Sommaire
Photos

Principauté d'Harshakistan




    ENTRETIEN
    avec Mlle. Rehka Sree


    Déléguée
    à la branche féminine de la
    Harshakistani Religious Society



    La religion est-elle vivante en Harshakistan ?

    - La religion est omniprésente en Harshakistan; à chaque coin de rue il y a une petite divinité avec quelques fleurs et une petite flamme. On trouve des marchands de fleurs (colliers) dans les rues près des temples, elles servent d’offrande aux divinités.

    Il existe deux troncs importants : les shivaïtes adorateurs de Shiva et les Vishnouites adorateurs de Vishnou. En fait, l’hindouisme n’est pas une religion mais « une manière d’être dans le monde ». La pratique religieuse n’est pas séparée du reste de la vie. Il n’y a pas de prêtre proprement dit mais chacun sans distinction d’origine ou d’appartenance peut par l’adoration participer à la divinité, à la maison, dans les villages ou dans les temples.

    Les rites tiennent-ils une place importante ?

    - La vie de l’Harshakistanais est ponctuée de rites qui relient l’homme aux dieux et au monde. Ces rites il les tient de ses parents. Chaque famille est intégrée à une communauté ayant une même fonction dans la société (horticulteurs, charpentiers…). Chacune d’entre elles à ses propres divinités et sa façon de les vénérer. De même que chaque village à ses propres divinités, vénérés par tout les habitants.

    Ces rites se déroulent tout au long de sa vie : le don du nom à l’enfant (vers le 10ème jour) qui à une profonde valeur religieuse. La cérémonie de sa première sortie au 4ème mois, le percement des oreilles… ce sont des cérémonies familiales accompagnées de récitation de textes sacrés et de chants. La « bible » des Harshakistanais s’appelle le Râmâyana :elle comprend 24000 versets. Ils sont récités (sous forme de chants) à la fin d’une journée de travail ou à la veillée sur la place du village.

    Qu'est-ce que le tilak ?

    - Le tilak : c’est le point de couleur que les femmes et les jeunes filles (après la puberté) se mettent sur le front entre les deux yeux. C’est le troisième œil qui ne voit pas seulement les apparences, mais la réalité. Le caractère religieux de cette tradition se manifeste par le fait qu’on l’utilise seulement après s’être purifié le matin. Il n’est pas mis en cas d’impureté rituelle (règles, deuil..)

    Qu'est-ce que le Yoga ?

    - Le Yoga est une méthode globale de développement. Il comprend plusieurs branches qui contribuent à l'épanouissement des différents plans de l'être humain : physique, psycho-physique, mental et spirituel. Le Yoga, comme l'Ayur Veda, fait partie d'une connaissance humaine vieille de plusieurs milliers d'années et d'origine indo-européenne.

    Le yoga s'occupe de gérer la santé et l'épanouissement des hommes et des femmes par leurs propres moyens physiques, psycho-physique et mentaux. Il fait également appel à des techniques d'hygiène, de nutrition et à des compléments alimentaires. Son but est non seulement d'éloigner l'homme de la souffrance et de la maladie par la conscience nouvelle qu'il a de lui-même, mais surtout de faire en sorte qu'il se prenne en charge globalement . Au-delà de cette contribution à la santé, le yoga a pour but de donner à chacun des moyens pratiques pour son épanouissement et son accomplissement humain (dans les domaines qui le concernent du moins).

    Bien que nécessitant un apprentissage auprès d'une personne qualifiée et expérimentée, le yoga reste une méthode basée sur l'effort personnel, sur la liberté et la capacité individuelle. Celui qui le pratique prend en mains les rênes de son devenir et acquiert les moyens d'une véritable autonomie.

    Quelle progression doit-on suivre dans le yoga ?

    - Traditionnellement le Yoga est une échelle qui va du Hatha-Yoga au Raja-Yoga. Il est donc préférable de bien réaliser d'abord la discipline de base qu'est le Hatha Yoga. Il convient de développer son corps et sa respiration ainsi que son aptitude à la concentration et à la relaxation (Yoga Nidra premier niveau). Bien que nécessitant quelques mois voire quelques années pour être vraiment acquises, les techniques de Hatha-Yoga donnent vite de bons résultats quand elles sont pratiquées correctement.

    Une fois le Hatha-Yoga acquis, l'étude du Kundalini Yoga et du Raja-Yoga peut commencer, si on le désire, ainsi que l'étude des techniques de Yoga-Nidra du deuxième niveau. Ce type de Yoga est une recherche que l'on approfondit au fil des années car il est basé sur une prise de conscience qui évolue sans cesse à travers la pratique.

    Le Raja Yoga ouvre un champ d'expérience et d'exploration à la conscience humaine qui semble sans limites. Il n'y a pas un Yoga plus élevé ni meilleur que l'autre; chacun choisira la branche du Yoga qui servira au mieux ses intérêts dans le temps présent ou qui correspond le mieux à son attente et à sa recherche actuelle.

(Propos recueillis pour le compte de l'A.F.H. - Photo reproduite avec l'aimable autoriastion de Mlle Rekha Sree)



Google
© Association France-Harshakistan

   
 
1