Histoire

Découverte par les Portugais (vers 1510) qui la baptisèrent l'Ile du Cygne, Maurice fut occupée en 1598 par les Hollandais qui l'apellèrent Mauritius.  Les Français en prirent possession en 1715 et la nommèrent Isle de France.  C'est Mahé de Labourdonnais qui fit de Port Louis un important comptoir de la Compagnie des Indes.  Mais au terme de plusieurs batailles navalles, la France capitula devant les Anglais qui en 1815, annexèrent l'ile et lui redonnèrent le nom de Mauritius.  C'est sous l'administration britannique, en 1835, que l'esclavage fut aboli.  L'ile Maurice devait acquérir son indépendance en 1968 et elle est devenue une République le 12 Mars 1992.  Sa constitution est basée sur le modèle de Westminster (un premier ministre et son cabinet excercent le pouvoir exécutif) et le Code Napoléon y est toujours en vigueur.  Population 1.1 million d'habitants.

Geographie

La superficie de l’île Maurice d’environ 1,865 km² dont 330 km de côte presque entièrement entourée de récifs de corail, comprend un vaste plateau central et des montagnes impressionnantes. L’île Maurice est située au sud-ouest de l’océan indien (20º S/57,5ºE) soit approximativement à 2,000 km de Durban, 1,800 km de Mombassa, 6,000 km de Perth et 4,700 km de Bombay.

Le plateau central, qui s’élève à près de 600 mètres d’altitude, est parsemé de cratères volcaniques éteints où s’entrecroisent rivières et chutes d’eau. En bordure de ce plateau s’élèvent trois chaînes de montagnes caractérisées par des masses de basalte fantastiquement façonnées, témoins de l’origine volcanique de l’île. De ces chaînes s’élèvent plusieurs pics: le Piton de la Rivière Noire (828 mètres), le Pieter Both (823 mètres) et le Pouce (812 mètres).

Climat

Tropical. Le climat est relativement doux à l’île Maurice et la chaleur n’y est jamais insupportable. Au centre de l’île, à une altitude d’environ 600 mètres, la température moyenne diurne varie de 20ºc en août et à 26ºc en février. La température minimale à l’aube est de l’ordre de 14ºc en août et de 20ºc en février. Au niveau de la mer toutes les températures sont supérieures d’environ 3 à 5ºc. L’ouest et le nord sont généralement plus chauds et relativement moins arrosés que l’est et le sud.

L’île est recouverte de verdure pendant toute l’année. Prévision du temps, Tél: 3036070.

Population

Au 1er juillet 1999, la population de l’île Maurice était estimée à 1,138,969. Elle est divisée en plusieurs ethnies, notamment les Indo-Mauriciens, les Créoles, c.à.d. les personnes de souche européenne, malgache et africaine, et les Sino-Mauriciens.

Economie

L’économie mauricienne est basée sur l’exportation du sucre, des produits de la zone franche et le tourisme. Le gouvernement mauricien a établi une Bourse des Valeurs depuis 1989. L’objectif principal de cette Bourse est de financer les besoins croissants d’investissement dans l’économie. L’ouverture des activités bancaires outre-mer vise à faire de Maurice un centre financier important. En tant que destination touristique, l’île a des liaisons aériennes avec les principales villes d’Europe, d’Afrique et d’Asie, ainsi qu’avec l’Australie et les autres îles de l’océan indien. Air Mauritius couvre 28 destinations.

Monnaie

Il existe des pièces d’une roupie, de 5 roupies, de 10 roupies – de 5, 10, 20, 50 sous. Les billets sont en coupures de Rs 25, 50, 100, 200, 500, Rs 1,000 et Rs 2,000. Aucune restriction n’est imposée sur les importations de devises étrangères sous formes de traites bancaires, de lettres de crédit, de chèques de voyage etc.

Langue

La langue officielle est l’anglais, mais la langue la mieux comprise et parlée, après le créole, demeure le français. L’enseignement se fait en anglais, l’administration également, mais la presse s’exprime en français. Parmi les langues orientales parlées, l’hindi a une place prépondérante.

Cuisine

La cuisine mauricienne ou créole, est un peu la synthèse des civilisations qui ont marqué l'ile: l'Europe, l"Afrique, l'Inde, la Chine.  Le poisson (sacréchien, vacoas, dame-berri, vieille rouge) et le gibier local (cerf, cochon marron) sont exquis préparés en carris, daubes, vindaye ou rougaille, accompagnés de riz, de grains secs, de brèdes et de piments.  Il y a aussi une cuisine populaire vendue au coin des rues qui ne ,anque pas de charme: samoussas, faratas et dholl puri (crepes indiennes) et des "bouchons" chinous font mouche a tout coup à prix tres doux.

 

Le Dodo

 

 

 

Les Flamboyants

 

 

Chamarel Falls

 

 

Le Musée Naval

 

 
 
     
 

A la découverte du Créole mauricien

Lors de leur séjour à Maurice, les visiteurs francophones sont souvent intrigués par cette langue qu’ils entendent autour d’eux... Ils arrivent à identifier quelques mots mais le reste leur est totalement incompréhensible. Eh oui, c’est ça le créole mauricien, si proche de la langue française, mais en même temps si différent...

Le créole mauricien est né autour de 1715, dès la première heure de l’occupation française. Il a pour origine la langue qu’utilisaient les colons et leurs esclaves africains et malgaches pour communiquer. Il n’est donc pas surprenant que le créole mauricien soit dans une large mesure composé de mots français. Ainsi, beaucoup de termes créoles, sinon la plupart, sont des termes français qui sont demeurés inchangés. Pour ne citer que quelques exemples, les mots comme « grand », « gros », « femme », « sac », « boîte », « danser », « tasse », « papier », « soulier », « robe », (et la liste est longue !) sont strictement les mêmes dans les deux langues.

Dans certains cas, les mots utilisés en créole aujourd’hui sont des mots français qui ont été, au fil des ans, légèrement modifiés. Parfois l’article français s’est agglutiné au mot pour former le terme créole. Vous n’aurez certes aucune difficulté à identifier les correspondants français des mots suivants : « lescalier », « lacaze », « lécole », « lassiette », « latête »,
« lébras », «lotel » « labouzi », « dipain », « dithé », « dilait », etc.

     
  Français régional

Il est par ailleurs intéressant de noter que certains mots créoles ont gardé le sens qu’ils avaient en français régional au XVIIIe siècle. Exemple : le mot créole « la moque » qui, en dialecte normand-picard désignait « un gobelet de fer blanc servant de pot à boire ou de mesure ». Autre exemple : on dit en créole « dresser » le linge pour « repasser » les vêtements. Chez les blanchisseuses françaises du XVIIe et XVIIIe, ces deux termes étaient synonymes. Quant au mot « carreau », qui désigne un fer à repasser en créole, il était employé en France pour le gros fer à repasser utilisé par les tailleurs de l’époque. Concernant le terme créole « modiste », il désigne une personne qui confectionne des vêtements pour dame ; en France, ce terme avait à l’époque le même sens.

Il faut aussi savoir que le créole ne découle pas du français littéraire mais du français familier parlé dans certaines provinces maritimes et plus particulièrement la Bretagne et la Normandie. C’est ainsi que nous retrouvons dans le créole mauricien le vocabulaire de la marine. Ex : « mailler » (attraper, retenir), « virer » (tourner), « dévirer » (renverser), « hisser » (tirer), « pavillon » (drapeau), « amarrer » (attacher)...

Influence de l’anglais

Il est tout à fait naturel qu’après un siècle et demi de colonisation britannique, le créole ait été influencé par la langue anglaise. Beaucoup de mots créoles sont en effet empruntés directement à l’anglais. Ex : « call » (appel téléphonique), « bill » (l’addition), « filling » (station service),
« bis stop » (arrêt d’autobus), « stool » (tabouret), « refill » (recharge de stylo), « loan » (emprunt), « bribe » (pots de vin), « coaltar » (goudron),
« crosshere » (passage clouté), « flat » (appartement), « box » (coffre d’une voiture), « fencing » (clôture), « plug » (fiche électrique), « mood » (humeur), etc. On entendra facilement « traverse lor cross here » (traversez sur le passage clouté), « Attane moi cot bis stop » (attends moi à l’arret) ou « Mo fine prend ene loan » (j’ai contracté un emprunt).

D’autres termes créoles ont été calqués sur l’anglais. Par exemple, si le téléphone est occupé, on dira qu’il est « engazé » (de l’anglais « engaged ») . On dira aussi plus couramment « licence » que « permis de conduire ». Et si vous voulez que
quelqu’un vous dépose quelque part en voiture, vous lui demanderez un « lift ».
     
  Les orientalismes

Les orientalismes (apports de l’Inde et de Chine) ont pour leur part beaucoup marqué le domaine « culturel », notamment celui de l’alimentation et du vestimentaire. La langue créole intègre parfaitement les « cari »,
« farata », « dholl pourri », « samoussa », « badja », « chop suey »,
« moutay », « laddoo », « paw », qui sont des plats ou amuse-gueule orientaux. Parmi les divers ingrédients couramment utilisés : « masala », « safran »,
« siao », tandis que les « deksi », « caraille » et « wok » sont des ustensiles de cuisine. De même, les « sari », « chouridar », « langouti », ne sont pas perçus comme des mots étrangers.

Quelques règles phonétiques élémentaires

Certains sons du français n’existent pas en créole et ont été transformés. Ainsi, le son « u » est devenu « i » (bus se dit bis, cru-cri, plume - plime, fumer- fimer, dur- dir...), le son « e » est devenu « é » (deux-dé, bleu-blé, vieux-vié...), le son « ch » est devenu « s » ( tache- tasse, machine-massine, chanter-santer, poche-posse, chaud-so), le son « j » est devenu z (page- paze, jaune-zaune, fromage-fromaze, jouer-zouer)...

Et si vous vous y mettiez !
     
 
PARLONS CREOLE !!!

Venez vous initier au créole mauricien ! Les différentes situations présentées ci-dessous vous permettront de vous familiariser avec cette langue si proche du français mais en même temps si différente. Au fil des semaines, les rubriques s’enrichiront ; avec un minimum d’application et un peu de pratique, vous en maîtriserez certainement l’essentiel !

A votre arrivée

 

Présentez-vous

Bonzour / Bonsoir
Bonjour /Bonsoir

Ene renseignement si ou plait...
Je voudrais un renseignement s’il vous plaît

Cot mo capav gagne ene taxi ?
Où puis-je trouver un taxi ?

Mo bizin ale Grand Baie...
Je dois aller jusqu’à Grand Baie

Comié ca pou coute moi ?
Combien ça va me coûter ?

Pren comié létemps pou alle la bas ?
Combien de temps faut-il pour y aller ?

 

Mo appelle Pierre / Marie
Je m’appelle...

Mo éna 29 ans
J’ai 29 ans

Mo éna trois zenfan
J’ai trois enfants

Mo habite en France
J’habite en France

Mo en vacances pou 2 sémaines
Je suis en vacances pour 2 semaines

Mo fine arrivé lindi dernier
Je suis arrivé lundi dernier

Mo pé réaller lot samedi
Je repars samedi prochain

Au magasin

Ou ena paréo ?
Auriez-vous des paréos ?

Comié li couté ? / Ki so prix ?
Combien ça coûte ?

Li impé ser
C’est un peu cher

Ki dernier prix ?
Quel est votre meilleur prix ?

Ou pena pli bon marsé ?
Vous n’avez rien à moins cher ?

Ki lot model ou ena ?
Quels autres modèles avez-vous ?

Donne moi 2 sa coulere la
Donnez-m’en 2 de cette couleur

 
   

 

 
 

Shopping

La réputation de l'île en tant que paradis du shopping a été renforcée par la diversité et la qualité des possibilités d'achats.

Les boutiques hors-taxe, réservées aux touristes munis de leur passeport et de leur billet d'avion, se sont multipliées ces dernières années et les prix qui y sont pratiqués sont particulièrement attrayants. Que faut-il ramener de l'île Maurice ?

Les maquettes des anciens bateaux finement reconstitués selon les plans de l'époque constituent un très beau souvenir - Sachez, cependant que les compagnies aériennes prennent une surcharge sur les maquettes selon le volume et le poids.

Les femmes préfèreront peut-être un bijou. La bijouterie est héritière d'une longue tradition à l'île Maurice surtout chez les Musulmans et les Hindous, habiles fabricants qui travaillent avec de l'or de 18 ou 22 carats. Les grands noms de la bijouterie mauricienne sont Poncini, Caunhye (Bijouterie Bienvenue), Shiv Jewels, Adamas pour les diamants, Wahed Essa, Gold Finger et Matikola. La plupart de ces bijouteries vendent aussi des montres - La quasi totalité des grandes marques sont disponibles.

Le textile occupe une place de choix. Parmi les bonnes adresses vous trouverez Bonair, Floreal Knitwear, Shibani et Tara pour les pull-overs et la maille. De très nombreuses griffes célèbres ont leur unité de production à Maurice.

Une fois exporté le quota auquel elles ont droit, la production restante est vendue sur place à des prix défiant toute concurrence - C'est que chemises, pantalons, complets, robes, tailleurs, shorts ou maillots de bain de grandes marques coûtent à Maurice deux à trois fois moins cher qu'en Europe. On peut aussi se confectionner un complet en 48 heures. Karl Kaiser (Hugo Boss en Europe), Cotton Club et la maison Caustat en sont les spécialistes.

Enfin il y a l'artisanat - la vannerie, la broderie, la poterie, la sérigraphie, les pierres taillées, le verre recyclé. Et les passionnés de cuisine pourront ramener de Maurice des pâtes de fruits, piments, ou autres épices et achards, ces délicieux légumes crus macérés dans de l'huile, des épices et du piment. Ils n'oublieront pas le thé à la vanille et le rhum.

 
     
 

Comment S'habiller

Vêtements légers et "décontractés" pour vos excursions ; maillots de bains, shorts et sandales pour la plage. Les femmes "s'habillent" généralement le soir davantage que les messieurs pour lesquels la tenue de ville n'est exigé que dans certains restaurants et au casino. N'oubliez pas un lainage pour les soirées fraîches de juin à septembre.

 
     
 

Horaires de Banques

Lundi à Jeudi : 09.15 – 15.15
Vendredi: 09.15 – 15.30 (Certaines banques: 09.00 – 17.00)
Samedi: 09.15 – 11.15 (Certaines banques)

Les bureaux de banque existent dans toutes les villes et dans les villages les plus importants. Les chèques de voyage et les billets de banque peuvent être échangés à l’arrivée et au départ des vols internationaux à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, Plaisance. L’échange peut se faire dans les principaux hôtels également.

 

 
1