Mot du concepteur de cette page web

Je tiens à faire savoir à tout ceux qui ont visité ou qui visite pour la première fois le présent site web, que :

1. étant donné le manque de preuves de la véracité des affirmations qui se trouvait sur le présent site web;

2. suite à la réception de deux lettres (des auteurs de l'information que contenait le présent site web) dont le contenu allait à l'encontre des dernières volontés du Vénérable Maître Rabolú;

3. les réponses à mes questions ainsi que les justifications qui m'ont été données au sujet de ces dernières n'ont pas été jugé satisfaisante;

4. le contenu de ces dernières lettres démasque la véritable provenance de cette pseudo-doctrine.

Pour les raisons énoncées, j'ai pris l'initiative de retirer définitivement le contenu du présent site web, et de ne plus apporter mon appui à ces individus.

Je tiens publiquement à m'excuser auprès de tout ceux qui ont visités le présent site web pour l'erreur que j'ai commis en transmettant cette fausse doctrine par le biais de l'internet. La Gnose enseignée par les vénérables Maîtres est, a toujours été et sera toujours pour l'éternité. Malheureusement, dû au manque de conscience et à l'ignorance, il est facile pour des hallucinés de nous jetter de la poudre aux yeux.

«Si ton prochain sème en toi la confusion, consulte ton propre cœur.»

«Sept fois tombe le juste, et s'il est vraiment juste, sept fois il se relève.»

Fraternellement,
Stéphane Benoit

 

Paroles du V.M. Rabolu

Q. Maître, cette pratique de la mort en marche peut aussi se mécaniser. Comment pouvons-nous faire pour la faire consciemment, pour que ça ne se mécanise pas?

V.M. Dans des moments où s’est manifesté un détail comme ça, aussi petit soit-il, on fait appel à la Mère Divine; sans qu’il soit en train de se manifester pourquoi va-t-on faire appel à la Mère Divine, si aucun n’est en train de se manifester dans ces moments. C’est avec une manifestation pour ne pas mécaniser, ou sinon ça devient une mécanique.

Q. Mais même si on ne sent rien ou c’est-à-dire, on voit que la colère est en train de sortir et on demande à la Mère Divine, même si on n’a pas senti le plus minime...

V.M. Oui, mais déjà ce début de colère parce qu’ils vous ont fait ou parce que vous avez vu ou parce que vous avez entendu, déjà il y a une forme de faire appel à la Mère Divine parce que déjà il y a un début de manifestation, mais sans avoir de manifestation, pourquoi?; comme ça ça ne se mécanise pas.

L’Aigle Rebelle, V.M. Rabolu
Chapitre IV, L’initiation et les épreuves


Q.
Au moment de la tentation on doit demander à notre Mère, «Ma Mère, je te supplie détruis...».

V.M. Dès le moment qu’on a envie de prendre n’importe quelle chose, bon, le plus minime, qu’on va, on tente et on a l’idée d’empoigner ou de faire n’importe quelle chose : «Ma Mère, sort ce défaut et désintègre-le», comme ça, «désintègre-le».

Q. C’est-à-dire toute pensée subtile qui nous apparaît, c’est un détail?

V.M. Un détail, qu’il faut le passer une fois pour toute à demander à la Mère Divine la désintégration; toutes ces choses très petites qu’on croit que ce n’est rien, oui c’est, parce que c’est un aliment de l’ego, c’est l’aliment de l’ego.

Ce que je vous disais hier, l’ego est comme un arbre qui a sa racine principale, il a des grosses racines qui l’aident à le soutenir des vents et tout ça pour le soutenir directe, mais à ça s’agrègent toutes ces très petites racines, que tout arbre, toute plante a; tout arbre, tous ont ces très petites racines que c’est où il extrait de la terre la sève pour alimenter le tronc. Si nous commençons à enlever à cet arbre toutes ces petites racines, que c’est avec quoi s’alimente l’arbre, l’arbre doit mourir; il meurt parce qu’il n’a pas comment s’alimenter. C’est notre ego, ce sont les détails dont je vous parle, c’est comme ça qu’on commence à mourir. C’est pour ça que je vous dit, il n’y a pas d’autre chemin pour la mort si ce n’est pas ça, parce que nous nous lançons par exemple : c’est un moi de la colère - nous allons supposer -, il a ses différentes ramifications d’alimentation, beaucoup de détails pour qu’il s’alimente, alors c’était ce que les gens avaient compris du Maître, qu’ils avaient à comprendre, comprendre le défaut et toutes ces choses. Mais qui va comprendre un défaut mère, d’où dépendent des quantités de détails, qui va comprendre ces détails?, non, on reste à la dérive là, on ne sait pas quoi faire, parce qu’on ne peut pas entrer par la mort comme ça. Alors, c’est pour ça qu’on va aux détails pour enlever l’aliment au tronc et l’arbre meurt; sinon on ne peut pas arriver à la mort.

Je vous le dis parce que moi ça sur les détails, depuis que j’ai commencé la gnose, ça a été ma méthode de mort et la conscience que j’ai aujourd’hui je la dois à ce travail, sur les détails. Alors pour moi ce n’est pas une théorie mais un fait, un fait que je suis en train de prouver avec des faits que oui j’ai racheté de la conscience et la conscience que j’ai racheté c’est par l’élimination de tous ces détails. Je les ai éliminé, par ça j’ai racheté de la conscience; alors on rachète cette conscience qui retourne à son point de départ et ça nous permet comme une canne pour nous impulser.

L’Aigle Rebelle, V.M. Rabolu
Chapitre V, La première montagne

 

 
 
1