2000-06-16

Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 16 juin 2000

De: Herve Joannes (21)

Sujet: Cage (10)

On 15 Jun 00, at 0:26, Claude Montpetit wrote sur la liste québecoise :

> En parlant de cage: C'est quoi un bloquage de la cage?

Salut Claude et lézôtres !

La cage (la structure métallique pliable) sous laquelle le pilote de

Cage est accroché, peut être considérée comme une interface à

double sens entre le pilote et sa voile :

- celui-ci manoeuvre la cage avec ses mains en roulis et tangage,

ce qui agit directement sur l'aile (pilote -> cage),

- mais également, la cage transmet au pilote énormément

d'informations sur la masse d'air traversée par la voile (cage ->

pilote).

Le pilote de Cage adapte donc en permanence* son pilotage en

fonction :

1/ de son projet de vol (enrouler le thermique, transition,

atterrissage, ...)

2/ des informations instantanées concernant la masse d'air -

informations ressenties directement par ses mains sur la cage.

En aérologie turbulente, il faut laisser vivre l'aile (et donc la cage

que l'on a dans les mains), accompagner la dynamique de l'aile et

"épouser" les circonvolutions de la masse d'air en laissant l'aile voler

tout en la contrôlant, en l'accompagnant un peu comme un danseur

de tango dirige et accompagne sa cavalière.

Bref, il ne faut pas "bloquer" la dynamique de la cage, car l'aile va

alors rentrer en conflit ouvert avec les turbulences, et l'on gagne

rarement à ce jeu là !!!

Hervé

Cagiste toulousain

* et en général intuitivement, un peu comme les micro-ajustements

que l'on réalise au guidon d'un vélo** pour ne pas tomber.

** tiens, ça me donne l'idée pour un slogan : "Passer du parapente

à la Cage, c'est un peu comme enlever les roulettes d'un vélo

d'enfant" !!!

o----------------------------------------------o

Hervé Joannès

Ingénieur d'Affaires

SCOT

Parc Technologique du Canal

8-10 rue Hermès

31526 RAMONVILLE Cedex

FRANCE

o----------------------------------------------o

E-mail : herve.joannes@scot.cnes.fr

Tel : +33 (0)5 61 39 46 35

ou 06 84 83 47 01

Fax : +33 (0)5 61 39 46 10

http://www.scot-sa.com

o----------------------------------------------o


Date: 16 juin 2000

De: Gilles Boulianne (20)

Sujet: Wind talker en km/h ? (4)

Après re-re-vérification, le wind-talker du mont Yamaska donne

bien la vitesse du vent en kilomètres à l'heure (km/h). C'est

Roger Pelletier qui, lorsqu'il l'a commandé, a bien spécifié des

km/h et des degrés Celsius.

D'après les remarques parues sur cette liste, il semble que:

- sur le décollage Nord, on observe un vent 1.6 fois plus

fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des mph,

cf Martin Lavertu)

- sur le décollage Sud, on observe un vent 1.85 fois plus

fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des noeuds,

cf Richard Bellemare)

- je n'ai pas vu de différence marquée entre les indications

du wind-talker et mes propres mesures au sol

à quelques km de la montagne.

Il y a plusieurs explications possibles:

- Les instruments utilisés ne sont pas les mêmes. Le principe de la

mesure (hélice, tube de Hall, coupoles) peut être différent, donc

influencé par des facteurs qui ne seront pas les mêmes d'un

instrument à l'autre. Par exemple, est-ce que le tube de Hall

souvent utilisé par les pilotes est sensible à la température

de l'air ou à l'altitude ?

- Mais je pense surtout que lorsqu'on est sur un décollage

face au vent, l'air s'écoule plus vite qu'ailleurs, comme sur

l'extrado d'une aile, juste en haut du bord d'attaque.

Le wind-talker est situé sur le dessus de la montagne,

mais dans la partie "plate", l'air s'y écoulerait donc moins

rapidement. Surtout par vent sud, le windtalker est situé

très très loin du bord d'attaque...

--

Gilles Boulianne (gboulian@crim.ca)

Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM)

550, rue Sherbrooke Ouest, bureau 100

Québec, Canada H3A 1B9


Date: 16 juin 2000

De: Herve Joannes (21)

Sujet: Wind talker en km/h ? (4)

On 16 Jun 00, at 8:31, Gilles Boulianne wrote:

> D'après les remarques parues sur cette liste, il semble que:

>

> - sur le décollage Nord, on observe un vent 1.6 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des mph,

> cf Martin Lavertu)

>

> - sur le décollage Sud, on observe un vent 1.85 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des noeuds,

> cf Richard Bellemare)

Excellent ce site qui convertit les km/h en miles d'un côté et en

noeuds de l'autre !

Pour le cours de l'euro par rapport au dollar, vous avez aussi

quelque chose d'équivalent ?!

Hervé


Date: 16 juin 2000

De: Robert Bernier (16)

Sujet: Wind talker en km/h ? (4)

-----Original Message-----

From: Vol libre au Quebec [mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA]On Behalf

Of Herve Joannes

Sent: Friday, June 16, 2000 8:44 AM

To: VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA

Subject: Re: Wind talker en km/h ?

On 16 Jun 00, at 8:31, Gilles Boulianne wrote:

> D'après les remarques parues sur cette liste, il semble que:

>

> - sur le décollage Nord, on observe un vent 1.6 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des mph,

> cf Martin Lavertu)

>

> - sur le décollage Sud, on observe un vent 1.85 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des noeuds,

> cf Richard Bellemare)

Excellent ce site qui convertit les km/h en miles d'un côté et en

noeuds de l'autre !

Pour le cours de l'euro par rapport au dollar, vous avez aussi

quelque chose d'équivalent ?!

Hervé

Bonjour Hervé !

OUI on a ça au Québec et plus précisément au Saguenay ->

http://www.conceptair.com/prix.htm (au bas de la page).

Robert Bernier


Date: 16 juin 2000

De: Pascal Berger (10)

Sujet: St-fulgence de touvet (4)

Après quelques petits problèmes avec nos propriétaires de terrains, qui

sonts maintenant règlés, c'est parti ...

OUI ÇA VOLE DANS LA VALLÉE ...............

bienvenue à toutes et tous, on aime ça avoir de la visite ................

en arrivant contactez : Germain 629 3119

Lionel 629 4641

Pascal 756 5458

Au plaisir de voler ensemble

Pascal

----------------------------------------------------

BON VOL "le meilleur s'en vient"

-----Message d'origine-----

De : martin st-hilaire <ser.fin.st.hilaire@VIDEOTRON.CA>

À : VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA <VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA>

Date : 6 juin, 2000 09:14

Objet : St-Fulgence de Touvet

Salut

On a fait une corvée sur la "bute à creton". Le décollage "Est" est n'a plus

rien à envier des plus beaux sites du monde. Mardi dernier on était environ

10 volontaire pour exécuter les travaux. Après deux voyage de terre bien

nivelé, on a recouvert le tout de pelouse. Croyez-moi c'est à voir !

J'aurai bientôt des photos aérienne à vous montrer. J'ai profité d'un beau

vent Est pour faire un vol d'environ 30 minutes avec Réjean et Louis. Y faut

venir voir ça ! Pour voler ici, on demande seulement de remplir un

dégagement de responsabilité et contacter un pilote local.

12345467......Je profite de l'occasion pour m'excuser d'avoir "mis de

l'huile sur le feux". Je suis bien en accord que certaine chose ne doivent

pas se retrouver sur cette liste. Même pour se défendre, c'est pas une bonne

raison. C'était ma première bévues sur cette liste et certainement la

dernière.

J'ai oui dire que ça volait à Yamaska samedi !!!!!!!! est-ce vrai ?

Pour mes vacances, j'avais l'intention d'aller vers AMQUI, ça vole tu cette

année pas là ? J'en n'entend pas beaucoup parler !

Martin :-)

ser.fin.st.hilaire@videotron.ca

www.st-hilaire.qc.ca

www.st-hilaire.qc.ca/parapente.htm (ma passion)

418-547-5512(jour)

418-547-0896(soir)


Date: 16 juin 2000

De: Martin Poirier (14)

Sujet: Cage (10)

Bonjour Claude,

Je comprend maintenant ce que veux dire "Blocage".

Contrairement au parapente ou il faut constamment piloter en turbulence, la

cage demande de laisser l'aile voler.

"Je n'ai pas dit de la laissez aller."

La cage permet simultanément les mouvement roulis-tangage. L'aile s'adapte

constamment et surf la masse d'air. Il faut laissez faire et avoir un

pilotage détendu. Elle peut par exemple partir en roulis. Il faut laisser

l'aile y aller et récupérer le mouvement pour reprendre la trajectoire au

besoin. On m'a dit que ça fait aussi comme ça en delta. Si le pilote

essaie constamment de garder une trajectoire rectiligne en tenant la cage

fermement malgré les demandes de l'aile, il bloque la cage "blocage". C'est

un peu comme si on surpilote un parapente en faisant de grand geste

imprécis.

Autre réaction intéressante de l'aile: Par exemple en entée de thermique,

l'aile ne cabre pas derrière. Elle pique seul, naturellement pour se

replacer au dessus du pilote. C'est un peu comme si tu dosait avec

l'accélérateur à chaque fois que l'aile part derrière, mais sur mode

automatique.

Lundi dernier, en faisant des wing over, j'ai été très surpris de la

facilité. Il n'est pas nécessaire d'avoir le geste très précis comme en

parapente. Si j'engage le virage trop tôt ou trop tard, l'aile va

simplement piqué ou cabré pour compenser. En parapente, si on freine trop

tôt ou trop tard, l'aile refuse de bien tourner et s'en suit un virage

manqué, ou même un beau sketch.

N'ayant qu'un point d'attache, l'aile bouge beaucoup mais pas moi. Je suis

confortablement assis, coucher dos, et très stable. Vraiment très

différent du parapente. C'est vraiment un autre aéronef malgré la

ressemblance.

Si plusieurs pilotes sont intéressé par la cage, il y aurait possibilité de

faire une formation au Québec cet automne avec Jean-Louis Darlet. En

attendant, je suis ouvert pour des essaies au sol.

Martin Poirier

-----Message d'origine-----

De : Vol libre au Québec [mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA]De la part

de Claude Montpetit

Envoyé : 15 juin, 2000 23:53

À : VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA

Objet : Re: Cage

J'ai lu ça sur un site de discussion à propos d'un accident de cage. Voici

l'extrait:

>3- De ce fait il s'est crispé de plus en plus,

> jusqu'à faire des fautes de pilotage (blocage de la cage)

> qui ont entraîné une suite de sketches qu'il n'a pas su

> gérer compte tenu de son état de stress.

(noter "blocage" et non "bloquage" comme je l'ai écrit! Dieu! Mon français!)

Pour lire la discussion complète:

http://ww3.web-partners.com/forums/Thread.cfm?CFApp=3&Thread_ID=1992&mc=8

Lu dans ce contexte, ça m'a donné l'impression d'être un état connu du monde

de la cage mais ça veut peut-être rien dire.

> -----Original Message-----

> From: Vol libre au Quebec [mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA]On Behalf

> Of Martin Poirier

> Sent: Thursday, June 15, 2000 8:55 PM

> To: VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA

> Subject: Re: Cage

>

>

> En parlant de cage: C'est quoi un bloquage de la cage?

>

> Claude

>

> Aucune idée. T'as trouvé ça ou cette expression ?

>

> Martin

>

> -----Message d'origine-----

> De : Vol libre au Quebec [mailto:VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA]De la part

> de Claude Montpetit

> Envoyé : 15 juin, 2000 01:27

> À : VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA

> Objet : Re: Cage

>


Date: 16 juin 2000

De: Jacinthe Durand (29)

Sujet: Litespeed en démo

Pour ceux et celles qui n'auraient pas eu la chance de voir le Litespeed

en l'air ou qui n'auraient pas encore eu vent de la nouvelle,,,

un Litespeed 4 , la toute dernière sans mât de Moyes est disponible

pour les pilotes qui voudraient l'essayer.

et pour ceux qui se posaient la question :

1$ canayen vaut plusss qu'un dollard australien.....

Jacinthe Durand

Pour plus d'info Serge lafortune au 450 772-2213


Date: 16 juin 2000

De: richard bellemare (5)

Sujet: Wind talker en km/h ? (4)

Le wind talker est assez précis pour calculer la vitesse de l'air à 1000',ce

qu'il ne cacule pas c'est la compression aux décollages pentus(la fan),et

c'est là qu'on décolle,alors il faut bien convertir soit en mp/h ou en

noeuds tout dépendant d'où on décolle et tout ira bien,c'est bien facile de

comparer la différence entre la vitesse du vent au sol et celle au déco,on

as qu'à faire le yoyo avec la navette assez de fois pour comprendre le

principe:le "lift",genre venturi mais carrément vertical.Ce qui serait cool,

(tant qu'à gosser sur des chiffres),serait de faire à quelque reprises des

tableau comparatifs entre les données de Gilles et celles de Windy,(sol et

1000').Youpilaïloulaïlé!

Boubou.

>From: Gilles Boulianne <gboulian@CRIM.CA>

>Reply-To: Vol libre au Quebec <VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA>

>To: VOL-LIBRE@LISTES.ULAVAL.CA

>Subject: Wind talker en km/h ?

>Date: Fri, 16 Jun 2000 08:31:52 -0400

>

>Après re-re-vérification, le wind-talker du mont Yamaska donne

>bien la vitesse du vent en kilomètres à l'heure (km/h). C'est

>Roger Pelletier qui, lorsqu'il l'a commandé, a bien spécifié des

>km/h et des degrés Celsius.

>

>D'après les remarques parues sur cette liste, il semble que:

>

>- sur le décollage Nord, on observe un vent 1.6 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des mph,

> cf Martin Lavertu)

>

>- sur le décollage Sud, on observe un vent 1.85 fois plus

> fort que les mesures du wind-talker (comme si c'etait des noeuds,

> cf Richard Bellemare)

>

>- je n'ai pas vu de différence marquée entre les indications

> du wind-talker et mes propres mesures au sol

> à quelques km de la montagne.

>

>

>Il y a plusieurs explications possibles:

>

>- Les instruments utilisés ne sont pas les mêmes. Le principe de la

> mesure (hélice, tube de Hall, coupoles) peut être différent, donc

> influencé par des facteurs qui ne seront pas les mêmes d'un

> instrument à l'autre. Par exemple, est-ce que le tube de Hall

> souvent utilisé par les pilotes est sensible à la température

> de l'air ou à l'altitude ?

>

>- Mais je pense surtout que lorsqu'on est sur un décollage

> face au vent, l'air s'écoule plus vite qu'ailleurs, comme sur

> l'extrado d'une aile, juste en haut du bord d'attaque.

> Le wind-talker est situé sur le dessus de la montagne,

> mais dans la partie "plate", l'air s'y écoulerait donc moins

> rapidement. Surtout par vent sud, le windtalker est situé

> très très loin du bord d'attaque...

>

>

>--

>Gilles Boulianne (gboulian@crim.ca)

>Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM)

>550, rue Sherbrooke Ouest, bureau 100

>Québec, Canada H3A 1B9

________________________________________________________________________


Date: 16 juin 2000

De: Andre F. Gallant" (122)

Sujet: Acvl (3)

Salut Luc,

Tu veux probablement parler de l'AQVL plutôt que de l'ACVL.

Si les sites de décollage du Club Yamaska n'y sont pas c'est que le

webmestre n'a pas reçu les textes pour les inclure dans le site de l'AQVL.

Les données du Club y sont cependant.

SVP, si quelqu'un se décide à le faire, qu'il adresse ses textes à Bruno

Cipelletti (bcipelletti@penguinpowered.com).

André

At 09:37 00-06-12 -0700, Luc Geoffroy wrote:

>Bonjour a tous , j'espere que la fin de semaine n'était pas trop

>déprimante malgré les conditions ,

>Je viens d'aller voir le site de l'ACVL , j'aimerais savoir si il y a

>une raison pourquoi les clubs de la région de Yamaska n'y sont pas

>inscrit . Je vois bien que le dernier update date de longtemps .

>

>En tout cas ...

>

>--

>

>Luc Geoffroy

>Site web

>http://www3.sympatico.ca/luc.geoffroy

>

>Type: text/x-vcard; charset=us-ascii;

> name="luc.geoffroy.vcf"

>Content-Transfer-Encoding: 7bit

>Content-Description: Card for Luc Geoffroy

>Content-Disposition: attachment;

> filename="luc.geoffroy.vcf"

>

>Attachment Converted: C:\EUDORA\ATTACH\luc.geoffroy.vcf

>


Front de Libération aérienne du Québec