AIT SALEM SOUAD

 

 

Souad Ait Salem from Algeria wins the Rome Marathon

(Lorenzo Sampaolo)

2:25:08 course record triumph for Souad Ait Salem in Rome

Rome, Italy - Souad Ait Salem from Algeria won the women’s race at the 13th edition of the Rome Marathon improving the women's course record to 2:25:08 earlier today. The previous record was held by Ukraine's Tetyana Hladyr who took the honours in 2006 in 2:25:44.

In the men's division Elias Chelimo Kemboi from Kenya also ran impressively on a warm day crossing the finish-line first in 2:09:36. The Kenyan came to the Italian capital with a previous PB of 2:15:01 set in Dubai last year.

Women's race:

Souad Ait Salem showed her potential last month when she won the Roma-Ostia Half Marathon in 1:10:29 and confirmed that in today's Rome Marathon where she lowered her PB from 2:28:22 (Thessaloniki in 2006) to 2:25:08.

Four women dipped under 2:30 with Hellen Kimutai from Kenya finishing runner-up in 2:26:46 ahead of Slovenian veteran Helena Javornik (2:28:53), and Kenyan Lenah Cheruiyot whose 2:29:43 was a huge new PB beating her 2:33:44 with which she won the Venice Marathon last year. 

The Algerian winner, who was born in Mecheria on 6 January 1979, set the early pace with Javornik at a course record rhythm passing 10km in 34:04. Cheruiyot and Kimutai followed one second behind the leading duo.

Ait Salem kept a solid pace at halfway (1:12:42) inside the course record. At 30km she changed gear pulling away from Cheruiyot and Kimutai. Javornik, who ran with the leading group until 25km, admitted in the post-race press conference that she had some problems after 30km and lost ground on Ait Salem who clocked 1:43:12 with a 10-second lead over Cheruiyot and Kimutai.

The eventual winner continued to increase the pace building up a gap of 38 seconds on Kimutai at 35km (2:00:18).

Ait Salem's victory in Rome represented a special present for her upcoming marriage which will take place next week in Algeria. It was the second fastest time ever run for an Italian marathon behind Margaret Okayo's 2:24:59 in Milan 2002.

"I came here to run 2:25 and break the course record. I suffered from cramps in the final 5 km because it was very warm. I would like to buy a car as a present for next week's marriage. My dream is to be in the top-three in Osaka this summer", said Ait Salem.

Kimutai, who is mother of four children, finished strongly finishing in second place with 2:26:46 seven years after her first appearance in the eternal city when she was third in the 2000 Millennium Marathon.

"The race went well. The Rome course is fast apart from the cobblestones", said Kimutai.

Ivana Iozzia, who was the first italian in eighth place in 2:35:26, clinched her second national title.  
 

Diego Sampaolo for the IAAF


Results from the Maratona della Città di Roma:

Men:
1 Elias Chelimo Kosgei (Kenya) 2:09:36
2 Josè Manuel Martinez (Spain) 2:10:12
3 Jonathan Kosgei (Kenya) 2:10:25
4 Migidio Bourifa (Italy)  2:10:30
5 Albert Matebor (Kenya)  2:10:42
6 Tesfaye Tola (Ethiopia)  2:10:45
7 Norman Dlomo (Kenya)  2:11:47
8 Samson Kosgei (Kenya)  2:12:39

Women:
1 Souad Ait Salem (Algeria) 2:25:08
2 Hellen Kimutai (Kenya)  2:26:46
3 Helena Javornik (Slovenia) 2:28:53
4 Lenah Cheruiyot (Kenya) 2:29:43
5 Natalia Volgina (Russia)  2:30:31
6 Yang Fengxia (China)  2.34:45
7 Haile Lema (Ethiopia)  2:35:01
8 Ivana Iozzia (Italy)  2:35:26



Course record for Ait Salem


In recent seasons, Algeria’s Souad Ait Salem has made a transformation from a good track runner to a world-class road runner.

A successful 2:28:22 debut last season showed her promise over the longer distance and a ninth place in a loaded field at the World Road Running Championships highlighted her potential for the roads.

Ait Salem made a brisk start, passing through the halfway point in a 1:12:42; with Slovenian Helena Javornik and Kenyans Hellen Kimutai and Lenah Cheruiyot all in close order but by the 30km point, the three dropped off the chase, leaving the Algerian 3000m, 5000m, 10000m, half-marathon and marathon record holder in the clear.

It was her aim to break the 2:25 barrier but her winning time of 2:25:08 meant that ambition will have to wait, until the 2007 World Championships marathon, where she aims for a medal.

Kimutai, a mother of four finished well to pass Javornik for second place, with Cheruiyot, the winner of the Venice marathon in fourth.

Amazingly, Javornik proves that age is no hindrance as she turns 41 next week.

There were high hopes in the men’s race for the Italian Alberico Di Cecco. The 2005 champion was hoping to reclaim his title but injury problems forced him to drop out at 28km.

In his absence, the 2002 European 10000m champion, Jose Manuel Martinez, led the European charge and held the lead at 35km but soon after, the unknown Kenyan, Elias Chelimo Kosgei launched his attack, which proved to be decisive.

The little known Kenyan produced an unexpected win in a respectable time of 2:09:35, from Martinez’s 2:10:12.

Also the Italian National Championships, Migidio Bourifa was the first Italian home in fourth position.
 

 

 

 

Un nouveau sacre pour Souad

RIGHI TAHAR

medium_souad.2.jpgL`algérienne Souad Ait Salem a réalisé hier un excellent chrono sur le marathon de Rome en pulvérisant son propre record national et en battant le record de l`édition.

Souad qui s`entraîne depuis voila une dizaine d`années chez Abdallah Mahour Bacha entame bien sa saison sur les courses sur route après sa victoire le mois dernier au semi marathon de Roma-Ostia voila qu`elle récidive mais cette fois ci sur l`épreuve la plus dure des Jeux Olympiques le Marathon.
L`algérienne a boucle les 42.195km en 2h 25mn 07 loin devant son ancien chrono 2h 28mn 22 réalise l`an dernier lors du marathon de Thessaloniki en Grèce. Elle vient de battre a l`occasion le record de l`édition détenu jusque la par l`Ukrainienne Tatyana Hladyr avec 2h 25mn 44 depuis l`an dernier mais aussi Souad vient de réaliser la 5eme performance mondiale de la saison.
Durant cette 13eme édition du Marathon de Rome Souad Ait Salem était confronte a une rude épreuve avec la concurrence notamment des Ethiopiennes Tigist Abidi, Tafa Woynishet Girma et Kebebush Haile Lema ainsi qu`aux Kenyanes Kimutai Jemaiyo et Cheruiyotq Lenah.
Toujours vers l`avant la jeune Algérienne ne compte pas s`arrêter en un aussi bon chemin, son coach lui prévoit des compétitions sur piste ou elle va s`attaquer au 3000m, 5000m et probablement le 10000m.
A quelques mois des jeux Africains d`Alger la native de Mecheria dans l`ouest de l`Algérienne semble dévoiler la couleur aux autres africaines dont l`épreuve du marathon reste une spécialité très convoité.
Chez le messieurs et comme prévu la victoire est revenue au Kenyan Elias Chelimo Kosgei avec 2h 09mn 36.
 

 

 

Marathon de Rome - Souad Aït-Salem : « Fière de cette victoire »

 

L’athlète de fond Souad Aït-Salem qui a remporté dimanche le 13 ème marathon de Rome, a causé véritablement la surprise devant les caméras des chaînes de télévisions italiennes et les journalistes des médias spécialisés.

Contactée hier, la jeune athlète coachée par Rachid-Abdellah Mahour-Bacha nous a fait part de sa joie après un tel succès : « Je suis ravie et fière d’avoir gagné à Rome. Vous ne pouvez pas imaginer mon bonheur lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée », a-t-elle déclaré. Elle ajoutera : « Ce n’était pas évident du tout, j’ai passé des moments difficiles ces dernières années et, pour tout vous dire, je ne sais même pas comment j’ai réussi à tenir le coup ! Quand votre propre fédération ne vous aide pas, quand vous travaillez dur et que votre pays est suspendu par l’IAAF à cause justement de ceux qui faisaient la pluie et le beau temps à la FAA, ça vous met le doute et vous êtes au bord du découragement. Heureusement, aujourd’hui, nous avons de nouveaux dirigeants propres et sincères qui essayent de réparer les dégâts causés à l’athlétisme algérien et à tous les athlètes de haut niveau. J’espère que les autres athlètes vont reprendre goût à la victoire et reprendre confiance. Je pense à tous ceux qui, comme moi, n’ont pas eu le moindre dinars pour se préparer. Même le sondage APS-ENTV des meilleurs athlètes de l’année 2006 nous a négligé alors que nous avons réalisé les meilleurs classements au niveau mondial.

J’espère que les critères et conditions fixés pour ce sondage soient révisés car il y va de la crédibilité de ce sondage et de l’intérêt du sport algérien. On doit récompenser les meilleur et non ceux qu’on a décidé de désigner en les nominant ! ». La jeune fille de Mécheria s’est imposée, en pulvérisant son propre record d’Algérie du marathon et en battant le record de l’édition. Souad a bouclé les 42,195 kms dans le temps de 2h 25mn 8sec, effaçant des tablettes son ancien record d’Algérie qui était de 2h 28mn 22sec, réalisé il y a un an au marathon de Thessaloniki, en Grèce. Elle vient de battre à l’occasion le record du marathon de Rome, détenu jusque là par l’Ukrainienne Tatyana Hladyr et qui était de 2h 25mn 44sec. Grâce à ce chrono, qui compte pour la 4 ème meilleure performance mondiale de l’année 2007 sur les statistiques de la fédération internationale d’athlétisme, Souad a réalisé les minima pour participer au marathon des jeux olympiques de Pékin 2008. Minima ouverts depuis le 1er septembre 2006 aux athlètes dames ayant couvert la distance fixée entre 2h37’ et 2h42’.

Elle est la première algérienne à décrocher le billet qualificatif pour l’olympiade de Pékin. Après sa victoire le mois dernier au semi-marathon de Roma-Ostia et, surtout, après sa 9 ème place au championnat du Monde de route de Derbecen, en Hongrie, en octobre dernier, Souad se dit constamment tournée vers l’avenir : « Je vais maintenant, en accord avec mon entraîneur, me lancer dans les courses sur piste : 3000, 5000 et 10000 mètres ». Sur le 10000 m, pour rappel, elle est l’unique athlète algérienne à avoir remporté le titre de championne d’Afrique, c’était lors de l’édition d’Alger, en 2000. Souad Aït-Salem, comme c’était le cas pour la plupart des athlètes algériens de haut niveau, a particulièrement souffert du manque de considération de la part de la fédération algérienne d’athlétisme (FAA), ces quatre dernières années : « Un manque de considération terrible et qui m’a profondément affecté. Il fallait un mental d’acier pour continuer, sans argent, sans la moindre aide, sans encouragement de la part de la fédération ».

La Nouvelle République

 

1