2000-01-14

Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 14 janvier 2000

De: François_Véronneau (28)

Sujet: Thetford mines (5)

Salut Fred,

Toé t'est un vrai! Penser aller voler en delta par -20C, je t'admire...

Cela me rappelle une certaine époque où moi aussi j'étais comme un scout,

toujours prêt! Ça se passait dans le bout de Stoneham, Vermont sur le Lac

au nord de Québec, durant les années 80. Il y avait une rampe de décollage

dont l'extrémité trônait fièrement à plus de 30 pieds dans les airs.

C'était dans un développement domicilliaire où des rues avaient été

ouvertes (super pour se rendre au décollage, même l'hiver), où des maisons

poussaient tranquillement tout au long des années. Et nous aussi, on

partait avec une pelle à la main, pour se frayer un chemin jusqu'à la

rampe, pour ensuite la déneiger car c'était à une époque où il y avait

encore de la neige ... ensuite se geler les mains à rentrer des lattes. Va

encore pour monter l'aile, mais c'était quand nous avions fini de voler,

atterris sur un beau grand lac gelé, ben gelé aussi après 45 minutes de

soaring, et qu'il fallait démonter nos ailes...enfin! Si je me souviens

bien, j'avais comme compagnon de vol à l'époque Serge Lamarche, un autre

malade du vol libre déménagé maintenant dans l'ouest, il y avait également

Guy Vaillancourt qui fait maintenant du parapente à Québec. Nous

stationnions ma vieille Lada toute rouillée sur le bord du lac, et quand

nous étions atterris, et bien on se déharnachait en vitesse, on allait

partir le bolide et on mettait des «bûches dans le poêle», on était

heureux!

Fred, tu iras loin! Lâches-pas!

François Véronneau


Date: 14 janvier 2000

De: François Dussault (29)

Sujet: Thetford mines (5)

--------------F19AFD2FAB3732A228CE8050

Type: text/plain; charset=iso-8859-1

Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Salut Fred ! Il y a des chances qu'il y ai des pilotes de l'exterieur

qui apportent leur equipements tel parapente (Julien Bouchard du

Saguenay). Le mt-Adstock est a 10 minutes de l'endroit ou l'on fait du

cerf volant. Si tu as une aile performante, tu pourras voler le Nord et

le Sud et si non tu pourras voler au Sud seulement. Il y a un telesiege

accessible en delta.

Pour ce qui est du Grand Morne, l'hiver il faut un peu plus

d'organisation et personnellement je ne peut rien garantir car je devrai

m'occuper de ceux qui resteront au lac. Il annonce cependant du temps

froid pour la nuit prochaine et ensuite ???

Information additionnel sur la rencontre de cerf volant.

Arrivé a Thetford Mines par la 112, tourner direction centre ville a

l'intersection de la rue St-Alphonse (au PFK) direction Est traverser la

ville au complet, et tourner a droite au T (au bout de St-Alphonse Est)

direction aeroport. Quelques KM depassé l'aeroport, dans la grande

courbe a 90 degre, tourner a droite direction Grand Lac St-Francois.

Lorsque vous etes sur le bord du lac St-Francois, vous passerez un pont

et «Loutavoile»est a 1 KM de là sur la gauche au 61 chemin du barra=

ge..

Si vous arrivé de Sherbrooke (par Disraeli), vous pouvez acceder

directement au chemin du barrage par Disraeli et Loutavoile sera sur

votre droite quelques KM apres le Barrage Allard.

Francois Dussault

418-338-6798

418-334-8228 cell

Fred Gauvin a écrit:

> Bonjour à tous ! Je pense bien descendre à Thetford Mines cet=

te

> fin de semaine pour faire du ski cerf volant, et je me demande au cas

> où ya pas de vent, ça vaudrais-tu la peine d'apporter mon delta ?

> Ça vole-tu en delta l'hiver dans la région de Thetford Mines ?

> Fred

--------------F19AFD2FAB3732A228CE8050

Type: text/html; charset=us-ascii

Content-Transfer-Encoding: 7bit

Salut Fred ! Il y a des chances qu'il y ai des pilotes de l'exterieur qui

apportent leur equipements tel parapente (Julien Bouchard du Saguenay).

Le mt-Adstock est a 10 minutes de l'endroit ou l'on fait du cerf volant.

Si tu as une aile performante, tu pourras voler le Nord et le Sud et si

non tu pourras voler au Sud seulement. Il y a un telesiege accessible en

delta.

Pour ce qui est du Grand Morne, l'hiver il faut un peu plus d'organisation

et personnellement je ne peut rien garantir car je devrai m'occuper de

ceux qui resteront au lac. Il annonce cependant du temps froid pour la

nuit prochaine et ensuite ???

Information additionnel sur la rencontre de cerf volant.

Arrivé a Thetford Mines par la 112, tourner direction centre

ville a l'intersection de la rue St-Alphonse (au PFK) direction Est traverser

la ville au complet, et tourner a droite au T (au bout de St-Alphonse Est)

direction aeroport. Quelques KM depassé l'aeroport, dans la grande

courbe a 90 degre, tourner a droite direction Grand Lac St-Francois.

Lorsque vous etes sur le bord du lac St-Francois, vous passerez un

pont et «Loutavoile»est a 1 KM de là sur la gauche au

61 chemin du barrage..

Si vous arrivé de Sherbrooke (par Disraeli), vous pouvez acceder

directement au chemin du barrage par Disraeli et Loutavoile sera sur votre

droite quelques KM apres le Barrage Allard.

Francois Dussault

418-338-6798

418-334-8228 cell

Fred Gauvin a écrit:

 

Bonjour à

tous !     Je pense bien descendre

à Thetford Mines cette fin de semaine pour faire du ski cerf volant,

et je me demande au cas où ya pas de vent, ça vaudrais-tu

la peine d'apporter mon delta ?    

Ça vole-tu en delta l'hiver dans la région de Thetford Mines

?     Fred 

 

--------------F19AFD2FAB3732A228CE8050--


Date: 14 janvier 2000

De: DucK KcuD (110)

Sujet: Thetford mines (5)

Voici des liens de cartes pour le rendez C-V à Loutavoile, Grand FLaQ

St-François :

http://www.minfo.net/stfrancois/grandlac.htm

plus de détails du Lac :

http://www.minfo.net/stfrancois/grcarte.html

Inutile de dire de s'habiller au boutte, et qu'un casque est de rigueur...

et que la surface est au boutte.

DuckkkkkkkKkkkkkkkkucd


Date: 14 janvier 2000

De: Jacinthe Durand (29)

Sujet: 1er contact . (8)

Que de sagesse !

et j'ajouterais que le facteur limitant pour les bons et beaux vols est très probablement plus le pilote que l'aile. Le dernier record de distance sous une aile delta pour débutant tourne autour de cent miles (c'était aux états-unis)...il me semble avoir lu ça dans un Hang Glinding...

DucK KcuD a *crit :

> J.S.

> Intéressant du Moyes. Des ailes solides de longue date. Cela inspirre confiance et j'ai hâte de voir voler cela en couleur. J'espère que tu va trouver une inspiration plus légère qu'un tracteur pour l'évoquer. La lenteur de nos appareils est une caractéristique enviable en aviation surtout pour le confort humain en ce sens qu'on a le temps de contempler le paysage. Je n'aurais pas grand plaisir à zoomer le paysage comme un missile et ne voir que des cadrans. C'est sûr que lorsque le vent forcit un peu, un peu de vitesse est à apprécier, Mais ça va venir. Ne sautons pas les étapes.

> Si tu cherches un vrai mentor littéraire, je te recommande le grand oeuvre du maître Denis Pagen comme lecture. Il a déjà été traduit en plusieurs langues mais la version française a été interrompue par lui car ses droits d'auteur y avait été lésés. C'est un radical impeccable qui veut tout comprendre du vol et qui sait admirablement le transmetttre. Cela vaut la peine d'apprendre l'anglais ou tout autre langue qui supporte son enseignement. Son esprit critique repose sur une expérience extensive. Développer cet outil ( l'esprit critique ) est un grand atout de sécurité dans notre discipline.

>

> ----------------------------------------------------------------

>


Date: 14 janvier 2000

De: Jacinthe Durand (29)

Sujet: Thetford mines: des histoires:encore ! (3)

Je connais quelques bons vieux pilotes d'expérience,

je recommence:

je connais quelques bons pilotes qui ont déjà une longue expérience et qui

m'ont déjà raconté des histoires à faire rêver ...(Rougemont... à pied...

l'hiver....-que celui qui a des ailes entende-) qui témoignent d'un passé pas

si lointain et qui montrent bien l'évolution très rapide du vol libre.

Partagez, partagez s'il vous plaît !

JAcinthe Durand

François_Véronneau a *crit :

> Salut Fred,

>

> Toé t'est un vrai! Penser aller voler en delta par -20C, je t'admire...

> Cela me rappelle une certaine époque où moi aussi j'étais comme un scout,

> toujours prêt! Ça se passait dans le bout de Stoneham, Vermont sur le Lac

> au nord de Québec, durant les années 80. Il y avait une rampe de décollage

> dont l'extrémité trônait fièrement à plus de 30 pieds dans les airs.

> C'était dans un développement domicilliaire où des rues avaient été

> ouvertes (super pour se rendre au décollage, même l'hiver), où des maisons

> poussaient tranquillement tout au long des années. Et nous aussi, on

> partait avec une pelle à la main, pour se frayer un chemin jusqu'à la

> rampe, pour ensuite la déneiger car c'était à une époque où il y avait

> encore de la neige ... ensuite se geler les mains à rentrer des lattes. Va

> encore pour monter l'aile, mais c'était quand nous avions fini de voler,

> atterris sur un beau grand lac gelé, ben gelé aussi après 45 minutes de

> soaring, et qu'il fallait démonter nos ailes...enfin! Si je me souviens

> bien, j'avais comme compagnon de vol à l'époque Serge Lamarche, un autre

> malade du vol libre déménagé maintenant dans l'ouest, il y avait également

> Guy Vaillancourt qui fait maintenant du parapente à Québec. Nous

> stationnions ma vieille Lada toute rouillée sur le bord du lac, et quand

> nous étions atterris, et bien on se déharnachait en vitesse, on allait

> partir le bolide et on mettait des «bûches dans le poêle», on était

> heureux!

>

> Fred, tu iras loin! Lâches-pas!

>

> François Véronneau


Date: 14 janvier 2000

De: Guy Vaillancourt (15)

Sujet: Vol d'hiver (2)

This is a multi-part message in MIME format.

--Boundary_(ID_+8O4OyvEL8SGp5QvubUwow)

Content-type: text/plain; charset=iso-8859-1

Content-transfer-encoding: quoted-printable

Oh là là.

Que de souvenirs qui remontent à la surface en lisant ton texte =

François. Ceux qui volent en delta l'hiver, et bien on peut dire =

qu'ils ont la "fibre" en eux. Je me souviens bien de l'époque ou nous =

volions l'hiver dans la région de Québec avec quelques braves. Nous =

n'étions pas nombreux mais on aimais ça! Vermont Sur Le Lac est un =

site maintenant inaccessible, un quartier résidentiel couvre toute la =

montagne. Nous devions être braves pour décoller sur cette rampe =

perché à environ 30 pieds dans les airs avec un delta sur les =

épaules par conditions de vent nul avec la rangé d'arbres ou bout du =

trou.

C'était aussi l'époque ou nous avions fait construire par des =

soudeurs des "racks" (pardon je ne me souviens pas du mot français) =

pour les installer sur les gondoles du Mt. Ste-Anne pour amener nos =

ailes au sommet. Les skieurs avaient de gros yeux en nous voyant arriver =

avec nos deltas aux gondoles pour monter au sommet. Plus récemment, il =

y a 6 ou 7 ans de ça, nous avons volés Guy Goupil, Michel Maltais et =

moi au Mt.Ste-Anne par la température de -29 degrés. J'ai aucune =

idée si c'est un record mais je peut dire que c'était pas tellement =

chaud. A cette température pas question de laisser un petit bout de =

peau à l'air libre sinon c'est l'engelure assurée.

Cette fois là c'était en parapente.

Lâches-pas Fred, tu prouves que tu es un vrai!

Guy Vaillancourt

--Boundary_(ID_+8O4OyvEL8SGp5QvubUwow)

Content-type: text/html; charset=iso-8859-1

Content-transfer-encoding: quoted-printable

http-equiv=3DContent-Type>

Oh là là.

Que de souvenirs qui remontent à la surface en =

lisant ton

texte François. Ceux qui volent en delta l'hiver, et bien on peut dire =

qu'ils

ont la "fibre" en eux. Je me souviens bien de l'époque ou nous volions =

l'hiver

dans la région de Québec avec quelques braves. Nous n'étions pas =

nombreux mais

on aimais ça!   Vermont Sur Le Lac est un site maintenant

inaccessible, un quartier résidentiel couvre toute la montagne.  =

Nous

devions être braves pour décoller sur cette rampe perché à =

environ 30 pieds dans

les airs avec un delta sur les épaules par conditions de vent nul =

avec la

rangé d'arbres ou bout du trou.

C'était aussi l'époque ou nous avions fait =

construire par des

soudeurs des "racks" (pardon je ne me souviens pas du mot français) =

pour les

installer sur les gondoles du Mt. Ste-Anne pour amener nos ailes au =

sommet. Les

skieurs avaient de gros yeux en nous voyant arriver avec nos deltas aux =

gondoles

pour monter au sommet. Plus récemment, il y a 6 ou 7 ans de ça, nous =

avons volés

Guy Goupil, Michel Maltais et moi au Mt.Ste-Anne par la température de =

-29

degrés. J'ai aucune idée si c'est un record mais je peut dire que =

c'était pas

tellement chaud. A cette température pas question de laisser un petit =

bout de

peau à l'air libre sinon c'est l'engelure assurée.

Cette fois là c'était en parapente. =

Lâches-pas Fred, tu prouves que tu es un =

vrai!

 

Guy Vaillancourt

 

 

--Boundary_(ID_+8O4OyvEL8SGp5QvubUwow)--


Date: 14 janvier 2000

De: Pascal Berger (10)

Sujet: Cuba (8)

This is a multi-part message in MIME format.

------=_NextPart_000_0052_01BF5EDA.74261EC0

Type: text/plain;

charset="iso-8859-1"

Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Bonjour,

Y a t'il quelqu'un qui pourrait me dire s'il y a moyen de voler =

parapente aux alentours de La Havane sans se faire

traiter d"in Fidel" ...........

endroits ?? conditions ?? contacts ??

merci d'avance

Bons vols

------=_NextPart_000_0052_01BF5EDA.74261EC0

Type: text/html;

charset="iso-8859-1"

Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

http-equiv=3DContent-Type>

Bonjour,

 

Y a t'il quelqu'un qui pourrait me =

dire s'il y a

moyen de voler parapente aux alentours de La Havane sans se =

faire

 

traiter d"in Fidel"

...........

 

endroits ??  conditions =

??  contacts

??

 

merci d'avance

 

Bons vols

------=_NextPart_000_0052_01BF5EDA.74261EC0--


Date: 14 janvier 2000

De: martin st-hilaire (68)

Sujet: Vol d'hiver (2)

This is a multi-part message in MIME format.

--Boundary_(ID_v8/Y2k0Lc246SDwY1CCHVg)

Content-type: text/plain; charset=iso-8859-1

Content-transfer-encoding: quoted-printable

En deux saisons d'hiver j'ai fait environ 60 vol. Ça permet de rester =

top shape.

Pis cé pas si fret que ça. Du moins beaucoup moins que faire du ski.

Le 29 décembre j'ai volé avec Fred et Claude (2 vols)

La fin de semaine dernière on était 10 pilotes à voler le samedi =

(4 vols pour moi)

Si la tendance se maintien d'ici la fin février j'aurai franchi la =

barre des 300 vols

Pour moi la passion de voler c'est pas à temps partiel, ni saisonnier.

Le parapente à certains avantages. J'ai aidé Fred et Claude à =

monter leurs delta.

C'est certain qu'ils ne font pas 4 ou 5 vole dans la journée.

(des lattes Claude en as plus de 30 - oui cé fret pour les doigt)

Si y vente pas trop fort demain, je ne resterai pas les deux pieds sur =

terre.

Bon vol à tous et ne manquez pas la saison blanche (par ici en tous =

cas)

Martin :-)

(para)

-----Message d'origine-----

De : Guy Vaillancourt <vieux@VIDEOTRON.CA>

À : VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA <VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA>

Date : 14 janvier, 2000 17:51

Objet : vol d'hiver

Oh là là.

Que de souvenirs qui remontent à la surface en lisant ton texte =

François. Ceux qui volent en delta l'hiver, et bien on peut dire =

qu'ils ont la "fibre" en eux. Je me souviens bien de l'époque ou nous =

volions l'hiver dans la région de Québec avec quelques braves. Nous =

n'étions pas nombreux mais on aimais ça! Vermont Sur Le Lac est un =

site maintenant inaccessible, un quartier résidentiel couvre toute la =

montagne. Nous devions être braves pour décoller sur cette rampe =

perché à environ 30 pieds dans les airs avec un delta sur les =

épaules par conditions de vent nul avec la rangé d'arbres ou bout du =

trou.

C'était aussi l'époque ou nous avions fait construire par des =

soudeurs des "racks" (pardon je ne me souviens pas du mot français) =

pour les installer sur les gondoles du Mt. Ste-Anne pour amener nos =

ailes au sommet. Les skieurs avaient de gros yeux en nous voyant arriver =

avec nos deltas aux gondoles pour monter au sommet. Plus récemment, il =

y a 6 ou 7 ans de ça, nous avons volés Guy Goupil, Michel Maltais et =

moi au Mt.Ste-Anne par la température de -29 degrés. J'ai aucune =

idée si c'est un record mais je peut dire que c'était pas tellement =

chaud. A cette température pas question de laisser un petit bout de =

peau à l'air libre sinon c'est l'engelure assurée.

Cette fois là c'était en parapente.

Lâches-pas Fred, tu prouves que tu es un vrai!

Guy Vaillancourt

--Boundary_(ID_v8/Y2k0Lc246SDwY1CCHVg)

Content-type: text/html; charset=iso-8859-1

Content-transfer-encoding: quoted-printable

http-equiv=3DContent-Type> Transitional//EN">

En deux saisons d'hiver j'ai fait =

environ 60

vol. Ça permet de rester top shape.

Pis cé =

pas si fret

que ça. Du moins beaucoup moins que faire du ski.

Le 29 décembre j'ai volé avec Fred et =

Claude (2

vols)

La fin de semaine dernière on était 10 =

pilotes

à voler le samedi (4 vols pour moi)

Si la tendance se maintien d'ici la fin =

février j'aurai

franchi la barre des 300 vols

 

Pour moi la passion de voler c'est pas à =

temps partiel,

ni saisonnier.

Le parapente à certains avantages. J'ai =

aidé

Fred et Claude à monter leurs delta.

C'est certain qu'ils ne font pas 4 ou 5 vole dans la =

journée.

(des lattes Claude en as plus de 30 - oui cé =

fret pour

les doigt)

 

Si y vente pas trop fort demain, je ne resterai pas =

les deux

pieds sur terre.

 

Bon vol à tous et ne manquez pas la saison

blanche (par ici en tous cas)

 

Martin size=3D6>:-)

(para)

style=3D"BORDER-LEFT: #000000 solid 2px; MARGIN-LEFT: 5px; PADDING-LEFT: =

5px">

-----Message =

d'origine-----De :

Guy Vaillancourt < =

href=3D"mailto:vieux@VIDEOTRON.CA">vieux@VIDEOTRON.CA>&Agra=

ve; :

=

href=3D"mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA">VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA=

< =

href=3D"mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA">VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA=

>Date :

14 janvier, 2000 17:51Objet : vol

d'hiver

Oh là là.

Que de souvenirs qui remontent à la =

surface en

lisant ton texte François. Ceux qui volent en delta l'hiver, =

et bien

on peut dire qu'ils ont la "fibre" en eux. Je me souviens =

bien de

l'époque ou nous volions l'hiver dans la région de

Québec avec quelques braves. Nous n'étions pas =

nombreux mais

on aimais ça!   Vermont Sur Le Lac est un site =

maintenant

inaccessible, un quartier résidentiel couvre toute la =

montagne. 

Nous devions être braves pour décoller sur cette rampe

perché à environ 30 pieds dans les airs avec un delta =

sur les

épaules par conditions de vent nul avec la rangé =

d'arbres

ou bout du trou.

C'était aussi l'époque ou nous =

avions fait

construire par des soudeurs des "racks" (pardon je ne me =

souviens

pas du mot français) pour les installer sur les gondoles du =

Mt.

Ste-Anne pour amener nos ailes au sommet. Les skieurs avaient de =

gros yeux

en nous voyant arriver avec nos deltas aux gondoles pour monter au =

sommet.

Plus récemment, il y a 6 ou 7 ans de ça, nous avons

volés Guy Goupil, Michel Maltais et moi au Mt.Ste-Anne par la =

température de -29 degrés. J'ai aucune idée si =

c'est un

record mais je peut dire que c'était pas tellement chaud. A =

cette

température pas question de laisser un petit bout de peau =

à

l'air libre sinon c'est l'engelure assurée.

Cette fois là c'était en =

parapente.

Lâches-pas Fred, tu prouves que tu es un

vrai!

 

Guy Vaillancourt

 

 

--Boundary_(ID_v8/Y2k0Lc246SDwY1CCHVg)--


Front de Libération aérienne du Québec