1999-04-10

Discussions de vol libre au Québec

1 juin 1997 au 20 août 2000

Archivées par le Front de Libération aérienne du Québec


<-Message précédent       Consultation par date, auteur ou sujet       Message suivant->

Date: 10 avril 1999

De: Marco Levasseur (143)

Sujet: Visser une descendance? (8)

Salut les dévisseux!

J'appuis la réponse de Marc, le sink entre les rues de nuages et plus important qu'entre les nuages d'une même rue. C'est ce qui explique la difficulté de changer de rue. Dans ce cas, il faut se choisir un nuage en formation le plus près possible et foncer dessus.

Pour la réponse de Louis, elle ne viendra pas de moi. Il y a une différence de technique trop évidente entre nos ailes pour t'aider. Ma technique se récument à : "TIRE SUR LA BARRE"

MecFly

> En réponse au point 2; Je t'avoue que les seuls fois ou j'ai quitté les

> ascendances perpendiculairement au déplacement de celles-ci, c'était soit

> parce que j'avais été sorti par erreur et suis revenu dans la bulle. Soit

> parce qu'une fois au bout d'une rue de nuage, je tentais de rejoindre une

> autre rue parallèle. Et dans ce cas, je me suis fait avoir chaque fois (

> en quatre où cinq essais) en arrivant trop bas pour me monter de nouveau

> sous cette nouvelle rue. Je rêve encore pouvoir réussir à changer de

> rue. Mais je peux tout de même te dire, qu'a la lumière de mes expériences

> à moi, ça dégueule beaucoup lorsque tu sors perpendiculairement au

> déplacement de la bulle.

>

> Voilà, j'espère que ces commentaires sauront t'aider un peu!

>

> Au plaisir

>


Date: 10 avril 1999

De: Jacques Fontaine (67)

Sujet: Visser une descendance? et vol xc. (9)

Jacques Fontaine a écrit:

> Salut tout le monde,

> Quel bon sujet car pour descendre il

> faut être monté avant.

> Sans croire que je détiens ''la'' vérité, j'aimerais quand même

> apporter mon grain de sel à cette question des plus intéressante. Le

> but ultime du vol libre est de réaliser un vol de distance de la

> manière que vous l'avez imaginé. Comme le dit si bien François Ayotte,

> c'est la quintessence du vol libre.

>

> La première étape à faire est de préparer son vol. Il faut bien sur

> détenir son Hagar et si possible, sa licence radio. Regardez une

> carte détaillée comme ''Estrie Plus'' ou une topographique ou une

> aéronautique. Il faut s'assurer qu'on entre pas dans la zone de

> contrôle terminale d'un aéroport (ne jamais voler à plus de 2000

> pieds/sol au nord du mont Rougemont car on entre aussitôt dans le

> terminal de Montréal et c'est très grave). Une reconnaissance en auto

> ou en avion ( je suis disponible en tout temps pour une reconnaissance

> en avion ) de la zone ou vous voulez aller voler peut aussi grandement

> aider à reconnaître des endroits à éviter ou propices au vol. ex:(

> lorsque vous volez de Yamaska vers L'Est, vous arrivez après Valcourt

> devant une immense forêt, le seul passage facile se trouve par Racine

> le long de la route 222 vers St-Denis de Brompton ).

>

> La deuxième étape consiste à bien choisir sa journée.

> On ne part pas en XC n'importe quand. De manière générale, nous aurons

> beaucoup plus de chance le deuxième ou le troisième jour après le

> passage d'un front froid. Ce qui détermine la formation des thermiques

> c'est le gradient thermique vertical ou gradient adiabatique. Un

> gradient de plus de trois degré centigrade par mille pied est un bon

> gage de thermiques. L'écart entre la température au sol et la

> température du point de rosée multipliée par 400 vous indiquera la

> hauteur de la base des nuages. L'heure du départ en XC est aussi

> importante. Je crois qu'il faut éviter de quitter la montagne (

> Yamaska) avant 14hrs. à moin de voler une journée tout à fait

> exceptionnelle. Il est préférable de tester deux ou trois pompes à la

> montagne avant de partir. Ainsi, vous pourrez voler une petite heure à

> la montagne avant de quitter ce qui sera moin frustrant si vous

> atterrissez 10 km plus loin et vous pourrez ainsi évaluer la fréquence

> des cycles , la durée des pompes, la force du vent en altitude et la

> force des dégueulantes. Essayez de vous entendre avec d'autres

> pilotes pour partir ensemble (Volez groupés, sur la même fréquence

> radio etc.,)

> Bien entendu, vous vous serez assurés d'une récupération de façon

> très claire avant le départ. Le mieux c'est d'être suivi par un

> véhicule dont le conducteur dispose d'une radio deux bandes VHF-UHF ou

> d'un cellulaire. ( Vive Normand Didominico le gentleman des airs).

> Troisième étape : en vol XC.

> Lorsque vous trouvez une ascendance, gardez la. Centrez la et montez

> jusqu'à 500 pieds du nuage. Laissez vous traîner par le nuage

> quelques minutes, pas trop longtemps, le temps de vous reposer, de

> relaxer, de communiquer avec les autres pilotes avec qui vous êtes

> partis. concertez vous sur la prochaine étape. n'attendez pas que le

> nuage se défasse avant de le quitter car vous vous trouverez dans une

> dégueulante assez forte. N'oubliez pas que notre bût est d'aller le

> plus loin possible, pas de durer le plus longtemps sous le même nuage.

>

> Le sujet d'aujourd'hui: quand vous quittez votre pompe ( vent de dos)

> et que vous entrez dans une descendance " accélérez aussi vite que

> vous le pouvez tant que vous serez dans le "sink". ( Relisez Pagen

> sur la polaire des vitesses) . C'est certain qu'un accélérant à fond

> dans un sink, votre taux de chute sera désastreux à ce moment là. Mais

> ça ne sera que pour une coûte durée. Sortir vent de face ou de côté ne

> vous mènera nul part ailleurs qu'à terre à moin d'être bien

> chanceux. Si vous êtes au bout d'une rue de nuages et que vous n'avez

> pas le choix, vous pouvez tenter de traverser vers un autre rue mais

> si votre aile n'est pas performante à haute vitesse vous ne vous

> rendrez probablement jamais assez haut pour réacroccher sous l'autre

> rue de nuages. Bonne chance aux parapentistes.

>

> En transition vers le thermique suivant, gardez l'oeil ouvert,

> séparez vous côte à côte d'un demi kilomètre les un des autres et

> cherchez tout les signes d'ascendance, les nuages en formation, les

> oiseaux, les mousses ou d'autres choses qui montent , le mouvement du

> vent dans les branches des arbres ou sur un plan d'eau . Lorsque vous

> trouvez une bonne pompe, dites le aux autres et guidez celui qui est

> trop bas ou trop loin pour l'aider à venir profiter de l'ascendance.

> Qui sait, c'est peut-être lui qui vous sauvera 20 minutes plus tard

> . Rien ne sert de suivre directement la trajectoire d'une autre aile

> .Il faut couvrir la plus grande largeur possible pour ratisser le

> ciel à la recherche de la prochaine pompe.

>

> L'atterrissage.

> On a parlé dernièrement sur cette liste de discussion des

> propriétaires de terrains excédés par les ailes libres qui se posent

> sur leurs terrains. Ce sujet des plus délicats mérite toute notre

> attention. Nous aurons certainement intérêt à connaître les endroits à

> éviter à tout prix. ( SVP Marc et François, indiquez clairement sur

> les cartes des locaux des clubs les terrains à éviter). De toute

> manière, évitons de nous poser dans les champs cultivés ou de déranger

> ou de mettre en danger les personnes, les animaux ou les biens au

> sol.

>

> Concernant la formation qu'on veut offrir (Aucun frais d'inscription

> ne sera demandé,c'est gratuit) pour le vol XC, rien n'a encore été

> coulé dans le béton mais ça va sûrement se passer à Yamaska les

> 1er et 2ième fin de semaine de mai en prévision d'être prêt pour la

> 19ième compétition annuelle de vol de distance.

> Ceux qui veulent y participer n'ont qu'à me le signaler ou à le faire

> auprès de Jean Turgeon ou de Lyne Turcotte. Le bût premier c'est à

> mon avis de regrouper ceux qui veulent faire du vol XC, de s'assurer

> d'accroître le niveau de sécurité en vol XC, de bien s'organiser (

> récupération planifiée et rémunérée, radios ou communication

> organisée, cartes de la région en poche etc. ) de s'assurer qu'on

> possède les mêmes bases théoriques pour optimiser ensemble nos chances

> d'aller plus loin tout en s'amusant .

> Qui fera le prochain vol de 100 milles?

>

> Jacques Fontaine

>

>

>

> Louis

>

> Louis Bastarache a écrit:

>

>> Hellooooo,

>>

>> Y'a pas longtemps on a dérapé en vissant du thermique virtuel sur la

>> liste.

>> Vous rappelez-vous de Coriolis, du centrage, etc... comme dirait

>> Marco, la

>> "machine à potins" s'est emballée un peu :)

>>

>> Je suis quand même resté sur ma faim, parce que j'avais posé une

>> question

>> qui demeure toujours sans réponse. En fait, c'était la deuxième fois

>> que je

>> la posais sur la liste et... niet! Pourtant je suis sûr que certains

>>

>> peuvent y répondre, en particulier ceux qui ont du succès en XC.

>>

>> On dit jamais deux sans trois, donc voici: est-ce qu'il y a une

>> façon

>> optimale pour échapper à une dégueulante? Théorie, principes,

>> techniques...

>> n'importe quoi sera le bienvenu! Autrement dit, si on peut centrer

>> et

>> optimiser en thermique, est-ce qu'on peut décentrer et optimiser la

>> sortie

>> des sinks? Lorsque votre vario crit bop-bop-bop... avez-vous déjà

>> pris le

>> temps (sans paniquer) d'expérimenter (aux fesses ou au vario) une

>> technique

>> de fuite? Est-ce qu'on utilise la théorie du thermique, mais

>> inversée?

>>

>> Il y a une recette infaillible pour gagner au hockey: compte plus de

>> buts

>> que tu t'en fais scorer! Ça devrait marcher en vol aussi: monte plus

>> que tu

>> te fais dégueuler! J'imagine que ça doit être très important en

>> XC... C'est

>> drôle, on parle beaucoup de comment optimiser les montées, mais pas

>> beaucoup de comment minimiser les descentes.

>>

>> Donc les Fontaine, Montpetit, Noel, Thermicator et autres bleuets

>> (dont je

>> m'excuse d'oublier les noms), j'espère que vous allez nous livrer

>> gratuitement quelques secrets biens gardés...

>>

>> En passant, je suis très curieux par rapport au stage de cross à

>> Yamaska.

>> Je suggère que Fontaine, Montpetit et associés nous donnent plus

>> d'informations. Ça va durer combien de temps? Nombre de personnes

>> limite?

>> Quelle forme ça va prendre? Théorie je suppose... etc, etc, etc...

>>

>> Conciergement votre,

>>

>>

>> ------------------------------------------------------------------------

>>

>> [Image]

>

> Bastarache a écrit:

>

>> Hellooooo,

>>

>> Y'a pas longtemps on a dérapé en vissant du thermique virtuel sur la

>> liste.

>> Vous rappelez-vous de Coriolis, du centrage, etc... comme dirait

>> Marco, la

>> "machine à potins" s'est emballée un peu :)

>>

>> Je suis quand même resté sur ma faim, parce que j'avais posé une

>> question

>> qui demeure toujours sans réponse. En fait, c'était la deuxième fois

>> que je

>> la posais sur la liste et... niet! Pourtant je suis sûr que certains

>>

>> peuvent y répondre, en particulier ceux qui ont du succès en XC.

>>

>> On dit jamais deux sans trois, donc voici: est-ce qu'il y a une

>> façon

>> optimale pour échapper à une dégueulante? Théorie, principes,

>> techniques...

>> n'importe quoi sera le bienvenu! Autrement dit, si on peut centrer

>> et

>> optimiser en thermique, est-ce qu'on peut décentrer et optimiser la

>> sortie

>> des sinks? Lorsque votre vario crit bop-bop-bop... avez-vous déjà

>> pris le

>> temps (sans paniquer) d'expérimenter (aux fesses ou au vario) une

>> technique

>> de fuite? Est-ce qu'on utilise la théorie du thermique, mais

>> inversée?

>>

>> Il y a une recette infaillible pour gagner au hockey: compte plus de

>> buts

>> que tu t'en fais scorer! Ça devrait marcher en vol aussi: monte plus

>> que tu

>> te fais dégueuler! J'imagine que ça doit être très important en

>> XC... C'est

>> drôle, on parle beaucoup de comment optimiser les montées, mais pas

>> beaucoup de comment minimiser les descentes.

>>

>> Donc les Fontaine, Montpetit, Noel, Thermicator et autres bleuets

>> (dont je

>> m'excuse d'oublier les noms), j'espère que vous allez nous livrer

>> gratuitement quelques secrets biens gardés...

>>

>> En passant, je suis très curieux par rapport au stage de cross à

>> Yamaska.

>> Je suggère que Fontaine, Montpetit et associés nous donnent plus

>> d'informations. Ça va durer combien de temps? Nombre de personnes

>> limite?

>> Quelle forme ça va prendre? Théorie je suppose... etc, etc, etc...

>>

>> Conciergement votre,

>>

>>

>> ------------------------------------------------------------------------

>>

>> [Image]

>

>


Front de Libération aérienne du Québec