Madagascar : Tsyngy de Bemaraha

PHOTOGRAPHIES 
DE MADAGASCAR

 

Tsingy de Bemaraha (Madagascar Ouest) 
Tsingy Bemaraha
Belo sur Tsiribihina
Piste Tsingy
Camping et trek dans les Tsingy




Bienvenue à Mada

 

Suivez le guide

La Tsiribihina

Les Tsingy

Allée des baobabs

Et plus si affinités

Parc de l'Isalo

Fiana - Manakara (FCE)

Canal des Pangalanes

Peuples de l'Ouest

Peuple sakalava

Peuple Vezo


L'évenement

Evenement du mois

Contactez nous

Traces d'exil

   Forum Madagascar
Forum voyage
Voyage & vacances

   

 

Les Tsyngy de
Bemaraha 

    Faune de Madagascar : caméléons des Tsingys de Bemaraha
        Il est a priori facile d'accéder aux tsingy pour peu que l'on dispose d'un 4*4 correctement révisé et d'un  guide doté de sérieuses références astrométriques, car les indications routières sont peu fréquentes et toutes les pistes ne mènent pas au Parc. Vous devrez atteindre Bekopaka aux abords du fleuve Mananbolo, pour accéder au plateau du Bemaraha. Madagascar : Visite des Tsingys Tourisme et découverte de la flore, de la faune, de la géologie
    Attention : en saison des pluies, l'accès aux grands tsingys est en principe fermé, notamment car les crues du Mananbolo obligent les crocodiles à trouver refuge parmi les arêtes karstiques (miam!).

    La réserve du parc national du Bemaraha est située au coeur d'une forêt sèche, dans un massif essentiellement constitué de karst calcaire ou "Tsingy" au relief très accidenté.
    Le Parc compte pas moins de 11 espèces de lémuriens, 90 espèces d'oiseaux dont l'aigle pêcheur et plus de 350 espèces de plantes dont l'unique bananier endémique de Madagascar, de magnifiques flamboyants, des aloès...

Faune de Madagascar : Zébu  Faune de Madagascar : lémuriens (Visite des Tsingys de Bemaraha)

    Il y a 200 millions d'années, la mer recouvrait entièrement  le plateau du Bemaraha. Au fil de quelques dizaines de millions d'années, les coquillages et coraux se sont soudés pour former des couches successives donnant naissance à une plaque sédimentaire gigantesque. Les érosions successives du calcaire tendre -notamment par les pluies acides- ont par la suite rongé la roche et créé les célèbres lapiaz de couleur grise. A l'heure actuelle, les arêtes acérées se répartissent en un extraordinaire dédale minéral. La rareté et la beauté d'un tel ensemble géologique lui ont valu d'être classé Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.    

   Site ami du site consacré à la photo de venise

________________________________________________________
Copyright © 2003-05 Traces d'Exil