon aile est en dacron ,pas en cire!!!

Très fortiche tes conseils sur la sécurité...t'est devenu un mentor pour

moi avant même qu'on se connaisse. L'aile que j'ai acheté est une Moyes

Ventura...rapide comme un tracteur mais aussi stable qu'une horloge

atomique...c'est parfait pour un débutant. Oui j'ai été assé cinglé pour

tout acheter mon équipement en neuf (très cher) pour plusieures bonnes

raisons entre autre celle de rassurer les gens proches qui tiennent a moi et

qui me croient parfois (et sans raison ) débile , mutant , ou suicidaire

....rien de plus insultant pour quelqun d'aussi amoureux de la vie .

à bientôt Jean-seb. Cyr

-----Original Message-----

From: DucK KcuD <duckkcud@ALTAVISTA.NET>

To: VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA <VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA>

Date: 12 janvier, 2000 11:43

Subject: 1er Contact .

> Je me rappelle bien de la journée dont tu parles. À part de servir

de fond de ciel à une pub de baz pas rap ( la liberté n’est pas une marque

de yogourt ), j’avais la consolation d’être bien minime sur la pellicule. Et

j’étais plus que bien consolé de cette bousculade. Cela faisait une semaine

qu’on assiégeait le grand caillou noir ( poème encore inédit ), sleddant

jour après jour sauf pour une mémorable apothéose. Le festival était terminé

et la grande magie du Nunatak allait encore se manifester. Bien cloué au

plafond à admirer une grande splendeur de la planète, à perte de vue, j’

étais alors pourchassé en l’air par Patrick qui voulait me montrer son

élégante passagère. Le village était tout minuscule devant la baie toute

blanchie par les moutons des vagues. Le baz sur la plage, on ne le

distinguait plus. Au fond de la vallée, on distingue à peine la plage comme

un mince fil doré. Mais je savais quelle galvaude s’y déroulait. Je n’

échappais que partiellement à son so!

>!

>rt, vu que mon esprit s’y attardait. Il n’en tenait qu’à moi de m’en

libérer. C’était en bonne voie quand je me suis avancé au-dessus de la mer,

loin à la sortie de la baie. La côte se découvre et l’appel du large du

large me chuchotait : « Viens, viens... ». J’ai pas répond. J’ai juste

regardé un peu encore et suis rentré.

> Nouvelle perspective que ce long retour. Même si on respecte des

balises conservatrices établies d’après les observations du vol, on se

demande toujours si on aura assez de gaz pour revenir ou s’il faudra crawler

un peu. Alors les machins de la plage, on les oublie pour tout de bon. Tous

les sens sont occupés à l’estime et à surveiller les modifications de la

légèreté mouvante qui nous entoure et nous soutient. Cela s’est très bien

passé et je suis là pour vous témoigner un peu des notes de mon carnet de

vol. Je suis rentré au-dessus du bercail avec une ample provision d’altitude

pour le combat final de l’atterro où j’ai embrassé tout le monde et

paternellement cette passagère ( ma fille ) tout aussi éblouie que toi de

son premier vol.

>

>Au fait, quelle type d’aile as-tu acheté ?

>

>DucK KcuD

>

>

>----------------------------------------------------------------

>


Front de Libération aérienne du Québec