A C C U E I L
                                  AU COEUR DU MALI
LES ETHNIES AU MALI
Les Ethnies

Touareg
Maures
Peuls
Bambara red_arrow.JPG (1009 bytes)
Malinkés
Dogon
Sénoufo
Sonraï
Sarakollé
Diawara
Bozo & Somono
Khassonké
Toucouleur
Autres groupes
Autre Source

 

LES BAMBARA

Les Ban-mâna, de Ban : refus et mâna: Maître, c'est-à-dire ceux qui ont refusé d'être dominés, plus communément connus sous le vocable de bambara que leur a donné le colonisateur européen, tiennent surtout par leur dialecte, dérivé de la langue mandingue, une place importante au sein des autres groupes ethniques du Mali. En effet la popularité du dialecte bambara est telle que l'observation non avertie pourrait s'imaginer que c'est l'ethnie bambara qui prédomine au Mali.

Par ailleurs l'illusion que donne la prédominance absolue du groupe bambara provient également du fait qu'en général les musulmans et en particulier les Toucouleurs désignent sous le nom de bambaran-kobé(les bambara) tous les non-mahométans du Mali.

Il est vrai que les bambara proprement dits sont très nombreux au point de rencontrer un peu partout, même au Sénégal, en Burkina Faso, en Guinée, en Mauritanie et en Côte-d'Ivoire, et au Mali ils constituent le groupe ethnique le plus important.

La grande masse des bambara, dont l'aire géographique s'étend du centre Est à l'Ouest du Mali, est répartie entre les régions de Ségou et de Niono, (delta central nigérien), du Bélédougou (cercle de Kolokani au Nord de Bamako) limitrophe de la zone sahélienne, du Kaarta , à cheval sur les cercles de Kita, au Sud et de Nioro au Nord et les cercles de Koulikoro, Dioïla, Banamba, Bougouni, Yanfolila, Kolondiéba et Sikasso.

ethnie precedente Les Ethnies au Mali ethnies suivante
bambara.GIF (24647 bytes)
Il faut remarquer que dans ces régions, les bambara sont mélangés à d'autres éléments d'ethnies différentes, mais ils y prédominent parfois sur ceux-ci au point qu'ils les ont quasiment absorbés.

Le peuple bambara n'a jamais constitué une unité politique. Il se compose d'un certain nombre de clans qui font descendre leurs membres des mêmes ancêtres réels et mythiques.

Les régions qu'ils occupent servaient à les distinguer les uns des autres, c'est-à-dire à désigner leurs membres. C'est ainsi qu'on dira Ségou-Kaou pour ceux de Ségou, Bélédougou-Kaou pour ceux du Bélédougou, Kaarta-Kaou pour ceux du Kaarta appelés aussi Massassi, c'est-à-dire ceux de la race de Massa, etc.

 

 

1