En 1857, un curé de campagne révolutionne
                                                l'Art du VITRAIL







Soleil de justice     Tour de Babel


Le veau d'or     Sacrifice d'Abraham







Dans l'église de Canly l'abbé Deligny éxécute un vitrail commandé en 1855 par la compagnie des archers à la gloire de leur Saint patron St Sébastien

Plutôt que de représenter un homme criblé de flèches et attaché à un arbre, l'Abbé Deligny se contente de représenter les objets du martyr de St Sébastien

En bas à droite l'arbre et son tronc puissant, dans le volet droit : l'arc et les flèches.
En bas à gauche un casque de soldat romain avec ses armes, enfin en haut dans le volet gauche la couronne de lauriers symbolisant sa récompense céleste.

Dans le choeur de l'église de Jonquières l'Abbé Deligny représente un pélican qui nourrit ses petits avec sa propre chair.

Cet exemple de sacrifice d'un animal qui n'hésite pas à donner sa chair pour subvenir à la nourriture de ses petits est un exemple que le curé de Jonquières n'hésite pas à proposer pour l'édification de ses paroissiens.

Un fragment du vitrail consacré à l'agonie de Jésus.
Les stations du chemin de la croix avec chacune un symbole.

Le placement de la croix dans cette composition lui donne déjà un caractère pré-cubiste.

Dans la nef de Jponquières l'Abbé Deligny retrace les grandes épopées de l'histoire sainte, ceci au moyen d'une division de chaque vitrail en 6 éléments chacun illustrant un thème.

Chacun de ceux-ci s'inscrivent dans un cercle avec un texte en majuscules.

Ici se succèdent :
La ruine de Sodome
L'échelle de Jacob
Josèph vendu par ses frères
La coupe retrouvée
L'esclavage en Egypte
Le berceau de Moïse

Le vitrail du Rosaire, situé dans le transept nord de l'église de Jonquières est certainement un des plus beau réalisé par l'abbé Deligny.

L'on peut admirer les grains du chapelet qui se transforment en fruits d'un arbre central planté dans un pot.

De chaque coté de cet élément central les mystères joyeux, douloureux et glorieux ceux-ci étant schématisé à l'aide d'un symbole.

Ces motifs se terminent au sommet par deux mains tenant une couronne qui viennent couronner la Vierge.

DECOUVERTE DE I'OEUVRE DE L'ABBE DELIGNY

Vers 1850 un curé de campagne, fils d'un cordonnier, entreprend de réaliser les vitraux de son église. Ne sachant pas dessiner les figures, il n'hésite pas à utiliser les symboles. Tout comme les artistes du Moyen Age il s'attaque à l'illustration des thèmes sacrés : l'Ancien Testament, les Cantiques de la Vierge, les Apôtres et les Saints sont les thèmes qui servent de support à l'Illustration de sa foi. Une partie de son Ouvre a été détruite par les tenants de l'art Sulpicien. Il nous reste heureusement une église à coté de Compiègne : JONQUIERES, qui a su conserver intact un ensemble de vitraux pleins d'harmonie, aux couleurs vives et au dessin vigoureux, ensemble qui tranche sur les modes conventionnels de l'époque. Ces audaces naïves ont du déconcerter plus d'un de ses contemporains qui préféraient les grisailles marronnasses des dessins de verre .

L'Abbé Deligny, bien au contraire, n'emploie jamais le pinceau. Le plomb et le verre coloré sont ses uniques matériaux. Pour le verre, il n'hésite pas à utiliser tout ce qui peut lui tomber sous la main : de vieux morceaux de carreaux imprimés que chérissaient les bourgeois de l'époque pour leurs couloirs d'entrée, permettent d'élargir sa palette. Son oeuvre antérieure à celle de Cezanne et du Douanier Rousseau mérite d'être connue du grand public. La naïveté et l'absence de toute prétention sont la principale qualité de cette oeuvre et c'est là que se trouve le secret de sa supériorité. Pour ceux qui n'interprèteraient pas les symboles au premier regard, trois ou quatre mots écrits avec des majuscules romaines donnent la clé de l'énigme. Un des caractère les plus curieux de cette oeuvre, est sa parenté avec les artistes du Moyen Age et ceux du milieu du 20ème siècle.

A JONQUIERES, un ensemble complet (excepté le vitrail central) l'Abbé Deligny développe dans la nef tout l'Ancien Testament, dans le transept le couronnement de la Vierge, les Apôtres, la vie de St Nicolas ainsi que Ies litanies de la Vierge. Dans le chœur : les objets du culte et le chemin de croix.

A REMY, l'Abbé Deligny reprend les mêmes thèmes mais sur de hautes verrières détruites par un bombardement de l'armée américaine en 44. Les vitraux ont étés très bien restaurés grâce à l'aide américaine et complétés par une Oeuvre de grande qualité du verrier contemporain COURAGEUX.

A CANLY, 3 vitraux décoratifs donnent une ambiance très chaleureuse, dans cette église un vitrail dédié à St Sébastien est particulièrement intéressant

A BOUILLANCY, quelques vitraux dont certains d'un grand intérêt mériteraient d'être protégés.



Association Les Amis de l'Abbé Deligny

Le samedi 18 septembre 1999, le Maire de JONQUIERES Jean Jacques CARLUY profitait de la journée du patrimoine pour créer l'association des Amis de l'Abbé DELIGNY. Cette création faisait suite à I intérêt manifesté par François PRIEUR qui, au cours des années 1992 à 1995 avait photographié un certain nombre de vitraux. Cette action faisait suite à celle de son père qui dans les années 20 avait découvert l'Abbé DELIGNY reconnu par un petit nombre d'artistes : TARALON, Hebert STEVENS, le Père COUTURIER, J.P. BLIN. Cette Ouvre était malheureusement inconnue du monde artistique. L'ASSOCIATION dont les statuts sont ceux d'une société loi 1901 s'est donné comme OBJECTIFS :

Faire découvrir et connaître l'oeuvre de l'Abbé DELIGNY et notamment son oeuvre principale : Les VITRAUX de JONQUIERES ainsi que leur mise en valeur dans leur environnement. Ceci au moyen d'expositions, de conférences, de parutions et de tous les moyens médiatiques.
Rechercher les conditions de cette création : sa chronologie, sa mise en Ouvre, ses moyens techniques dans le contexte socio- économique et artistique de l'époque.
Rechercher les éléments qui ont pu influencer l'Abbé DELIGNY dans cette création Enfin assurer la protection et la conservation de son oeuvre.

LES VITRAUX DE L'ABBE DELIGNY
Association loi 1901
Siège social Mairie de JONQUIERES
60680 JONQUIERES
Date de déclaration 18 mai 1999

DEMANDE d'ADHESION
à l'association des Amls des Vitraux de l'Abbé Deligny

Cotisation membre bienfaiteur : 500 F
Cotisation membre adhérant : 100 F





Renseignements pratiques


POUR SE RENDRE à REMY et CANLY prendre la A1 Sortir de l'autoroute à ARSY, (sortie 10) REMY, CANLY.

POUR SE RENDRE à JONQUIERES prendre la A 1 Sortir à ARSY ( sortie 10 ) prendre la direction COMPIEGNE (N 31) au premier giratoire (3 kms) prendre à droite JONQUIERES.

POUR SE RENDRE à BOUILLANCY prendre la N 2 sortir à NANTHEUIL Le HAUDOUIN direction MAY le MULLETIER, BOUILLANCY se trouve à 10 Kms à gauche, l'église se situe à l'écart du village au fond de la vallée.


1 1