Réponses à quelques e-mails

question 5




Pourquoi les robes des bonzes sont-elles orange safran ?
Réponse :
Il y a deux aspects concernant cette question : le choix de la robe bouddhique et sa couleur.

La tradition fait remontrer cette particularité du vêtement au bouddha historique lui-même. Quand Siddhattha eut quitté nuitamment son palais, une fois qu'il eut franchi la rivière qui marquait les limites du territoire de son clan, non seulement il coupa ses longs cheveux, mais en plus il abandonna ses vêtements princiers qu'il remit à son écuyer. S'étant arrêté dans un cimetière, il confectionna ensuite sa robe dans le linceul d'un mort. Cet abandon marque la volonté de se libérer de tous les liens sociaux et individuels qui rattachent une personne à la société et qui manifestent son rang et sa personnalité. Il est pratiqué en Inde antérieurement et postérieurement au bouddha historique ainsi que de par les adeptes d'autres courants d'ascétismes indiens. Par exemple, les saddhu sont aujourd'hui encore vêtus de la robe orange. De même, l'adoption de la robe monastique est actuellement l'un des éléments les plus manifestes de l'adhésion profonde à la démarche bouddhiste. Par exemple, les adeptes du zen doivent coudre eux-mêmes le rakusu à l'instar de ce que fit le bouddha pour confectionner son propre vêtement. Il est de tradition qu'une robe soit confectionnée dans plusieurs morceaux d'étoffe et non pas dans une seule pièce. Cela a d'ailleurs donné naissance à différents motifs dans la manière d'associer ces morceaux en montrant les coutures.

Cette action, qui consiste à confectionner soi-même sa toge, qui est également pratiquée dans les pays theravâdins, renvoie également à l'idée de parcourir le chemin vers la libération en suivant les mêmes étapes que le bouddha historique et en faisant les mêmes gestes que lui.

La couleur orange est celle qui se rapproche le plus de la couleur or. Pour les bouddhistes l'usage de l'or, notamment sur les statues, n'est pas l'expression ostentatoire de richesse ou de rareté, mais l'or représente la pureté intrinsèque de la pensée déliée (délivrée) des attaches mondaines et individuelles.

De tout temps, la robe de couleur orange est le signe du renoncement librement adopté par celui qui la porte.

Certains auteurs aiment à décrire cette couleur comme "la couleur d'aurore", d'autres emploient simplement l'adjectif "safran" qui implique une dimension tonique (on trouve même le qualificatif safrané qui à mon avis suggère un peu trop l'art culinaire et n'est pas très pertinente).

Par extension le jaune est devenue la couleur symbolisant la sagesse.







Retour au menu principal avec applet
Retour au menu principal sans applet

Aller au sommaire des questions


Vous pouvez laisser un message à teravada@hotmail.com

Vous avez été à visiter cette page depuis avril 1997. Merci.


L'URL de ce site est http://www.oocities.com/Athens/Forum/2359
© Conception, textes et photographies : Christian Prud'homme ©
Les images et les textes sont copyrightés - texts and pictures are copyrighted


1