règles
Troll-Ball
1 : terrain

Le terrain n’a pas de mesures précises, s’il peut être clairement délimité par des lignes tant mieu.
Il doit être séparé en trois zones :
Zone de combat : l’endroit où se déroule l’action.
2 Zones de buts : à chaque extrémité de la zone de combat se trouve la zone de buts pour chaque équipes. Elle est un cercle ayant un rayon minimal de 5 mètres et à son centre se trouve le but (poubelle) de l’équipe.
Les joueurs de renforts et les breuvages sont à l’extérieur de la zone de jeu, sur des bancs si possible et s’ils le veulent.

2 : équipement autorisé

L’armement utilisé varie, les lances et hallebardes et autre kossins super grands sont interdits. Si un arc est utilisé il n’a qu’une seule flèche, et elle n’est pas récupérable.
Les armures sont interdites, sauf une armure de cuir pour ceux qui désirent avoir une ¨protection¨ mais elle ne change en rien le nombres de coups requis pour ¨mourir¨.
Les casques sont autorisés MAIS, ils doivent être composés de carton, de foam et de tape, ne doivent avoir aucune protubérance ni se terminés en pointe, ni de ¨voiles¨ qui pendent. Ils peuvent couvrir seulement la tête, ou tout le visage si désiré, et des ¨lunettes¨ de plastique rigide ou Plexiglas peuvent être ajoutés de manière sécuritaire : les coins arrondis et  taper ben solidement.
Un nombre restreint de boucliers par équipe sont aussi autorisés, mais ils ne doivent pas être trop gros. De préférences ils devraient être ronds pour éviter les blessures et conformes aux règlements de la plupart des gns.

3 : formation d’une équipe

Une équipe est composée d’un nombre de joueurs variants selon les circonstances, mais il est suggéré de prendre environ 10 joueurs par équipes.
Seulement 6 joueurs par équipes sont autorisés sur le jeu en même temps. Si les 2 équipes sont plus nombreuses et d’accord, ce nombre peut être modifié. Les joueurs qui ne sont pas sur le jeu serviront comme ¨renforts¨.
Une équipe comprendrait idéalement :
1 joueur défensif
2 joueurs combattants
2 joueurs porteurs
1 joueur runner
4 remplaçants.

Les positions sont interchangeables en cours de parties comme lors des arrêts, sauf pour les porteurs qui ne peuvent changer de fonction que lors des arrêts de jeu.

4 : le joueur défensif

Le joueur défensif fait office de Goaleur. Il n’est pas nécessaire d’avoir un tel joueur, et un joueur n’est pas lié à cette fonction.  Le joueur défensif est le seul autorisé à rester dans la zone de buts, un joueur en chassant un autre peut pénétré dans la zone de buts, mais ne peut pas y rester. En fait tout joueur entrant dans la zone de but pour la défendre contre d’éventuels attaquants est considéré comme Goaleur, pour autant qu’il soit seul. Il peut entré, partir, revenir ect. Si un joueur adverse est tué dans la zone de buts, le Goaleur doit lui laissé l’occasion de sortir de la zone avant de tenter de le tuer à nouveau.

5 : joueurs combattants

Les joueurs combattants sont les joueurs ordinaires. Leur fonction est de tué et de scorer des points. Il ont droit aux contacts physique, comme tous les autres, et n’ont qu’un seul point de vie. Chaque membre est compté indépendamment du reste du corps. Le tronc et la tête sont des endroits où une blessure est mortelle. Un joueur peut continuer à combattre même sans un bras ou une jambe. Si on perd une jambe on ne peut pas sautillé sur l,autre pour se déplacé, on doit ramper ou rouler. On ne peut pas bloqué les coups avec ses moignons. Une fois mort, on attend que L’arbitre vienne nous donner une autre arme pour continuer, on doit laissé l’arme précédente sur le terrain à l’endroit de notre mort. Si le joueur portait le troll il doit aussi le laissé tombé, pas de mort fancy, on crève cé toute pi on lance pas le troll ni l’arme. En combat on peut lancé notre arme, si elle a une pointe assez molle et un pommeau. Si un joueur lance sont arme, qu’il touche sa cible ou pas il ne peut pas la ramasser de sur le sol et doit s’en faire donner une nouvelle par l’arbitre, il peut continuer à jouer sans son arme, mais cé à ses propres risques. Une fois sans arme, il ne peut changer de position avec le runner. Pour se faire remplacé par un homme de renfort, il doit aller lui porter son arme sans sfaire tuer le renfort continu avec cette arme. Un mort ne peut retourner au banc. Un joueur en pourchassant un autre qui se fait finalement remplacé ne peut pas sauté automatiquement sur le remplaçant ou les cognés pendant l’échange de l’arme, une fois qu’ils sont hors de la zone de combat il doit cesser de les chassés et s,en retourné au jeu, il peut pas attendre la viande fraîche.

5 : porteurs

Les porteurs sont des joueurs sans armes, qui portent seulement un bouclier suivant les règles du chapitre 1. Ils ne peuvent pas prendre le troll et peuvent mourir comme les autres. Ils ne peuvent pas lancé leur bouclier, mais peuvent s’en servir pour plaqué, poussé et donner des coups, sans toutefois vouloir blesser un adversaire, un joueur tentant de plein gré d’en blesser un autre sera victime de coups de poings sa gueule jusqu’à ske tanné m’en suive. Ils ne sont pas essentielles dans une équipe et peuvent être remplacés par des combattants ordinaire. Une fois mort, ils doivent lâchés leur bouclier sur le sol à l’endroit de leur mort, ensuite sortir de la zone de combat, puis revenir le chercher pour reprendre le jeu. Tant qu’un porteur n’aura pas son bouclier au bras il ne pourra pas sfaire tuer par l’autre équipe, pas plus qu’un joueur ne pourra le guetté pour le tuer pendant ou tout suite après qu’il ait remis son bouclier. Un porteur ne peut échanger son bouclier pour une arme pendant la partie, il doit attendre un arrêt de jeu. Mais il peut aller donner son bouclier à un homme de renfort pour se reposé, mais s’il le fait, il ne pourra remplacé un joueur sans bouclier avant le prochain arrêt de jeu. Une équipe ne peut avoir plus de deux porteurs sur le jeu. Un porteur ne peut être Goaleur.

12 : Runners

Le runner est un joueur invincible, mobile, sans arme qui ne peut tenir le troll plus de quelques secondes. Pour que se soit clair il ne peut pas scorer de points, et si quelqu’un a le temps de dire un mot alors qu’il tient le troll, c’est qu’il l’a déjà trop tenu. Pour lui le troll c’est comme une patate chaude, il doit la lancé au plus criss, soi tenté de faire une passe, ou l’envoyé n’importe où n’importe comment ski serait plus drôle. Il ne peut toucher au troll deux fois de suite, ni le botter continuellement. Il a droit a tous les contacts et peut tenter de ralentir les joueurs adverses par tous le moyens légaux. Il doit faire attention pour ne pas blesser personne, incluant lui-même. Un runner peut changer de position en jeu avec un autre joueur dela façon suivante : l’autre joueur doit lui lancé son arme, et non lui donné. Le runner doit attrapé l’arme. S’il ne l’attrape pas, alors le joueur lui ayant lancé l’arme meurt et doit revenir au jeu selon les règles normales. Le runner peut tenter d’attraper l’arme tant qu’elle n’a pas touchée le sol. S’il l’attrape, mais par la lame, ou qu’il en reçoive un coup, il subit la blessure appropriée et doit continuer le jeu en conséquence (peut mourir, s’il se coupe le bars ou la main qui tient l’arme, ben il peut la laissé tomber par terre une fois qu’il l’a bien fixe dans sa main pour la reprendre de l’autre main). Tant qu’il n’a pas attrapé l’arme il peut continuer ses tentatives, il peut même jouer au haki avec si sa y tente,  les blessures s’appliquent une fois l’arme tenue. Un runner maximum par équipe sir le jeu. Le runner peut changer de place avec un joueur de renfort.

13 : Il est fortement conseillé de ne pas être trop soûl. Car le joueur sera moins efficace.

14 : Si j’ai oublié dequoi on le rajoutera plus tard.