SOMMAIRE

 

         Au travers de leur diversité, les différents textes réunis dans ce numéro présentent un point commun: ils sont une interrogation sur les possibilités d'alternative dans un monde où toute remise en cause paraît d'avance vouée à l'échec, où les catastrophes écologiques s'accumulent quotidiennement. Les façons d'aborder cette question paraîtront multiples. Qu'on ne s'en étonne pas. Cette publication n'exprime pas une "ligne", sans pour autant être une tribune libre. Son but est de faire circuler -pour les partager avec d'autres- des réflexions, sur la base d'un choix subjectif (sympathie pour un certain ton, pour des individus particuliers,...). Les chemins du refus sont multiples. On ne trouvera pas ici de jugement sur les moyens mis en oeuvre par tel ou tel individu pour vivre sa critique du monde. Ce serait nier que l'on agit et réagit différemment en fonction de sa personnalité, des évènements que l'on traverse, de la nature des liens établis ou non avec d'autres, de son age,... Le refus de l'un s'exprimera par une vie dans un environnement radicalement différent, celui d'un autre par des actions ou des comportements qui pourront paraître insignifiants et qui peuvent signifier beaucoup pour lui,... L'échec de toutes les tentatives de renversement du vieux monde invite à une certaine modestie ! Mais ne pas de critiquer les choix individuels n'implique aucune complaisance envers les forces, les idées, qui visent à gérer ces refus pour les rendre pleinement compatibles avec la société telle qu'elle est.

 

1