Culte Ardmorien... oh yes BRING IT ON BABY!!!  
 

Détails sur le culte Etarnien

Ardmor voulait une race qui ne vévérerait que lui, il voulait une race capable de mener efficacement la guerre qu'il menait contre la loi et l'équilibre cosmique. Les humains étaient psychologiquement trop faibles, et les elfes ne seraient jamais tous ralliés sous sa bannière. Les nains ne présentaient nul attrait et il ne pouvait envoyer nombre de ses anges sur terre. Il dut donc créé une race selon ses besoins. Après Dar-Kestar il rassembla toutes les tribus humaines qui l'avait servi et les envoya vivre dans un pays encerclé par la mer et les montagnes. Au fil des siècles, il les modelait tranquillement par l''entremise d'émanations Chaotique qu'il condensait surtout autour du nexus et il changait ainsi leur anatomie et leur psychologie. Il les guidait dans le développement des apprentissages de Chardos et au therme de plus de 10 siècles il obtint ce qu'il voulait. La nouvelle race créée était physiquement plus puissante que ses prédécesseurs, ils vivaient en harmonie avec l'infinie puissance de Chaos et lorsqu'ils l'étudiait, ils comprennaient très bien la force du multivers et pouvaient la manipuler à leur guise, devenant ainsi d'incroyable magiciens. Ils amaient poussé leur savoir technologique plus loin et étendre la compréhension qu'ils avaient de leur environnement pour ensuite le manipuler à leur avantage. Leur architecture dépassait l'entendement des humains par le fait de la considérable complexitée de leur raisonnement mathématique et du rôle que jouait la magie dans leurs constructions. Chaque Etarnien était animé par le brûlant désir d'accomplir la volonté d'Ardmor. À la naissance d'un Etarnien, Ardmor anime son esprit, et lui confère une tâche spécifique. Sa psychologie s'adapte alors à cette tâche demême que son physique. Durant toute sa vie il accomplira sa tâche et en éprouvera une totale satisfaction, quoi qu'en temps de besoin il peut être poussé à faire autre chose que ce travail mais il le fera moins efficacement. La nation Etarnienne fonctionnait sous un régime communiste basé sur la répartition de la production selon le besoin dans chaque secteur d'activité, la monnaie ne fut établie que très tard et elle servait comme une sorte de récompense donnée à ceux qui servaient dans l'armée du peuple en plus de leur travail habituel. En bout de ligne la production Etarnienne venait toujours grossir sa puissance militaire. Que se soit les sorciers et les alchimistes qui créaient de nouvelles créatures ou des nouveaux projectiles ou les ingénieurs qui fabriquaient de nouvelles armes et de meilleures armures, ou encore les fermiers qui nourissaient le pays ou les mineurs qui approvisionnaient les forges, tous avaient leur place respectif et travaillaient dans le respect des autres. L'amour n'était qu'une fiction créée par Ardmor car quoi qu'il put changer une grande part de la psychologie humaine, il ne put la détruire totalement sans échoué sa création donc les Etarniens avaient encore des sentiments. Il a donc emplifié leurs sentiments agressifs de manière à ce qu'eux mêmes détruisent la notion du bien et du mal de l'amour ect, bref, ce qui faisait de l'humain une créature faible. Il leur instaura une discipline d'acier et un contrôl d'eux mêmes, mais ils devaient toujours avoir un peu d'émotions et il s'efforça de simulé l'amour, ainsi limitant les possibilités d'aliénations mental à se niveau. Les Etarniens étaient dirigés par le même but, augmenter l'efficacité militaire du pays, donc ils ne voyaient aucun but pour le vol ou le meurtre. Il y avait bien assez de sang pour satisfaire tout le monde, car les Etarniens étaient perpétuellements en guerre contre leurs voisins. Les seuls qui ont tués d'autre de leur race sont les clergés, car il y avait au début trois clergés différents, mais pas opposés. Puis vint un temps où Ardmor dut scesser de s'occuper des Etarniens pour porter toute sa puissance vers la guerre divine. En ce temps, le pays lui-même n'a pas souffert d'être délaissé par leur guide, la race avait atteinte la maturité et son empire était bien instauré, la population elle-même ne sut même pas ce qui s'était passé car le roi fit bien son travail, mais les clergés furent sérieusement ébranlés, car ils relevaient directement d'Ardmor. Au début ils jetèrent le blâme sur les temples dévoués à Chardos, et ils en vinrent qu'à les détruire et à éliminer ses serviteurs. Ce qui porta un dur coup à Ardmor. Car dans la guerre divine, Chardos était son plus grand allié, et au moment de la destruction des temples, la guerre tournait mal pour Ardmor et Chardos et ils combattaient tous deux avec fureur pour stabiliser la situation, ou du moins, en ralentir la dégénérescence. Lorsque les temples furent détruits Chardos perdit énormément de son influence terrestre, ayant délaissé les autres races pour n'être servi majoritairement que par les Etarniens, et la tournure de la guerre divine ne fit seulement que le rendre plus faible, et à bout de force il se retrancha dans ses palais et devint l'esclave d'Ardmor au moment où les Etarniens tuèrent le dernier de ses serviteur terrestre. Il en sera à jamais affaibli, et Ardmor de même, car malgré la puissance qu'il gagna en ajoutant Chardos à ses esclaves, il reste plus faible que lorsque Chardos était son allié, car ensembles, ils formaient une même entitée, l'un complétait l'autre. La chute de Chardos n,aida pas Ardmor dans sa guerre divine et empira les choses du côter des Etarniens, car, voyant que leur intervention n'avait rien arranger, les trois clergés se sont tournés les un contre les autres en ce qui devint la guerre des clergés, de cette guerre, très peu nombreux furent ceux mis au courant en dehors des clergés et de la cour royale. Les Etarniens ont continués à vénérés Ardmor, à se rendre aux temples, et les soldats continuaient à offrir leurs victimes à leur dieu, ce qui était l'une des seules formes de sacrifices, les autres sacrifices offerts à Ardmor étaient ceux qui étaient rarement donnés aux temples, à l'occasion de grandes cérémonies, où ceux faits lors de cérémonies moindre, généralement en dehors des frontières du pays, avant d'aller au combat ou pour fêter une victoire. Les personnes les plus pieuses étaient retrouvés à la guerre, au premier rang des armées Etarniennes, et il n'y avait que très peu de prêtres qui n'était pas du domaine militaire, que se soit dans l'armée du pays ou du clergé, et souvent les deux. Car les soldats Etarniens menaient des guerres saintes, ils se battaient au nom de leur dieu pour accomplir sa volonté, une existence où le Chaos domine, unifié. Le culte Ardmorien tourne autour de ce point, l'unification du Chaos sous la bannière d'Ardmor et la destruction de la loi et de l'équilibre cosmique.

Bref, le clergé Ardmorien est basé sur un paradoxe, ce qui explique la complexité de la psychologie Etarnienne.